Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Jazz - Paru le 14 janvier 2013 | Gaya Music Production

Hi-Res Livret Distinctions Le Choix de France Musique - Révélation de JAZZmagazine-jazzman - Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Après Gaya Scienza en 2007 et Unpanishad Experiences en 2010, le saxophoniste Samy Thiebault revient chez Gaya Music, en sextet ! Avec Clear Fire, Il se place sous la tutelle de Baudelaire et son "feu clair" qui purifie l'âme, et son album se décompose en une série de morceaux qui empruntent leur titre à des concepts de la philosophie antique. De la voix de Méta à la batterie de Philippe Soirat en passant par la trompette de Julien Alour, se dégage une authentique énergie, un force libératrice, et l'intensité du ténor de Samy Thiebault jaillit comme une évidence, pour un résultat imprévisible et jouissif. En un mot : dionysiaque !
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Jazz contemporain - Paru le 20 septembre 2019 | Gaya Music Production

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
Il serait temps de prendre la mesure de l’ampleur du talent de Samy Thiébault. Tout sauf un énième saxophoniste sympathique et virtuose, il est un grand musicien ! Ambitieux et brillant, comme le confirme chaque nouveau projet discographique. Cette fois, Thiébault est allé chercher son inspiration sur les rives du Gange. Mais Symphonic Tales ne se contente pas de mêler jazz et raga. Il embarque carrément cet alliage dans les cordes de l’Orchestre symphonique de Bretagne dirigé par Aurélien Azan Zielinski. L’Inde que le Français propose ici n’est pas celle de 2019 mais une version échappée d’un conte ou d’une superproduction hollywoodienne des années 50. Avec Adrien Chicot au piano, Sylvain Romano à la contrebasse, Philippe Soirat à la batterie et Mossin Kawa aux tablas, il rappelle le grand narrateur qu’il a toujours été.Car le jazz de Thiébault ne s’est jamais contenté de n’être qu’un digne héritier de la sainte trinité des souffleurs (John Coltrane, Sonny Rollins, Wayne Shorter). Avec même plus d’insistance que sur ses précédents disques, Samy Thiébault prend son auditeur par la main pour mieux l’entraîner dans l’arc-en-ciel de son imaginaire foisonnant. Parti pris amplifié par les cordes de la phalange bretonne qu’il manipule avec précaution. Avec peut-être le rêve humide de jouer au Duke Ellington moderne, ce que pourrait laisser croire la pochette du Greatest Hits de 1972 du maître, entrevue sur une photo du livret de ces Symphonic Tales… Comme avec Duke, on voyage beaucoup chez Thiébault et lorsque l’écoute de ce disque s’achève, le plancher des vaches semble à des années-lumière. Un trip enivrant garanti. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Jazz contemporain - Paru le 21 septembre 2018 | Gaya Music Production

Hi-Res Livret Distinctions Indispensable JAZZ NEWS
Jazzman sous contrat moral avec l’héritage de Coltrane et philosophe validé par une maîtrise avec mention à la Sorbonne, Samy Thibault est l’un des saxophonistes (ténor) et flûtiste (alto) les plus en vue de la scène française. Ces précédents albums : A Feast of Friends (2015), dans lequel il relisait à sa sauce l’univers des Doors, ou Rebirth (2015), où il dialoguait notamment avec le fameux trompettiste israélien Avishai Cohen, ont prouvé son ouverture d’esprit et sa facilité à s’inspirer de cultures multiples. Aujourd’hui, il présente le fruit de son exploration en terres Caraïbes, au cœur de l’or de la pensée créole. Son aventure l’a conduite à Cuba, d’où viennent le percussionniste Inor Sotolongo et le bassiste Felipe Cabrera qui l’accompagnent ou Sindo Garay et Marta Valdes, dont il revisite des compositions, au Venezuela où a fleuri l’éminent Enrique Hidalgo, dont il interprète le Presagio, en passant par Porto Rico qui lui a inspiré Puerto Rican Folk Song ou la Guadeloupe qui a vu naître son batteur Arnaud Dolmen. Ce à quoi s’ajoute une étape au Maroc (Tanger la Negra), un hommage à l’un des premiers rastas Count Ossie (Let Freedom Reign) et une déclaration d’amour à Trinidad (Calypsotopia). Mais Samy Thiébault ne s’est pas non plus comporté en caméléon, il n’a pas oublié sa propre identité : il l’a créolisée, enrichissant sa vision généreuse du monde. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz
A partir de :
CD9,99 €

Jazz contemporain - Paru le 26 janvier 2015 | Gaya Music Production

Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Trouver une synthèse de John Coltrane, Sonny Rollins et Wayne Shorter. Etre plus expressif qu’avant. Et se retrouver davantage en phase avec l’immédiateté de ce qu’il souhaite exprimer. En 2013, Clear Fire n’était pas qu’un album supplémentaire pour Samy Thiébault. Coltranien assumé, le saxophoniste ténor signait alors surtout un disque à part où voix (celle de Méta) et percussions donnaient une saveur originale à l’ensemble. Un disque en sextet qui affirmait un peu plus ce souffle unique sur la scène française, une voix toujours ancrée dans la matière verbale et littéraire (Nietzsche, Baudelaire). Avec A Feast Of Friends dont la production est signée Eric Legnini, Thiébault poursuit avec la même virtuosité sa quête. Entouré du pianiste Adrien Chicot, du bassiste Sylvain Romano, du batteur Philippe Soirat et de la voix de Nathan Willcocks sur quatre titres, il embarque également plus loin sa fascination pour un groupe pourtant bien loin de la jazzosphère, les Doors, dont il revisite plusieurs chansons avec originalité et créativité. La puissance et le lyrisme de son phrasé se fonde à la perfection dans la sémantique du groupe de Jim Morrison. Un voyage osé mais à entreprendre de toute urgence. © MD/Qobuz
A partir de :
CD9,99 €

Jazz contemporain - Paru le 30 septembre 2016 | Gaya Music Production

Livret Distinctions Indispensable JAZZ NEWS
Album après album, Samy Thiébault rappelle à ceux qui en douteraient encore qu’il est sans doute l’un des saxophonistes les plus originaux de la scène jazz hexagonale… En 2013, avec son album Clear Fire, il était fascinant dans sa quête ardue d’une synthèse de John Coltrane, Sonny Rollins et Wayne Shorter. Deux ans plus tard, sur A Feast Of Friends produit par Eric Legnini, Thiébault poursuivait avec la même virtuosité son objectif en embarquant également dans son trip sa fascination pour un groupe pourtant bien loin de la jazzosphère, les Doors, dont il revisitait plusieurs chansons avec originalité et créativité. En 2016, le titre de son sixième opus donne le ton : Rebirth. Une véritable renaissance artistique pour Samy Thiébault. L’affirmation d’un nouveau cycle de vie et de musique avec des lignes mélodiques inspirées au saxophoniste par ses racines marocaines, l’Afrique de l’ouest où il a grandi, les terres d’Amérique de Sud où son quartet a beaucoup tourné. L'influence classique n'est pas en reste tout au long de Rebirth avec des adaptations brûlantes et mystiques des Tableaux d’une exposition de Moussorgski, également de Satie et Ravel. Interprété en quartet avec le pianiste Adrien Chicot, le contrebassiste Sylvain Romano et le batteur Philippe Soirat, ce très beau disque accueille en invité le grand trompettiste Avishai Cohen. © MD/Qobuz
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Jazz contemporain - Paru le 17 septembre 2021 | Gaya Music Production

Hi-Res
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Jazz - Paru le 3 novembre 2010 | Gaya Music Production

Hi-Res Livret
Samy Thiébault, saxophone ténor & compositions - Julien Alour, trompette & flugelhorn - Jean-Philippe Scali, saxophone alto - Dominique Mandin, saxophone baryton - Joce Mienniel, flûte - Camille Lebrequier, cor - Jerry Edwards, trombone - Bastien Stil, tuba - Adrien Chicot, piano...
A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,29 €

Jazz contemporain - Paru le 22 juin 2021 | Gaya Music Production

Hi-Res
A partir de :
CD8,99 €

Jazz contemporain - Paru le 15 janvier 2004 | Gaya Music Production

A partir de :
HI-RES1,99 €
CD1,29 €

Jazz contemporain - Paru le 15 juin 2018 | Gaya Music Production

Hi-Res
A partir de :
CD8,99 €

Jazz contemporain - Paru le 15 janvier 2008 | Gaya Music Production

A partir de :
CD1,29 €

Jazz contemporain - Paru le 22 août 2016 | Gaya Music Production

L'interprète

Samy Thiébault dans le magazine