Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Ambient - Paru le 24 avril 2020 | InFiné

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
Deux ans après son hommage au défunt parc d’attractions parisien Mirapolis, qui confortait sa place dans cette catégorie de producteurs électroniques capables de remplir des salles de concert classiques, Erwan Castex – qui jouait dans les petits clubs parisiens il n’y a pas si longtemps – toque désormais à la porte de la “grande” culture française avec cet album réalisé en collaboration avec le Ballet national de Marseille, à la tête duquel on retrouve depuis septembre 2019 l’iconoclaste collectif de danseurs parisiens contestataires et multimédias (La)Horde. Ces deux infiltrés de l’underground dans le grand bain institutionnel ont monté un spectacle qui s’est joué début mars au théâtre du Châtelet et dont ce disque constitue la bande-son.Loin d’être une simple BO, Room With a View ressemble plus à un album-concept, centré sur l’urgence écologique et humaine, avec l’intervention sur Nouveau Monde de son ami l’écrivain de SF Alain Damasio et de l’astrophysicien Aurélien Barrau. “J’ouvre une discussion sans vouloir donner de leçon. Je trouve que l’on ne peut pas passer à côté de ce sujet-là”, explique Rone, qui multiplie les chefs-d’œuvre sur cet album, avec notamment ces deux titres sans beat Sophora Japonica et Room with a View. Jusqu’au final Solastalgia, qui sample les “ha ho” de la troupe, preuve de la dimension collaborative de l’album, Rone déroule ses mélodies hypnotiques : Esperanza, qui fait inévitablement penser au classique Time des Pachanga Boys, ou Raverie, avec ce kick techno étouffé qui nous envoie dans un tunnel de bruits industriels, avec, comme toujours avec Rone, la lumière au bout. © Smaël Bouaici/Qobuz
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Ambient - Paru le 24 janvier 2020 | InFiné

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Ambient - Paru le 8 septembre 2017 | InFiné

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
A partir de :
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Électronique - Paru le 6 janvier 2017 | InFiné

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
Le 13 novembre 2006, InFiné publiait son premier disque. Un titre assez visionnaire sur lequel le jeune Francesco Tristano Schlimé revisitait au piano un hymne de la scène techno de Detroit produit à l’origine par Derrick May. Près de quarante albums et une centaine de singles plus tard, le label électro parisien peut se féliciter d’avoir réussi à passer à travers la première décennie d’existence sans avoir pour autant abandonné ses valeurs initiales. Ainsi, InFiné10: Tomorrow Sounds Better with You (Since 2006) est un joli coup de zoom assez éclectique sur une maison exigeante, à la fois complexe et instinctive. Une belle brochette de compositions tantôt tubesques, tantôt plus avant-gardistes, signées notamment Rone, Apparat, Agoria, Murcof, Danton Eeprom, Bruce Brubaker, Bachar Mar-Khalifé, Arandel, Oxia, Don Niño et Clara Moto. © MD/Qobuz
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Électronique - Paru le 8 juillet 2013 | InFiné

Hi-Res Livret + Vidéo Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Il le dit lui-même. « Ces trois dernières années, j’ai rencontré beaucoup de monde et me suis également retrouvé seul assez souvent. Je me suis perdu et me suis retrouvé à nouveau, travaillant frénétiquement. J’ai appris à organiser mon foutoir intérieur que j’ai exploité. Tohu Bohu est une représentation de mon propre chaos que j’ai exploité pour au final l’enregistrer » Avec ce deuxième album pour le label InFiné, Tohu Bohu, Erwan Castex alias Rone signe aussi une missive écrite de Berlin où il est désormais installé. Une missive à la fois planante et urbaine. Un album allemand pourtant plutôt dépourvu de sonorités allemandes justement. Un beau disque à tiroirs surtout, projet electro vraiment dense qui s’apprivoise au fil des écoutes. A noter que cette édition deluxe propose six titres inédits.

Le label

InFiné dans le magazine