Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD14,99 €

Oratorios sacrés - Paru le 3 mars 2015 | Profil

Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica
" La présente gravure est sans doute l'une des plus belles et des plus émouvantes de Gerontius. Au terme de son pèlerinage artistique et spirituel, le chef nous livre la vision d'un sage, apaisée et méditée. Il s'est identifié à la noble douceur du texte et aux suaves harmonies de la musique, et sa direction chaleureuse tire de l'orchestre des nuances et un frémissement qui touchent intensément, car ils reflètent l'approche d'un homme directement concerné. La clarté aveuglante conférée à la comparution de l'homme devant son Créateur possède l'irrésistible force d'un acte de foi. À l'instar de Sir John Barbirolli, qui lui aussi enregistra cette œuvre à la fin de sa vie, Colin Davis déploie un lyrisme d'une générosité théâtrale, se situant du côté des elgariens-rhapsodistes plus que de celui des elgariens-architectes (Boult, Andrew Davis). [...] Un hommage émouvant de la Staatskapelle à son dernier chef." (Classica, juillet/août 2015, Michel Fleury)
CD21,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Enregistrée dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Beethoven, cette version de son unique opéra est portée par la direction incandescente de Karl Böhm dirigeant la splendide Staatskapelle de Dresde. Distribution de grand luxe et rompue à la scène. Florestan somptueux de James King. Leonore héroïque de Gwyneth Jones. Rocco pétri d'humanité un peu veule de Franz Crass. Don Pizarro féroce et abject de Theo Adam. Une très grande version.
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1973 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Carlos Kleiber donne de ce Freischütz une lecture incandescente où le romantisme côtoie le dramatisme à chaque instant. Sa direction rapide et sans cesse frémissante parvient à recréer l'ambiance du théâtre en studio, et même de la dépasser, en lui donnant ce côté surnaturel que la musique de Weber appelle si fortement. Et quel plateau ! Gundula Janowitz est une Agathe sensible et intelligente, Edith Mathis une délicieuse Ännchen, Peter Schreier un Max héroïque et vaillant, Theo Adam un Kaspar inquiétant et maléfique à souhait. Prise de son idéale mettant en valeur les timbres raffinés de la Staatskapelle de Dresde et les nuances si subtiles d'un Carlos Kleiber en état de grâce. FH
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 20 janvier 2017 | Berlin Classics

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
CD19,99 €

Classique - Paru le 6 mai 2016 | Profil

Distinctions 4 étoiles Classica
« [...] Dans cette captation d'un unique concert, Thielemann déploie des pupitres d'une somptueuse beauté, notamment les cuivres et les cordes graves. La conception de Thielemann n'est certainement pas mystique, comparée à celles de Furwängler, Giulini et Jochum, mais elle relève plutôt d'un lyrisme opératique profondément wagnérien. [...] Rarement entendue, La Cène des apôtres de Wagner est une scène biblique pour trois chœurs d'hommes (dont les douze basses représentent les douze apôtres) et grand orchestre. Créée à la Frauenkirche de Dresde, en 1843, elle réunissait pas moins de douze cents choristes. Thielemann ne peut prétendre à un même effectif et doit se satisfaire de deux cents chanteurs qui se montrent néanmoins de première force. [...] Le finale de la cantate fait intervenir, pour la première fois, l'orchestre dans un geste berliozien. Cette très belle version surclasse celles de Rojdestvenski (avec Leningrad) et Boulez (avec New York).» (Classica, juillet/août 2016 / Stéphane Friédérich)
CD9,99 €

Classique - Paru le 5 avril 2011 | Profil

Livret Distinctions 5 de Diapason
Franz Schubert : Symphonie n°8, D.759, "Inachevée" - Johannes Brahms : Symphonie n° 3 op. 90 / Staatskapelle de Dresde, dir. Colin Davis
CD8,09 €

Classique - Paru le 11 février 2009 | Berlin Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 17 avril 2020 | Edel Kultur

Hi-Res
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1980 | Warner Classics

CD6,99 €

Classique - Paru le 22 mars 2019 | Warner Classics

CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1981 | Warner Classics

CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1982 | Warner Classics

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 14 juin 2019 | Profil

Hi-Res Livret
La saison 2012-2013 fut celle d’une mini-révolution dans la longue histoire de la Staatskapelle de Dresde, plus vieil orchestre du monde fondé en 1548 par l’électeur Moritz de Saxe. C’est la première fois en effet que la vénérable institution nommait un « chef invité principal », ainsi que cela se fait dans les orchestres du monde entier, en la personne du Coréen Myung-Whun Chung. Cette nomination était concomitante à celle du nouveau directeur, le chef allemand Christian Thielemann. Très aimé de l’orchestre depuis sa première apparition au pupitre en 2001, Chung a développé une relation étroite avec l’orchestre allemand lors de concerts symphoniques et dans la fosse du Semper Opera où il a dirigé une série dédiée à Don Carlos de Verdi qui eut un grand retentissement. Il a également emmené l’orchestre en tournée en Europe, aux États-Unis et en Asie. En plus de ses activités artistiques, Myung-Whun Chung est très attaché aux causes humanitaires et environnementales. Il a été ambassadeur du programme des Nations Unies pour le contrôle des drogues (PNUCID) et a été nommé «homme de l’année» de l’UNESCO en 1995. En 1996, il remporte le Kumkuan, le plus grand prix des arts en Corée du Sud. Il a également été nommé premier ambassadeur culturel honoraire de son pays. En 2008, il devient le premier chef d’orchestre à être nommé Ambassadeur itinérant. C’est ce message de fraternité que Myung-Whun Chung délivre dans son interprétation de la Symphonie « Héroïque », captée lors de deux concerts d’abonnement en 2004. Au-delà de son classicisme, de ses tempos mesurés et de son soin du détail, c’est une vision pleine de grandeur et de ferveur à laquelle cet album nous convoque. © François Hudry/Qobuz
CD24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1974 | Deutsche Grammophon (DG)

CD6,99 €

Classique - Paru le 28 juin 2019 | Warner Classics

CD24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1988 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

CD20,24 €

Opéra - Paru le 16 novembre 2007 | Berlin Classics

L'interprète

Staatskapelle Dresden dans le magazine
  • Dresde remplace Berlin à Salzbourg
    Dresde remplace Berlin à Salzbourg Le maire de Salzbourg a confirmé que la Staatskapelle de Dresde dirigée par Christian Thielemann remplacerait l’Orchestre Philharmonique de Berlin de Simon Rattle au Festival de Pâques de Salzbourg.
  • Fabio Luisi, de Dresde à Zurich
    Fabio Luisi, de Dresde à Zurich En 2012, le chef italien quittera la direction musicale de la Staatskapelle de Dresde pour l’Opéra de Zurich.
  • La Staatskapelle de Dresde aux Champs
    La Staatskapelle de Dresde aux Champs Strauss, Brahms et Beethoven sont au menu du concert parisien du 11 septembre de la phalange allemande dirigée par Fabio Luisi.
  • Pape music
    Pape music Dieu, roi ou démon, René Pape est on ne peut plus caméléon ! Né à Dresde en 1964, la basse allemande publie cet été pour le label Deutsche Grammophon un impressionnant recueil intitulé Gods, King...