Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 octobre 2015 | Wigmore Hall Live

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
CD8,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 2006 | Avie Records

Distinctions Diapason d'or
Sonates K279, K280, K281, K282, K283, K284, K309, K311, K310, K330, K511, K331, K332, K333, K475, K457, K570, K533 & K576 - Fantaisie K475 - Eine Kleine Gigue K574 - Menuet K355 & K576b - Adagio K540 / Leon McCawley, piano
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 mai 2015 | Wigmore Hall Live

Distinctions Gramophone Editor's Choice
CD8,99 €

Classique - Paru le 30 mai 2007 | Avie Records

Distinctions 4 étoiles du Monde de la Musique
Concerto violon n°3 K.216 - Adagio (violon, orch.) K.261 - Rondo (violon, orch.) K.373 - Symphonie concertante violon- alto - Duos violon-alto n°1 K.423 & n°2 K.424 / Orch. Philh. du Brabant, dir. & violon Philippe Graffin - Nobuko Imai, alto
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 septembre 2012 | Coro

Livret Distinctions 5 de Diapason
Le festin est savoureux et royal. Le couplage historiquement intéressant. Une très belle version de la Messe du Couronnement de Mozart précédée du chant virtuose de l'Exultate Jubilate écrit pour le castrat Rauzzini et de la Symphonie n° 85 que Haydn écrivit pour la Loge Olympique de Paris sous le haut patronage de la Reine Marie-Antoinette à qui elle est dédiée. Harry Christophers à la tête de la Handel and Haydn Society donne un souffle frémissant à ces pages enjouées bien connues. FH
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 1 janvier 2007 | Claves Records

Distinctions 5 de Diapason
Mozart : Concerto pour piano et orchestre en la mineur - Beethoven : Concerto pour piano et orchestre n° 3 en ut mineur / Clara Haskil, piano - L'Orchestre de la Suisse Romande - Ernest Ansermet, direction
CD9,99 €

Classique - Paru le 17 septembre 2007 | Avie Records

Distinctions 5 de Diapason
Sonates KV457, KV545, KV333 - Rondos KV494, KV485, KV511 / Marcia Hadjimarkos, pianoforte
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 31 mai 2019 | Alia Vox

Hi-Res
Au milieu de l'année 1788 Mozart atteint, à ses trente-deux ans, la pleine maturité créative dominée par ses trois dernières symphonies, des chefs-d’œuvre absolus, qu’il composa durant une période très courte, à peine un mois et demi. Cet extraordinaire « massif symphonique » aux trois cimes formées par la 39e en mi bémol du 26 juin, la 40e en sol mineur du 25 juillet et la 41e en Do Majeur La Jupiter du 10 août, représente sans aucun doute son « testament symphonique ». Jordi Savall, dans de nouveaux enregistrements, s'attaque à ce massif hors normes de la musique occidentale, avec Le Concert des Nations, son ensemble avec lequel il a abordé de maniière épisodique la musiques de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle - on se souvient de ses enregistrements Arriaga ou de ses rares Beethoven. © Alia Vox/Qobuz
HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 8 janvier 2016 | BnF Collection

Hi-Res
CD4,99 €

Classique - Paru le 20 avril 2018 | Syrinx

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 22 novembre 2019 | Claves Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Opéra - Paru le 2 octobre 2015 | Signum Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 décembre 2014 | Claves Records

Hi-Res Livret
CD8,99 €

Classique - Paru le 29 septembre 2014 | Wigmore Hall Live

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 13 octobre 2014 | Claves Records

Hi-Res Livret
CD4,99 €

Classique - Paru le 16 février 2019 | Armasi

CD8,49 €

Musique concertante - Paru le 25 novembre 2013 | The Digital Gramophone

CD9,99 €

Classique - Paru le 10 avril 2019 | Lawo Classics

Livret
CD9,99 €

Opéra - Paru le 13 octobre 2014 | Signum Records

Livret
Mitridate, re di Ponto fut créé à Milan en décembre 1770 ; le compositeur, un certain Wolfgang Amadeus Mozart, n’avait que quatorze ans et soulevait autant d’étonnement que de jalousies. Certes, la création fut un succès et les vingt-six représentations qui s’ensuivirent témoignent de l’engouement du public, mais il convient de rappeler que les chanteurs eurent un malin plaisir à tourmenter je jeune génie, en redemandant que nombre d’airs fussent réécrits, d’autres supprimés – non pas tant pour des raisons musicales que, sans nul doute, pour la vanité bouffie de leurs gosiers. Mozart s’exécuta mais, heureusement, les versions originales des airs modifiés ou supprimés nous sont parvenus quasiment dans leur intégralité. De sorte que cet enregistrement, signé de l’impeccable compagnie Classical Opera et son chef Ian Page – à la tête d’une distribution dans laquelle le star-system est banni, mais à la faveur de voix de toute première qualité et, surtout, d’une parfaite homogénéité d’une voix à l’autre –, se permet le luxe de présenter la version telle qu’elle fut donnée en 1770, mais aussi tous les airs et duos écartés ! Une malle au trésor pour qui veut mieux comprendre le cheminement de la pensée de Mozart déjà maître d’une extravagante facilité d’écriture et d’une intarissable imagination. Il faut dire que le Théâtre Ducal de Milan avait bien fait les choses, offrant au compositeur un très grand orchestre de quasiment soixante musiciens, un plateau de chanteurs (certes vaniteux mais…) de premier plan, et un nombre de répétitions à la hauteur du défi. Fort de cette expérience, Mozart n’hésita plus, par la suite, à résister aux exigences des chanteurs ; aurait-il été mithridatisé ? © SM/Qobuz

L'interprète

Wolfgang Amadeus Mozart dans le magazine