Catégories :

Les albums

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 24 avril 2020 | Evidence

Hi-Res Livret
Pour ce nouvel opus, l’ensemble Gilles Binchois s’empare du Printemps, l’un des trésors du XVIe siècle. Modernité, raffinement et élégance sont les maîtres mots de ce recueil d’airs et de chansons qui épouse le rythme de la langue. Claude Le Jeune propose ainsi une mosaïque chatoyante. Entre airs, chansons et ballades, Claude Le Jeune fait montre de tout son savoir-faire, auquel l’ensemble Gilles Binchois, mené par Dominique Vellard, répond avec une finesse et une habileté remarquable. À une, deux ou quatre voix, avec accompagnement ou a cappella, l’ensemble propose un Printemps vivace, brillant et luxuriant, et rend ainsi hommage aux audaces de Claude Le Jeune avec cette rare interprétation. © Evidence
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 10 avril 2020 | Evidence

Hi-Res Livret
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Musique de chambre - Paru le 6 mars 2020 | Evidence

Hi-Res Livret
La violoniste Fanny Robilliard et la pianiste Paloma Kouider composent un duo dont le charme parcourt la pochette qui montre les deux musiciennes se poursuivre à travers les fougères. Cette vision, qui pourrait paraître anecdotique, se retrouve dès le début de leur dernier album avec le « Mit leidenschaflichem Ausdruck » (« Avec une expression passionnée ») traversant tout le mouvement initial de la Première Sonate pour violon et piano de Robert Schumann, créée par Ferdinand David et Clara au piano, lors d’une solennelle « Semaine Schumann » à Leipzig en 1852. Cet album lumineux est entièrement conçu et dédié à l’amour et l’amitié qui soudait le couple Schumann et le jeune Brahms, avec la présence d’Albert Dietrich, le troisième larron systématiquement oublié de la célèbre Sonate F-A-E offerte à Joseph Joachim sous l’égide de sa devise « Frei aber einsam » (Libre mais seul). Lors de sa création, avec à nouveau Clara au piano, Joachim dut deviner l’auteur de chaque mouvement, ce qu’il fit sans aucune hésitation. Comme on le sait, Clara était omniprésente au cœur de ces croisements amicaux. Il n’était donc que justice de la retrouver au centre de cette publication avec ses trois splendides Romances pour violon et piano, Op. 22, dont les mouvements sont répartis entre les œuvres de ses quatre admirateurs, qui incluent aussi le bienveillant Joseph Joachim dont le souvenir rayonne évidemment dans toutes les œuvres de ce très bel enregistrement. © François Hudry/Qobuz
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Musique de chambre - Paru le 6 mars 2020 | Evidence

Hi-Res Livret
"Five for Five", ce sont cinq quintettes qui donnent chacun la parole à un soliste différent. Ainsi, basson, clarinette, hautbois, flûte ou cor anglais dialoguent avec le quatuor à cordes, s’écoutant, se mêlant, s’évitant, se répondant. Michael Fine, compositeur et producteur honoré par de multiples récompenses, dont un "Grammy", explore dans ces quintettes les liens qui unissent les instruments, protagonistes et acteurs de l’œuvre, et dont les élans nous captivent et nous emportent. Avec ce nouvel enregistrement, Michael Fine prouve qu’il est aussi bien chez lui dans la musique de chambre que dans la musique orchestrale. Il navigue de l’une à l’autre avec une égale aisance, y faisant montre de la même simplicité, celle-là même qui fait la force expressive de ses œuvres. © Evidence
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Evidence

Hi-Res Livret
Le programme enregistré ici est emblématique de l’art de la percussion tel qu’il s’est développé dans la seconde moitié du XXe siècle. Si Adélaïde Ferrière s’est révélée en tant que marimbiste virtuose et charismatique, elle démontre qu’elle n’en possède pas moins une formidable agilité pour passer d’un instrument à l’autre et que sa palette combine au plus haut point musicalité, groove et rigueur, servant admirablement les multiples facettes de la création qu’elle a choisi de réunir dans ce programme. © Aparté
CD4,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 13 décembre 2019 | Evidence

Livret
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Musique concertante - Paru le 1 novembre 2019 | Evidence

Hi-Res Livret
Cet album est autant un hommage à la magnificence et à la complexité d’un instrument qu’aux oeuvres qui ont fait et marqué son histoire. Fasciné par l’orgue et par sa beauté depuis toujours, Jae-Hyuck Cho prend ici possession du grand orgue de la Madeleine, un mythique colosse qui ne cesse aujourd’hui encore d’exercer sur les compositeurs comme sur les interprètes son magnétisme. À ce puissant vecteur d’imagination répond nécessairement le monument Bach, devant lequel le programme choisi par Cho s’incline : de la Toccata BWV 565 aux Fantaisies et fugues sur thèmes du grand maître de Liszt, Jae-Hyuck Cho établit clairement la filiation dans laquelle il souhaite inscrire son jeu et offre ainsi un album pensé en kaléidoscope, où chaque fragment musical fait écho à son origine. Loin de ne considérer que les oeuvres majeures du répertoire, l’organiste ne s’enferme pas dans le poncif de la tradition et présente ici Pahdo, «vague» en coréen, oeuvre du compositeur Texu Kim, commandée et créée par lui. Il montre ainsi en quoi l’histoire musicale se prolonge, puisant chaque fois en ses racines. © Evidence
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 25 octobre 2019 | Evidence

Hi-Res Livret
On ne peut pas s’empêcher de fondre pour les petits nocturnes tendrement nostalgiques et le piano un rien maladroit de Konstantin Kokourov. Les doublures d’octaves sont d’un autodidacte plus épris de mélodie que d’harmonie mais l’inspiration est sensible à l’imaginaire romantique, voire gothique. Évocateurs, les titres de chacune des pièces ouvrent une fenêtre sur les mondes de Konstantin Kokourov et convoquent des personnages de contes (In The Witch House) et les paysages infinis des steppes de l’Asie centrale (Forest Critter, Voices of Siberia). Quand l’orchestre s’invite (Elegy Within), on quitte la forme libre et modeste du nocturne pour embarquer dans un mélodrame plus grandiloquent. Un épisode chambriste, le pupitre des bois apportant un contrepoint de sérénité, et une courte cadence du piano seul, en tempèrent les effusions avant un final consolateur. On est moins conquis par son arrangement de Jason Becker (Air) un peu décousu et où le recours au chœur semble superflu. Les amateurs de metal symphonique apprécieront les accents belliqueux et l’inspiration assez orffienne de Flamming Sun. Voilà un album original en forme de réappropriation singulière et grand public des grands compositeurs russes, Prokofiev et Rachmaninoff en tête. © Elsa Siffert/Qobuz
CD7,99 €

Classique - Paru le 11 octobre 2019 | Evidence

Livret
Pour son premier enregistrement en solo, la jeune harpiste Alexandra Luiceanu a conçu un programme russe et romantique qui fait écho à ses racines. Dans cet hommage à l’enfance qu’on laisse derrière soi, la musique résonne comme une réminiscence, celle de la langue d’avant, présente et comprise depuis toujours. Empreint de ce fascinant mystère, cet enregistrement intitulé "Matriochka" égrène les visages de la Russie romantique : le sourire triste de Moussorgski, l’intensité douloureuse de Rachmaninov, la volupté d’Erdely, ou encore la tendresse d’Ivanov. La variété de leurs œuvres s’anime grâce à la richesse sonore de la harpe. Comme des poupées gigognes qu’elle nous dévoile les unes après les autres, Alexandra Luiceanu décline les nombreuses facettes de l’âme russe devenue musique. Sa maîtrise technique fait résonner avec un charme naturel des pièces virtuoses originales et des transcriptions. Et s’effaçant derrière la musique, elle se fait humblement poésie. © Evidence/Little Tribeca
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Musique concertante - Paru le 4 octobre 2019 | Evidence

Hi-Res Livret
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 31 mai 2019 | Evidence

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice
Après quarante années d’activité, plus de cinquante enregistrements et quelque mille concerts, l’Ensemble Gilles Binchois cultive toujours le goût de la curiosité et du partage. Si son répertoire se trouve entre le Moyen Âge et la Renaissance, l’Ensemble a tout chanté, du chant grégorien au répertoire religieux du XIXe siècle. C’est aujourd’hui vers les rives de la Méditerranée qu’il guide nos oreilles, là où une intense vitalité artistique se développe entre les XIVe et XVe siècles. Suivant le modèle de Machaut, les compositeurs des cours d’Avignon, de Barcelone et de Chypre rivalisent d’ingéniosité : leurs motets et leurs messes sont le terrain de trouvailles rythmiques et mélodiques. Pour compléter le paysage sonore offert dans ce nouvel album, l’Ensemble mené par Dominique Vellard interprète des pièces en plain-chant et des compositions instrumentales avec deux vièles et une mandoline médiévale. Premier jalon de leur 40e anniversaire, cet album fait briller pour nous la chaude lumière du Sud grâce aux voix des chanteurs et au timbre des cordes anciennes. © Evidence
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Piano solo - Paru le 17 mai 2019 | Evidence

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Dans son premier enregistrement salué par la critique, Jean-Paul Gasparian avait démontré que sa technique lui permettait de se mesurer aux géants de la musique russe et que son jeu robuste était capable de sensibilité. Son deuxième opus, consacré cette fois à Chopin, vient confirmer ces qualités. Il faut dire que les quatre Ballades représentent un sacré morceau de bravoure où Jean-Paul Gasparian brille particulièrement. Et si le pianiste français fait preuve de rigueur, il s’abandonne aussi volontiers au lyrisme et à la beauté de ces pages, des Nocturnes aux Valses en passant par les Polonaises. La ligne, toujours élégamment mise en valeur, et la plénitude de l’expression font de cet album un jalon dans la discographie du jeune pianiste et plus généralement dans celle de Chopin. © Evidence
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 10 mai 2019 | Evidence

Hi-Res Livret
Tel Thésée déroulant le fil confié par Ariane pour retrouver son chemin dans le labyrinthe du Minotaure, Marianne Piketty se repère dans le labyrinthe du temps en inventant le passage du baroque vers notre présent. Pour ce faire, elle redonne forme et vie à Ariane en croisant les voix de Pietro Locatelli et Alex Nante. Car le mythe a inspiré et inspire encore. Locatelli, violoniste et compositeur aussi prodigieux que Vivaldi, a mis en musique l’abandon d’Ariane : "Il Pianto d’Arianna" dit la douleur de la liberté qui sépare et témoigne, sur le mode virtuose, de la puissance de l’imaginaire. Audacieuse passeuse de musique, Marianne Piketty donne corps à ce voyage dans le temps en réinventant, projet après projet, la forme adéquate du concert, qu’il soit live ou enregistré. C’est pourquoi les musiciens qu’elle réunit autour d’elle se répondent au nom de Concert Idéal, un projet rêvé que ce nouvel album concrétise ! © Aparté
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 3 mai 2019 | Evidence

Hi-Res Livret
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 25 janvier 2019 | Evidence

Hi-Res Livret
La musique du compositeur Michael Fine est très évocatrice car elle déploie un imaginaire visuel très poétique : ses partitions naissent d’improvisations au piano et se nourrissent de ses nombreux voyages et de ses lectures. De la Corée et ses palais (At the Gate) à l’Écosse de l’écrivain Alexandre McCall Smith (Brother Fox), le monde défile sous nos oreilles au gré des saisons (Seasonal Rites). Une immersion sonore d’autant plus réussie que Michael Fine est également un producteur récompensé d’un Grammy pour son expertise dans la prise de son et la direction artistique. En outre, lui-même clarinettiste, Michael Fine écrit sa musique en musicien. Cet enregistrement est ainsi le témoignage fidèle d’une aventure collective où le plaisir est partagé puis offert aux auditeurs. © Evidence
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 21 décembre 2018 | Evidence

Hi-Res Livret
Magnifique surprise de fin d'année. L'ensemble Aedes, qui commence une collaboration prometteuse avec le label Evidence, s'immerge ici dans les mélopées mélancoliques de Barbara et de Jacques Brel, au fil d'arrangements qui exhalent les saveurs harmoniques des deux auteurs. Du côté de la stricte qualité vocale, c'est par ailleurs irrésistible (La Valse à mille temps). © Qobuz
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 20 juillet 2018 | Evidence

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 juin 2018 | Evidence

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
« […] En trente-neuf ans d’existence et quarante-sept disques, la lente métamorphose de l’Ensemble Gilles Binchois, dont l’effectif s’est modifié, n’a en rien altéré son identité musicale. […] Les huit chanteurs s'attaquent au Codex Las Huelgas, monumentale anthologie du XIIe au XIVe siècle, témoin précieux des répertoires de l'école de Notre-Dame. [...] On attendait depuis les années 1990 (après Sequentia, Discantus et le Huelgas Ensemble) qu'une nouvelle monographie explorât les nombreux inédits qu'il renferme encore. Après avoir compté parmi les pionniers de la redécouverte de la musique médiévale, après quatre décennies passées à faire découvrir et valoriser ces répertoires, l’Ensemble [...] Gilles Binchois se tient toujours au sommet de son art. Treizième Diapason d’or ! » (Diapason, septembre 2018 / Jacques Meegens)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 25 mai 2018 | Evidence

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
Pour son premier disque le jeune pianiste française Clément Lefebvre a choisi Couperin et Rameau qu’il présente sous la forme très originale d’un parcours expressif couvrant une journée complète, du lever au coucher. En passant ainsi d’un compositeur à l’autre et en jouant malicieusement de leurs titres suggestifs, il souligne ce qui les unit autant que ce qui les séparent avec une intelligence subtile. Clément Lefebvre montre très jeune un vif intérêt pour la musique. À quatre ans il commence le piano, avant de découvrir les percussions. Après l’étude et l’obtention des prix de ces deux instruments au Conservatoire de Lille, c’est au piano qu’il décide de se consacrer pleinement. Hortense Cartier-Bresson le reçoit dans sa classe au Conservatoire de Boulogne-Billancourt et le prépare au concours d’entrée du Conservatoire de Paris (CNSMD). Clément Lefebvre intègre la prestigieuse institution en 2010 et se forme alors auprès de Roger Muraro, Isabelle Dubuis, Claire Désert, Pierre-Laurent Aimard, et Alain Planès. Il bénéficie également des masterclasses de Philippe Bianconi, Xu Zhong, Michael Lewin, Christian Ivaldi, Emmanuel Strosser ainsi que des membres du Trio Wanderer. Clément Lefebvre remporte en 2016 le Premier Prix, ainsi que le Prix du Public, du concours international de piano James Mottram de Manchester. Soliste, il aime aussi pratiquer la musique de chambre, soit avec le Quatuor avec piano Alban Berg qu’il a fondé avec quelques amis ou en duo avec le pianiste Alexandre Leroy. © François Hudry/Qobuz« Un funambule, gymnique et aérien, enjambe les pièges du piano éléphant dans un clavecin de porcelaine. Rameau et Couperin l'inspirent autant. Grand Siècle et grand cœur. Il parle bien cette langue délicate. [...] » (Diapason, novembre 2018 / Ivan A. Alexandre)
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 23 mars 2018 | Evidence

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Élisabeth Jacquet de La Guerre n’a pas à rougir de se retrouver enfin aux côtés des Chambonnière et Couperin dans la discographie consacrée au clavecin du XVIIe siècle. C’est ce que nous apprend le livret érudit de ce nouveau disque. Compositrice méconnue aujourd’hui, elle jouissait pourtant d’une grande réputation de son vivant. Et pour cause, ses compositions inspirées exploitent tous les registres du clavecin, donnant de l’ampleur à ses oeuvres. Dans ce deuxième album solo, Marie van Rhijn poursuit l’exploration du Grand Siècle sur un très beau clavecin d’époque, le même que celui du précédent enregistrement. Inspirée par son programme, la musicienne prolonge l’un des menuets d’un double de sa composition, à la manière d’Élisabeth Jacquet de La Guerre bien sûr. Manifestant par-là que ce répertoire est toujours actuel. © Evidence

Le label

Evidence dans le magazine