Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES28,99 €
CD20,99 €

Classique - Paru le 2 mars 2015 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
" Nouvelle venue dans l'univers glassien, la pianiste Valentina Lisitsa est néanmoins familière des répertoires minimaliste et américain. Disons-le tout de go : son interprétation ne laisse pas indifférent, tant elle semble pénétrée à la fois par la noblesse de ses mélodies, si simples et pourtant si prenantes dans leurs tournures répétitives, que par l'inclination du compositeur à cultiver depuis ces dernières années un style languide et mélancolique qui, pour le coup, entre en résonance avec la musique française des années 1930." (Classica, juin 2015 / Franck Mallet)
HI-RES48,99 €
CD34,99 €

Classique - Paru le 15 mars 2019 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason
« [...] L'auditeur va de surprise en émerveillement, des joyaux se cachant à l'intérieur de cycles très inégaux. Ainsi des modestes Douze morceaux de difficulté moyenne où se niche une perle, la Chanson triste dont la sublime simplicité avait déjà captivé Sviatoslav Richter. [...] Rivalisant avec la somme captée entre 1990 et 1992 par Viktoria Postnikova (Erato), la nouvelle intégrale l'emporte par son exhaustivité et sa finesse. Une belle défense et illustration de tout un pan de l'œuvre de celui qui — s'il ne peut s'inscrire dans la grande histoire des pianistes-compositeurs russes — a réservé au clavier quelques-unes de ses plus belles confidences.» (Diapason, septembre 2019 / Bertrand Boissard)
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Michael Nyman sait tout ce qu’il y a à l’intérieur du piano, tant de mélodie, de temps et de drame, tant d’espace ravissant et de sentiment, qui attendent patiemment d’être libérés, par quelqu’un d’autre, le compositeur, le musicien, l’auditeur, quiconque en est responsable, quiconque aspire à l’ordre. Avec sa propre forme d’éclat introspectif et de grâce sans retenue, Nyman fait comprendre ce que voulait dire Thelonius Monk quand il disait que “le piano n’a pas de fausses notes".
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 30 octobre 2015 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Decca Music Group Ltd.

Première parution chez Decca avant une intégrale des Concertos de Rachmaninov, ce live (une exclusivité purement numérique) dresse un portrait varié de la jeune pianiste ukrainienne. De Beethoven (Sonate No. 14) à Scriabine (les difficiles Poèmes Op. 32), en passant par Liszt, Chopin (Nocturne en ut mineur) ou Rachmaninov, la musicienne déploie un jeu puissant, une virtuosité aérienne. Son jeu, à la fois plein d'acuité dans les attaques et intensément expressif, est passionnant dans Rachmaninov.
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 26 août 2016 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
Non, non, ce ne sont pas des arrangements, mais bien des partitions cinématographiques d’origine, écrites d’origine avec piano et orchestre, comme des petits concertos pour grand écran. On y retrouve des plumes célèbres, comme celles de Chostakovitch, de Richard Rodney Bennett, de Nino Rota ou de Richard Addinsell, mais aussi celles de compositeurs dont le nom n’a pas toujours dépassé la salle de cinéma – ce qui n’en fait pas moins de très, très bons illustrateurs musicaux de la choses visuelle. La pianiste Valentina Lisitsa, accompagnée par le BBC Concert Orchestra (les orchestres britanniques sont particulièrement rompus à la grande musique de films), a rassemblé toutes ces partitions qui sont autant de concertos dans le film pour nous les présenter comme un grand monument à la musique d’accompagnement – dont certaines mériteraient largement la salle de concerts, il faut bien le dire. © SM/Qobuz
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Livret
Arrivée dans la sphère médiatique par le biais du site de partage de vidéos YouTube, Valentina Lisitsa a dû faire preuve d'abnégation pour que le public le plus exigeant accepte de voir en elle d'autre aspect que celui de la pianiste blonde, virtuose certes mais Ukrainienne de surcroît. Son précédent double volume des concertos de Rachmaninov aura au moins réussi à éteindre les critiques les plus virulentes à son égard.Désormais quadragénaire, la soliste aux airs de poupée s'attaque à une montagne en proposant un programme bâti sur le répertoire le plus technique de Franz Liszt, incluant des compositions réputées dangereuses et des transcriptions ardues. Ce qui s'apparente, pour tout pianiste sportif, à gravir l'Everest par la face nord. Et il faut dire que la musicienne qui n'a pas froid aux yeux, ni aux mains, s'en sort avec les honneurs à l'écoute de ces neuf pièces de haute volée.La Ballade n°2 en si mineur (S. 171) est le symbole de cette réussite, pleine de remous et de fureur tout juste desservie par un emploi immodéré de la pédale forte, le péché mignon de la pianiste, jetant toutes ses forces dans la bataille. Un autre point fort de ce récital, enregistré selon un procédé analogique et retranscrit directement en haute définition numérique à 24 bits, est le Rondeau fantastique sur un thème espagnol, « La Contrabandista » (S. 252), rare et difficile, balançant entre une technique irréprochable et des moments d'épanchement romantique. Il faut également souligner l'arrangement lisztien de la Danza sacra e Duetto finale d'Aïda (S. 436) et la Rhapsodie hongroise n°12 (S. 244), fermant la marche en beauté.Parallèlement à ces sommets se dressent cinq transcriptions de lieder de Schubert dont les passges les plus transcendants sont Erlkrönig (S. 558) et Der Müller und der Bach (lied n°19 de La Belle meunière, S. 565 n°2), auxquels s'ajoutent l'incontournable Ave Maria (S. 558 n°12), Gute Nacht (Le Voyage d'hiver, S. 561 n°1) et Des Mädchens Klage (S. 563 n°2). Pour ambitieux et réservé aux mordus de Liszt qu'il soit, le programme n'en est pas moins renversant et le pari accompli. © Loïc Picaud / Music-Story
CD34,99 €

Classique - Paru le 15 mars 2019 | Decca Music Group Ltd.

CD20,99 €

Classique - Paru le 2 mars 2015 | Decca Music Group Ltd.

Livret
CD4,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Decca Music Group Ltd.

Dans son récital Live At The Royal Albert Hall, les quelques préludes de Rachmaninov offraient la partie la plus spontanément convaincante de la jeune Valentina Lisitsa - une fraîcheur, un aplomb enthousiasmants. Pas étonnant qu'elle ait souhaité se lancer dans une intégrale des Concertos du compositeur. Voici le premier volet. Valentina Lisitsa témoigne d'un jeu brillant, virtuose sans être extérieur, et d'un réel sens des phrasés (introduction). A découvrir !
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Decca Music Group Ltd.

Livret
CD6,99 €

Classique - Paru le 28 septembre 2010 | Naxos

Livret
Valentina Lisitsa, piano
CD14,99 €

Classique - Paru le 30 octobre 2015 | Decca Music Group Ltd.

Livret
CD8,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

CD4,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Decca Music Group Ltd.

CD4,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Valentina Lisitsa voulait devenir championne d'échecs, mais elle est devenue pianiste pour notre plus grand plaisir. Elle signe ici une grande version du 4e Concerto qui suit ses précédents enregistrements des œuvres concertantes de Rachmaninov, dont elle a à la fois l'ébouriffante virtuosité et l'absence d'emphase. Cette dernière livraison remet les pendules à l'heure en rendant justice au plus mal-aimé des concertos de Rachmaninov qui devient très intéressant avec une artiste de cette trempe. Et elle rend d'autant plus grande notre attente du Premier Concerto... FH
CD1,99 €

Classique - Paru le 31 mars 2015 | Decca Music Group Ltd.

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Decca Music Group Ltd.

Livret
HI-RES2,99 €
CD1,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2015 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res

L'interprète

Valentina Lisitsa dans le magazine