Artistes similaires

Les albums

8,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 13 mai 2008 | naïve Opus 111

Livret Distinctions 5 de Diapason
Airs extraits d'opéras : La Ninfa Infelice e Fortunata - La Verità in cimento, RV 739 - Il Teuzzone, RV 736 - La Silvia, RV 734 - La Silvia, RV 734 - L'Odio Vinto dalla Costanza... / Sonia Prina, alto - Accademia Bizantina - Ottavio Dantone, direction...
9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 1 avril 2008 | Ludi Musici

Livret
Cantates pour contralto & basse continue / Sonia Prina, contralto - Ensemble La Sfera Armonica - Mike Fentross, directin artistique
19,99 €

Opéra - Paru le 7 août 2012 | Dynamic

Livret
Le mythe de Parthénope a été pris comme sujet par de nombreux compositeurs comme Caldara, Hasse, Sarro, Haendel ou encore Vivaldi. L'opéra composé par Leonardo Vinci en 1725 a été redécouvert par Antonio Florio et son Orchestra i Turchini et reconstitué avec toutes les scènes, ballets et batailles typiques des représentations du 18è siècle. Il nous présente aujourd'hui chez Dynamic l'intégrale de cet opéra en premier enregistrement mondial (2011), en compagnie de solistes italiens de renom, dont Sonia Prina et Maria Grazia Schiavo. Un évènement !
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 5 mai 2017 | Glossa

Hi-Res Livret
Les héros en question sur cet album sont ceux mis en musique par Gluck dans quelque huit différents opéras rares – car il faut se souvenir que, loin de n’avoir écrit que les quatre célèbres chefs-d’œuvre que sont Orfeo ed Euridice, Iphigénie en Tauride, Iphigenie auf Tauris et Alceste, Gluck peut s’enorgueillir d’un répertoire de quatre douzaines d’œuvres lyriques en tout genre, que ce soient des dramma per musica, des opéras comiques, des tragédies, des drames lyriques, des azione teatrale ou tant d’autres formats, entre 1741 et 1781. Par conséquent, les rôles héroïques ne manquent pas dans ce répertoire ; et tant et tant de parties somptueuses furent consacrées à la voix de contralto, chantée alors soit par des castrats, des hautes-contre ou des contraltos dames, selon les habitudes locales, la mode ou l’air du temps. C’est précisément ce répertoire, conçu pour les meilleurs interprètes de l’époque et totalement oublié de nos jours, que la contralto italienne Sonia Prima a décidé d’aborder, et on notera que la grande majorité de ces arias sont ici données en première discographique mondiale, et tirés d’œuvres telles que La Sofonisba, Demofoonte, Cleonice, Ippolito ou Ipermestra. Car même chez Gluck, il se trouve encore des heures et des heures de musique inexplorées. © SM/Qobuz