Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Rudolf Buchbinder

Né le 1er décembre 1946 à Litomerice en Bohême (Tchécoslovaquie), le pianiste autrichien Rudolf Buchbinder vit dès 1947 à Vienne où il commence ses études dès l'âge de cinq ans à l'Académie de musique. Il a à peine dix ans quand il donne son premier concert public dans la salle du Musikverein. Deux années plus tard, il entre dans la classe du célèbre pianiste et professeur Bruno Seidlhofer (lui-même élève de Franz Schmidt et proche de Schoenberg et Berg) qui fut le maître d'Alfred Brendel et de Friedrich Gulda. En 1961, il remporte avec le Trio de Vienne le premier prix du Concours international de Munich.



Peu à peu, Rudolf Buchbinder abandonnera la musique de chambre pour se consacrer à sa carrière de soliste en commençant par passer des concours : la Médaille Lipatti en 1962, le Prix spécial Van Cliburn en 1966 suivi la même année d'une tournée avec l'Orchestre Philharmonique de Vienne qui l'amène à jouer en soliste à Paris, Milan, Madrid et Londres. En 1975, il est invité au Japon et aux Etats-Unis avec l'Orchestre Symphonique de Vienne. Mais une fois sa carrière internationale établie, Rudolf Buchbinder reviendra à la musique de chambre avec Josef Suk et Janos Starker. Côté pédagogie, Rudolf Buchbinder a enseigné à l'Académie de musique de Bâle.



S'il reconnaît que les enregistrements de studio sont parfaits techniquement mais au prix de différentes prises et montages, Rudolf Buchbinder privilégie les enregistrements « live » comme ses concertos pour piano de Brahms avec Harnoncourt et le Concertgebouw, les concertos pour piano de Mozart en 2006 (DVD), ou encore les concertos pour piano de Beethoven en 2011 avec le Philharmonique de Vienne ainsi que ses 32 sonates pour piano (qu'il a donné plus de quarante fois en concert !) enregistrées à Dresde.



Rudolf Buchbinder déclare qu'il n'aurait pas abordé de la même manière Beethoven s'il n'avait commencé par jouer Haydn et enregistrer l'intégrale de son oeuvre pour piano (Grand Prix du Disque en 1976) dont il dit que sa confrontation avec l'ensemble de ses sonates et autres pièces lui a enseigné « la discipline artistique, l'art du phrasé et de l'articulation ».



La caractéristique première du jeu de Rudolf Buchbinder est la spontanéité, l'émotion et la liberté de jeu qui, pour lui, ne peuvent s'obtenir que devant un public, au fil de la partition jouée in extenso, sans reprises donc sans montages possibles. La deuxième - insoupçonnable puisqu'elle n'est discernable ni à l'oreille ni à l'oeil nu -, c'est celle de pouvoir choisir naturellement, de façon instinctive, le meilleur doigté, « celui qu'on saisit au vol en concert » a-t-il écrit dans ses mémoires. Le grand critique allemand Joachim Kaiser souligne encore chez le pianiste une intégrité absolue doublée d'une vraie simplicité sans la moindre parcelle d'autosatisfaction ou de vanité.



© Qobuz 02/2013
Lire plus

Discographie

59 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 3
1 sur 3

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums