Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD9,99 €

Concertos pour violoncelle - Paru le 5 avril 2019 | CPO

Livret Distinctions 5 de Diapason
La Danse du sabre est à Khatchatourian ce que la Danse du feu est à Manuel de Falla ; à la fois une vitrine de leur art pour le grand public en même temps qu’un arbre cachant la forêt de leurs compositions. Remarqué par Prokofiev dès ses œuvres de jeunesse, ce compositeur soviétique d’origine arménienne est devenu l’un des compositeurs officiellement appréciés de l’Union Soviétique qui le couvre de récompenses, il n’eut pas vraiment à souffrir d’une mise à l’index comme de nombreux collègues, même si le Concerto pour violoncelle présenté ici lui a valu d’être dénoncé pour formalisme. Auteur de ballets (Gayaneh, Spartacus), de symphonies et de concertos, Aram Khatchatourian étudia le violoncelle et le piano, deux instruments pour lesquels il écrivit souvent. Cet album présente deux œuvres concertantes écrites pour le violoncelle, en dépit de ce qu’une faute d’impression sur la pochette et surtout dans le livret peut mettre en doute. Créé en 1946, le Concerto pour violoncelle reste assez peu joué. Bien qu’écrit selon les trois mouvements classiques, c’est une partition plutôt libre et d’humeur changeante, principalement basée sur des citations de musiques folkloriques auxquelles se mêle celle du Dies Irae de l’église catholique. Cette liberté de ton est encore plus exacerbée dans la Rhapsodie pour violoncelle, écrite à l’intention de la folle virtuosité de Mstislav Rostropovitch qui la crée en 1964 à Gorki. L’œuvre est comme un condensé du style du compositeur, incluant à nouveau musique populaire, mélismes orientaux et citations du Dies Irae et de sa propre Danse du sabre. © François Hudry/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 août 2018 | BIS

Hi-Res Livret
La riche filmographie d’un des plus grands génies du cinéma mondial sert de prétexte au programme de cet album conçu par le pianiste Roland Pöntinen, avec la collaboration du violoncelliste Torleif Thedéen et du Quatuor Stenhammar – pour le deuxième mouvement du Quintette en mi bémol majeur de Robert Schumann. Ainsi détachée de l’image, cette succession de musiques n’a pas beaucoup de sens et l’on peut s’étonner de l’absence du Voyage d’hiver de Schubert qui irrigue pourtant un film aussi essentiel que l’avant-dernier opus bergmanien, En présence d’un clown, tourné en 1997 pour la télévision et qui représente la somme des réflexions d’Ingmar Bergman sur la vie, la folie et les rapports du théâtre par rapport au cinéma. Absence aussi de La Flûte enchantée qui reste un des plus beaux films d’opéra jamais tournés, dans lequel Bergman nous donne à voir l’universalité de Mozart ; on aurait par exemple pu profiter de la présence du violoncelliste pour présenter les Variations que Beethoven écrivit sur des motifs du célèbre opéra). Mais cet album imparfait dans son programme reste pertinent par la qualité des interprétations et dans le fait d’entraîner des mélomanes vers un cinéma que l’on dit difficile et qui n’est somme toute qu’une immense réflexion sur toute notre psyché humaine, tour à tour tragique (Cris et chuchotements, Sonate d’automne), joyeuse (Sourires d’une nuit d’été), psychanalytique (L’œil du diable, À travers le miroir), sentimentale (Musique dans les ténèbres), philosophique (Le Silence) ou encore autobiographique (Fanny et Alexandre, son ultime chef-d’œuvre pour le cinéma). © François Hudry/Qobuz
CD14,99 €

Classique - Paru le 31 mai 2000 | BIS

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | BIS

Hi-Res Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 31 octobre 1996 | BIS

CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 7 juin 2019 | CPO

Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 28 janvier 2014 | CPO

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 27 avril 2010 | BIS

Hi-Res
L’excellent label suédois BIS nous propose une interprétation excellente des deux Sonates pour violoncelle de Brahms, dues à deux des plus grands solistes finlandais, Torleif Thedéen et Roland Pöntinen. Une vision d’une finesse et d’une élégance saisissantes. Par des phrasés comme suspendus et une incroyable douceur dans le chant, les deux musiciens captent au plus près la poésie si secrète - mélancolique - de Brahms. Du grand art.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2006 | BIS

Hi-Res Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 31 janvier 1990 | BIS

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 31 janvier 2002 | BIS

Hi-Res Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2013 | Dutton Epoch

CD9,99 €

Classique - Paru le 31 mai 1990 | BIS

Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 décembre 1990 | BIS

CD9,99 €

Classique - Paru le 31 mai 1992 | BIS

CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 28 juillet 2002 | BIS

CD9,99 €

Classique - Paru le 30 novembre 1998 | BIS

CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 31 août 1991 | BIS

Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 31 mars 1998 | BIS