Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 22 novembre 2019 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
L’autre Berlioz ! Il est toujours difficile de concevoir que le compositeur de fresques aussi monumentales que Les Troyens était guitariste… et que son premier rapport à la musique consista à transcrire pour cet instrument des romances héritées de l’Ancien Régime. La guitare Paganini existe encore ; elle nous invite aujourd’hui à imaginer le répertoire de ce qui aurait pu être une soirée chez les Berlioz : des romances pour voix et guitare, mais aussi ces mélodies dont il créa le genre, de la musique de chambre et des pièces pour piano seul. Ou comment écouter Berlioz autrement ! © harmonia mundi« [...] Le plaisir de savourer et de (re)découvrir ces pages si simples nous introduit au plus près de la déroutante dualité de Berlioz, dont les œuvres les plus grandioses puisent aux sources avenantes de la romance. [...] La succession de couplets musicalement identiques, exige ainsi de trouver la couleur propre à chacun : Stéphanie d'Oustrac y excelle [...]. S'il ne fallait retenir qu'une plage de ce disque, ce serait la déchirante Elégie que Berlioz n'a jamais voulu entendre interpréter tant il était conscient de la témérité qu'elle exigeait. Aussi intrépide que sa partenaire, Tanguy de Williancourt (merveilleux de finesse dans la Danse des Sylphes) tire d'un Pleyel de 1842 un vent de tempête expressionniste dont le compositeur ne donnera jamais un autre spécimen et qui attendait d'être gravée avec cette intensité (et dans le ton original) avec ses la aigus. Incomparable aussi la fraîcheur incisive de la guitare Grobert (v.1830) ayant appartenu à Paganini puis à Berlioz, confiée par le Musée national de la Musique à Thibaut Roussel [...].» (Diapason, janvier 2020 / Gérard Condé)
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Mélodies & Lieder - Paru le 1 mars 2019 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
En enregistrant ce premier récital pour harmonia mundi, Stéphanie d’Oustrac et Pascal Jourdan souhaitaient se mesurer à trois piliers de la musique romantique, trois compositeurs qui ont chacun à sa manière apporté une pierre décisive à l’évolution du lied (Liszt), voire à la naissance de la mélodie française, comme ce fut le cas pour Berlioz avec ses Nuits d’été. Bien davantage connues pour leur orchestration somptueuse, elles revêtent de tout autres habits lorsqu’elles sont accompagnées par la sobriété d’un piano. Cette démarche artistique trouvera ses résonances ultimes dans les cinq Wesendonck-Lieder destinés à l’origine à un simple duo chant-piano par Wagner... avant de devenir l’un des plus célèbres cycles de l’histoire du lied. © harmonia mundi « [...] Stéphanie d'Oustrac réussit le tour de force d'imposer une vision poétique et de faire partager un drame intérieur par la magie des accents, du rubato, d'un timbre admirablement varié. [...] Le programme enthousiasme par ses jeux de miroirs entre les œuvres des décennies 1840-1850 [...]. Les Nuits d'été comme les Wesendonck ne sont d'ailleurs pas si souvent enregistrés dans leur habit pianistique de naissance, qui permet entre les deux partenaires des échanges plus subtils qu'avec l'orchestre, que Pascal Jourdan sait parfaitement saisir ou stimuler.» (Diapason, avril 2019 / Vincent Agrech)
CD9,99 €

Opéra - Paru le 9 septembre 2016 | SWR Classic

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
« [...] Stéphane Denève, secondé par une excellente prise de son, propose une formidable interprétation de cette partition [L'Heure espagnole] particulièrement travaillée et pleine de chausses-trappes. Il triomphe de la mécanique d'horlogerie et du second degré grâce à l'Orchestre de la SWR, absolument extraordinaire de réactivité, de souplesse et de subtilité. Le chef est entouré d'une distribution qui ne le cède en rien aux versions antérieures. Jean-Paul Fouchécourt [...] fait un numéro exceptionnel [...] Tout ce joli monde a le sens du mot et de l'humour. Schérérazade a été bien servi par de nombreuses interprètes au premier rang desquelles Régine Crespin, dont l'enregistrement [...] n'a pas été égalé. En dépit de ses mérites, d'une superbe texture vocale et d'une interprétation intelligente et sensuelle, Stéphanie d'Oustrac, comme beaucoup, ne la surclasse pas pour des raisons d'abord de diction.» (Classica, octobre 2016 / Jacques Bonnaure)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 21 octobre 2014 | Ambronay Éditions

Hi-Res Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 27 octobre 2011 | Ambronay Éditions

Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 22 avril 2010 | Ambronay Éditions

Livret

L'interprète

Stéphanie d'Oustrac dans le magazine
  • Le Comte Ory à Marseille
    Le Comte Ory à Marseille Marivaudages et quiproquos savoureux servis par un casting de premier plan à l’Opéra de Marseille : Roberto Rizzi Brignoli dirigera le chef d’œuvre de Rossini avec Annick Massis, Stéphanie d’Oustra...