Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2003 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES8,94 €
CD5,94 €

Classique - Paru le 21 septembre 2018 | Onyx Classics

Hi-Res Livret
Presque toutes les œuvres de cet album consacré à Arvo Pärt, signé de la baguette par Paavo Järvi et de l’archet par Viktoria Mullova, furent créées par Gidon Kremer, Tabula rasa de 1977 étant même écrit pour le fameux violoniste. Elles appartiennent toutes au genre que Pärt appelle lui-même « tintinnabuli », développé au cours des années 1970 à partir d’éléments de musique sacrée médiévale – complètement modernisés, bien sûr. Pärt « pousse » même jusqu’à J. S. Bach dans sa Passacaglia de 2003 et dans Darf ich… (« Puis-je me permettre… »), écrit pour Menuhin en 1995 et remanié pour Kremer peu après. Quant à Fratres, conçu initialement pour trois parties sans attribution instrumentale particulière, l’ouvrage existe désormais en une vingtaine de versions, remaniées en fonction de l’instrumentarium ; voici celle, établie par le compositeur lui-même, pour violon solo, orchestre à cordes et percussion, dans laquelle la partie de violon tisse une phrase de variations sur une base rigoureuse en trois parties confiée aux cordes, les percussions servant de ponctuation énigmatique. La simplicité du discours de base, assez répétitif avec sa cellule mélodique, opposé au solo toujours plus remuant avant de revenir à l’apaisement, semble assez proche de The Unanswered Question de Ives, même s’il n’est pas certain que Pärt l’ait fait consciemment. © SM/Qobuz
CD10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Archiv Produktion

Livret
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1987 | Decca Music Group Ltd.

Viktoria Mullova, violon - Orchestre de Chambre d'Europe - Claudio Abbado, direction
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Archiv Produktion

CD14,99 €

Classique - Paru le 7 mai 1993 | Decca Music Group Ltd.

CD10,99 €

Classique - Paru le 27 janvier 1994 | Decca Music Group Ltd.

CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1986 | Decca Music Group Ltd.

CD14,99 €

Classique - Paru le 7 janvier 1997 | Decca Music Group Ltd.

CD10,99 €

Classique - Paru le 5 avril 1996 | Decca Music Group Ltd.

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1991 | Decca Music Group Ltd.

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1990 | Decca Music Group Ltd.

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2009 | Onyx Classics

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2003 | Decca Music Group Ltd.

CD10,99 €

Classique - Paru le 7 avril 1995 | Decca Music Group Ltd.

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 août 2000 | Decca Music Group Ltd.

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 18 septembre 2015 | Onyx Classics

Hi-Res Livret
« Techniquement stupéfiant, on s'en doute, incroyable si l'on compare la liberté de Mullova jouant le Concerto No. 2 à sa gravure de 1988. [...] Dans cette nouvelle gravure prise sur le vif, Mullova confirme que, tout en ayant encore magnifié sa maîtrise instrumentale, elle a découvert la liberté et développé son propre imaginaire en passant du noir et blanc à la couleur. [...] Habilement soutenue par Paavo Järvi, elle fait preuve d'ivresse (Allegro initial), rayonne dans la généreuse mélodie de l'Andante, tandis qu'elle mord à pleines dents le turbulent Finale [...] Avec une totale aisance, exploitant pleinement la lumineuse sonorité de son Stradivarius, Viktoria Mullova y démontre, une fois encore sur scène, lyrisme, virtuosité et ingéniosité. » Voilà ce qu’écrit Jean-Michel Molkhou dans Diapason de septembre 2015… Mentionnons qu’en plus du Concerto, Mullova se joint à l’excellent Tedi Papavrami pour nous donner la rare Sonate pour deux violons créée en 1932, un régal de joie et de vitalité dans lequel l’on reconnaîtra volontiers des tournures que le compositeur réutilisera dans son ballet Roméo et Juliette. Mullova revient en solo à la fin de l’album avec l’intrigante Sonate pour violon solo, une œuvre commandée en 1947 – l’ultime période de Prokofiev donc – pour servir de pièce de travail à de jeunes solistes talentueux. Qui devaient la jouer à plusieurs, à l’unisson ! D’où, sans doute, une certaine absence de virtuosité débridée qui n’aurait pas été compatible avec le propos. Mais Prokofiev en profite pour développer un poignant lyrisme, alternant avec une gaieté quasi-baroque. Étonnant Prokofiev, joué par une étonnante Mullova ! © SM/Qobuz
CD14,99 €

Musique de chambre - Paru le 6 juin 2011 | Onyx Classics

CD14,99 €

Classique - Paru le 23 mars 1989 | Decca Music Group Ltd.

L'interprète

Viktoria Mullova dans le magazine