Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 30 septembre 2016 | Arcana

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
Et pourquoi, demanderez-vous, cet album ne présente-t-il que trois Ouvertures (appelées aussi « Suites ») sur les quatre que Bach a écrites ? Simple ; la Deuxième, pour flûte et cordes seule – plus tardive d’une bonne décennie par rapport aux autres – ne fait appel qu’à un petit effectif, là ou les trois ici présentées nécessitent un orchestre d’ampleur, même avec trompettes et timbales pour deux d’entre elles. Alfredo Bernardini et son ensemble Zefiro ont donc choisi, à la place de la Deuxième, de nous proposer deux Ouvertures (à la française, avec un brin de pompe et de solennité donc) réécrites pour orchestre seul à partir des ouvertures chorales de deux cantates ; on sait que Bach lui-même recyclait des mouvements de cantates vers les pièces orchestrales et vice-versa, l’exercice n’a donc rien, mais alors rien de rien, d’une quelconque trahison. Bien au contraire : on se retrouve avec une tout nouvelle pièce du Cantor, comme conçue de sa main. © SM/Qobuz
CD9,99 €

Classique - Paru le 19 mai 2015 | Arcana

Livret Distinctions Diapason d'or
Si l’ « accroche » de cet enregistrement est naturellement la justement célèbre Musique pour les feux d’artifices royaux, le véritable intérêt réside dans les trois Concerts à deux chœurs de 1747-48. Il s’agit de pièces instrumentales transcrites par Haendel lui-même à partir de chœurs de ses propres oratorios, mais dans une écriture virtuosissime - des pièces destinées à servir d’intermèdes dans d’autres oratorios. Du recyclage, direz-vous, et nous vous répondrons que oui, en effet, Haendel était un grand auto-recycleur devant l’Eternel et surtout devant le papier à musique, mais en ce temps où le public exigeait de la musique hyper-contemporaine jour après jour, les compositeurs n’avaient pas toujours le temps de créer quelques chose de tout beau, tout neuf ; et qui se souvenait d’ouvrages vieux de cinq, dix, vingt ans ? De plus, Haendel se faisait une joie de réutiliser le matériau en le modifiant très largement, de sorte que l’on dispose de fascinantes doubles versions d’une seule et même musique (re)conçue à des années de distance. L’ensemble Zefiro, dirigé par Alfredo Bernardini, fait des étincelles, et pas seulement lors du feu d’artifice. À ne surtout pas rater ! © SM/Qobuz
CD9,99 €

Classique - Paru le 23 juin 2017 | Arcana

Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 20 mai 2016 | Arcana

Livret
Six Sonates pour deux hautbois, basson et basse continue de Zelenka, devrait-on préciser car l’indication ne manque pas de poids ! Zelenka, contemporain – et collègue et ami – de Bach, passa le plus clair de sa carrière à la cour de Dresde ; outre sa quête de richesse contrapuntique, il n’hésita pas – déjà ! – à intégrer des éléments folkloriques bohémiens dans sa musique, tout en développant un langage harmonique férocement chromatique dans une virtuosité instrumentale ébouriffante. Ces Sonates sauront témoigner de toutes ces caractéristiques ; le basson, en particulier, n’y est pas traité comme une simple doublure de la basse, mais bien comme un instrument soliste auquel est confié de quoi sérieusement se dérouiller les doigts. Ces Sonates qui datent de 1715 et 1716 ; on est frappé par l’ampleur de chaque mouvement, certains durant jusqu’à huit minutes là où les sonates habituelles de l’époque n’en font pas la moitié. C’est que Zelenka va au bout de ses idées, tandis que ses phrases déploient de très amples lignes que les chromatismes mènent loin, loin, loin. Hélas pour Zelenka, il n’était pas d’usage que les pièces écrites pour la cour de Dresde fussent publiées, de sorte que ses manuscrits durent attendre le milieu du XXe siècle pour refaire surface. Justice lui soit rendu, lui que Bach admirait suffisamment pour se procurer copie de nombre de ses ouvrages ! © SM/Qobuz
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 13 novembre 2015 | Arcana

Livret
« Harmonie » n’est pas ici à prendre sous l’acception française habituelle du terme, mais dans sa signification faisant référence à un « ensemble d’harmonie », autrement dit un ensemble de vents – un ensemble qui, au tournant du XVIIIe siècle, comportait généralement deux hautbois, deux clarinettes, deux bassons et deux cors, avec pour tâche de pouvoir se faire entendre lors des fêtes en plein air et d’y jouer des adaptations de morceaux à la mode… Ajoutez à cela quelques instruments à percussion – cymbales, grosse caisse, triangle par exemple –, d’éventuelles flûtes et trompettes, et vous tombez immédiatement dans la turquerie, celle qu’un Mozart a développé dans son Enlèvement au sérail, pour ne citer que l’un des ouvrages les plus célèbres du répertoire. Voici donc, sous les doigts de l’excellent ensemble Zefiro, tout une collection de pièces adaptées – à l’époque déjà, ou pour l’occasion pour d’autres – du grand répertoire, mais aussi des morceaux de compositeurs moins connus qui ont versé dans la turquerie, ou du moins dans la musique pour harmonie. On y découvrira deux raretés, l’une du jeune Mendelssohn – un Nocturne écrit pour une harmonie locale sur son lieu de vacances –, l’autre du tout aussi jeune Schubert, une intrigante Petite musique funèbre qui, si elle n’a rien de très turquisante, n’en est pas moins une pièce pour harmonie d’une profonde émotion. © SM/Qobuz
CD14,49 €

Classique - Paru le 6 juillet 2007 | deutsche harmonia mundi

CD14,49 €

Classique - Paru le 6 juillet 2007 | deutsche harmonia mundi

CD14,49 €

Classique - Paru le 10 novembre 2006 | Sony Classical

CD14,49 €

Classique - Paru le 10 novembre 2006 | Sony Classical

CD0,99 €

Rock - Paru le 26 juin 2019 | Zéfiro