Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

A partir de :
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Pop - À paraître le 5 février 2021 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES7,99 €
CD5,49 €

Alternatif et Indé - À paraître le 11 décembre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Pop - Paru le 4 décembre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Chanson francophone - Paru le 3 décembre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES10,49 €
CD7,49 €
DNA

Alternatif et Indé - Paru le 27 novembre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES7,99 €
CD5,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 27 novembre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 19 novembre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 18 novembre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 13 novembre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Pop - Paru le 6 novembre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
Avec ce troisième album, Marina Kaye plonge la tête la première dans les émotions les plus remuantes qu’une jeune fille de son âge (22 ans) peut ressentir. Passages à vide, peur de l’avenir, amours complexes… Celle qu’on surnomme parfois la « dark queen de la pop » aborde tous ces sujets par le biais de couleurs contrastées : Fragiles (7 billions) ou puissantes (The Whole 9), les chansons de Twisted sont le reflet d’une personnalité aux humeurs changeantes. Dans le même esprit, les arrangements brillent par leur variété. Si l’electro est toujours le genre de prédilection de la chanteuse, celle-ci délaisse parfois ses synthés pour mettre en lumière, ici une guitare électrique (Blind heart), ou là un piano intimiste (Questions). La mélancolie et la noirceur de l’album (« Je ne me sens pas bien, je ne me sens pas mal, juste vide », chante-t-elle en anglais dans Questions) tranche avec cette curiosité envers d’autres univers musicaux, et lui donne par là même l’aspect d’un objet paradoxalement épanoui. A noter la participation de David Stewart et Jessica Agombar dans certains morceaux de Twisted, lesquels sont célèbres pour avoir travaillé sur le tube international Dynamite de BTS. ©Nicolas Magenham/Qobuz
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 30 octobre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
« Je voulais vraiment devenir le pianiste du rap français, devenir la référence dans ce milieu, et ramener ces phrasés avec des harmonies plus riches et plus variées que dans le rap ». Ainsi parle Sofiane Pamart, un artiste originaire de la banlieue de Lille, où il a fondé un groupe de rap, Rhapsodie, avec le piano comme colonne vertébrale. Puis il a travaillé avec Kery James, Médine, Grand Corps Malade, ou le rappeur belge Scylla. Il n’est donc pas surprenant que son premier album solo pose une question essentielle : comment allier cultures élitiste et populaire ? Inspiré par 12 paysages naturels ou urbains, le pianiste a composé des thèmes qui parlent au cœur, tout en étant écrits et interprétés avec sophistication. Planet s’ouvre avec La Havane, une valse charnelle qui montre que Pamart souhaite garder un œil vers la danse et une certaine fibre populaire. Puis ce sont des thèmes globalement romantiques qui s’enchaînent, à l’image de Le Caire, dont l’ambiance évoque quelque peu l’exaltation de Francis « Love story » Lai. On pense à d’autres compositeurs de musique de film tout le long de cet album, notamment au Philippe Sarde de Beau-père dans Chicago. Plus intimistes et impressionnistes, Bora Bora et Nagasaki charment par leur douce amertume. Et tel un George Bizet composant Carmen sans avoir jamais mis les pieds en Espagne, Pamart imagine des mélodies et des harmonies pour certaines contrées qu’il ne connaît pas encore (Alaska). Cet album aérien est aussi pour lui l’occasion de rendre hommage à ses origines nomades berbères. Tout comme eux, il est attiré par la liberté et les voyages.La présente édition de 2020 s’enrichit de séduisants bonus par rapport au cru 2019, notamment quelques valses émouvantes. Celle qui consacrée à London met en lumière le caractère animé de la capitale du Royaume-Uni, mais aussi une certaine désuétude réconfortante. Un peu comme si Pamart voulait rendre hommage au Londres de Mary Poppins, dont le morceau contient quelques réminiscences. Pour rester dans le domaine de l’enfance, il cite également quelques notes du Roi et l’oiseau de Wojciech Kilar. Pour Berlin, il nous convie à une déambulation mélancolique dans les rues de cette ville au passé agité. On ressent également une certaine nostalgie dans Sahara, même si une couleur majestueuse vient s’y greffer. Dans cet exemple précis, le magicien Pamart parvient à traduire l’ampleur et la profondeur d’un paysage avec pour simple outil  son instrument et, pour corser le tout, des notes globalement aigues. Un pari réussi et, au bout du compte, un album à la simplicité assumée. © Nicolas Magenham/Qobuz
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 30 octobre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Pop - Paru le 30 octobre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Blues - Paru le 28 octobre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 27 octobre 2020 | [PIAS]

A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 27 octobre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 26 octobre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Pop - Paru le 12 octobre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Classique - Paru le 7 octobre 2020 | [PIAS]

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Blues - Paru le 7 octobre 2020 | [PIAS]

Hi-Res