Catégories :

Les albums

CD15,99 €

Classique - Paru le 1 décembre 1991 | harmonia mundi

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Couronné de nombreuses récompenses dans le monde entier, cet enregistrement du chef-d’œuvre de Haendel, réalisé en 1991 par harmonia mundi, bénéficie de la direction très théâtrale de René Jacobs et de sa grande connaissance du chant qu’il a pratiqué longtemps lui-même. Ennemi des « petites voix blanches », trop souvent utilisées pour le chant baroque, Jacobs utilise au contraire des chanteurs d’opéras aguerris au chant rossinien ou mozartien. Lors de sa parution, cet enregistrement faisait figure de pionnier, car René Jacobs y respectait les intentions du compositeur à la fois pour les types de voix utilisées, pour le style et pour l’intégrité de l’œuvre présentée sans transpositions ni coupures et avec des chanteurs incarnant de véritables personnages. Jennifer Larmore, ici à l’orée de sa gloire, est un Jules César frémissant, viril et autoritaire. Bernarda Fink est une Cornelia émouvante et noble. Derek Lee Ragin évoque l’aspect instable de son personnage. Dirigeant du clavecin, Jacobs brille dans cette version enregistrée pour la première fois en italien. À la tête de l’excellent Concerto Köln, il donne vie et précision à cette partition qui reste un des meilleurs ouvrages lyriques de Haendel. © François Hudry/Qobuz
CD21,98 €

Opéra - Paru le 24 mars 2003 | harmonia mundi

CD6,99 €

Classique - Paru le 17 août 2005 | harmonia mundi

CD6,99 €

Opéra - Paru le 4 novembre 2005 | harmonia mundi

CD22,99 €

Opéra - Paru le 9 novembre 2005 | harmonia mundi

CD11,49 €

Musique de chambre - Paru le 27 décembre 2005 | harmonia mundi

CD17,99 €

Classique - Paru le 3 janvier 2006 | harmonia mundi

CD11,49 €

Classique - Paru le 10 janvier 2006 | harmonia mundi

CD22,99 €

Classique - Paru le 11 avril 2006 | harmonia mundi

CD22,99 €

Classique - Paru le 19 avril 2006 | harmonia mundi

CD17,99 €

Classique - Paru le 19 avril 2006 | harmonia mundi

CD11,49 €

Récitals vocaux - Paru le 18 juillet 2006 | harmonia mundi

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 13 février 2007 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Academy of Ancient Music - Richard Egarr, direction
CD11,49 €

Classique - Paru le 31 juillet 2007 | harmonia mundi

« Le virginal est mort, vive le clavecin ! Celui conçu en 1734 par le facteur Hieronymus Albrecht Hass se fit émule des registres de l'orgue tout-puissant. Touchant une copie de ce beau monstre par Anthony Sidey afin d'honorer les maîtres de l'Allemagne du Nord (Handel compris), Andreas Staier va jusqu'à susciter un orchestre dans la caisse de l'instrument. Après Georg Böhm (huit minutes sublimes), Telemann triomphe à ce jeu-là, aidé d'une seconde paire de mains (Christine Schornsheim) : Ouverture burlesque, transcriptions de festivités orchestrales (Hamburger Ebb und Fluth et Alster-Ouverture). Enivrant. » (Diapason / Jean-Philippe Grosperrin)
CD6,99 €

Classique - Paru le 31 juillet 2007 | harmonia mundi

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Voilà plus de 20 ans que René Jacobs enregistrait Giulio Cesare de Haendel. C'était une première, tant le soin mis à valoriser les intentions exactes du compositeur étaient réunies. Typologie des voix, absence de coupures, tempi efficaces et soutenant le chant sans excentricité, qualité des chanteurs qui ont une voix (Jennifer Larmore est un vrai César plein d'autorité et de panache) et qualité du Concerto Köln dont c'était un des premiers enregistrements marquants. Le baroque sortait de ses voix blanches et des airs joués de manière interchangeables pour nous donner un opéra avec de vrais personnages de chair et de sang. Ce qui était vrai alors le reste encore étonnamment aujourd'hui. FH
CD17,99 €

Classique - Paru le 15 août 2007 | harmonia mundi

CD17,99 €

Classique - Paru le 15 août 2007 | harmonia mundi

CD11,49 €

Classique - Paru le 15 août 2007 | harmonia mundi

CD17,99 €

Classique - Paru le 23 octobre 2007 | harmonia mundi

CD11,49 €

Classique - Paru le 8 avril 2008 | harmonia mundi

Le label

harmonia mundi dans le magazine