Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 30 octobre 1992 | Epic

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En 1992, la fusion entre scansion rap et sonorités metal est assez inédite. Logique donc que ce premier album éponyme de Rage Against The Machine fasse alors l’effet d’une bombe. Si les Néerlandais d’Urban Dance Squad ou les Californiens des Red Hot Chili Peppers avaient déjà plus ou moins mixé ces deux mondes avec une approche funky et festive, la bande de Zack de la Rocha frappe dans un tout autre domaine. Celui de l’engagement politique total, à coups de textes cinglants et chocs, façon Bad Brains. Les titres des chansons suffisent à cerner le programme électoral du gang californien : Township Rebellion, Killing in the Name, Bullet in the Head, Freedom… Un militantisme furieux porté par les riffs assassins de Tom Morello, virtuose alliant les envolées lyriques d’un Jimmy Page aux expérimentations rigides d’Andy Gill de Gang Of Four. Une vraie baffe pour le corps et l’esprit, bien résumée dans la dernière phrase de l’hymne Killing in the Name : « Fuck you, I won't do what you tell me ! » © Max Dembo/Qobuz
CD18,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 26 novembre 2012 | Epic - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En 1992, la fusion entre scansion rap et sonorités metal est assez inédite. Logique donc que ce premier album éponyme de Rage Against The Machine fasse alors l’effet d’une bombe. Si les Néerlandais d’Urban Dance Squad ou les Californiens des Red Hot Chili Peppers avaient déjà plus ou moins mixé ces deux mondes avec une approche funky et festive, la bande de Zack de la Rocha frappe dans un tout autre domaine. Celui de l’engagement politique total, à coups de textes cinglants et chocs, façon Bad Brains. Les titres des chansons suffisent à cerner le programme électoral du gang californien : Township Rebellion, Killing in the Name, Bullet in the Head, Freedom… Un militantisme furieux porté par les riffs assassins de Tom Morello, virtuose alliant les envolées lyriques d’un Jimmy Page aux expérimentations rigides d’Andy Gill de Gang Of Four. Une vraie baffe pour le corps et l’esprit, bien résumée dans la dernière phrase de l’hymne Killing in the Name : « Fuck you, I won't do what you tell me ! » © Max Dembo/Qobuz
CD14,49 €

Pop/Rock - Paru le 16 avril 1996 | Epic

Le cap du deuxième album est toujours difficile à surmonter d'autant plus quand le premier opus du groupe a connu un succès considérable (qui ne s'est jamais surpris à chanter à tue-tête l'air de « Killing in the name »?). C'est donc avec une pression non dissimulable que la bande à Zack de la Rocha s'est attelée à la réalisation de cet Evil Empire quatre ans après le fameux album éponyme. Le titre d'ouverture, « People Of The Sun », sonne comme l'annonce d'un groupe qui n'a pas rangé son esprit contestataire. Sans aucun doute l'album plus engagé du groupe, les thèmes évoqués seront sujet à discussion dans toute la puritaine américaine (mouvement zapatiste, Vietnam et capitalisme en tête), cette production va pourtant plus loin qu'un simple programme politique. Même si cet album a déçu un certain nombre de fans, il a rencontré un succès qui ne peut être que le fait d'un groupe de talent (double platine aux USA six mois après sa sortie, puis double platine mondiale un an plus tard, décembre 1997). Evil Empire est plus homogène que son prédécesseur, d'autres appelleront ça de la linéarité pourtant c'est bel est bien un groupe qui a trouvé sa voie qui ici se fait entendre. Les riffs sont toujours aussi efficaces et dénués d'artifices, les lignes de basse sont de plus en plus percutantes et la rythmique basse-batterie d'une efficacité redoutable. « People Of The Sun », « Bulls On Parade » ou encore « Vietnow » s'imposeront rapidement comme des hymnes incontournables du groupe qui n'est pas révolutionnaire que dans les idées mais aussi musicalement. La déferlante Rage Against The Machine est définitivement lancée grâce à ce deuxième album qui a joué le rôle de confirmation et ainsi converti les plus sceptiques. © ©Copyright Music Story Guillaume Mougel 2015
CD14,49 €

Rock - Paru le 2 novembre 1999 | Epic

CD14,49 €

Rock - Paru le 5 décembre 2000 | Epic

Venant du groupe de Los Angeles, le concept peut paraître surprenant. Mais c'est bien avec un album de reprises que les quatre agitateurs du monde musical américain décident de tirer leur révérence. On peut légitimement se poser quelques questions. Mais là où beaucoup ont enregistrés des disques de reprises pour palier leur manque d'inspiration, les Rage Against The Machine dissipent les doutes dès le titre d'ouverture, « Pistol Grig Pump » de Volume 10. N'imaginez pas retrouver notes à notes les versions que vous connaissiez, chaque chapitre de cet album est un hymne revisité à la sauce Rage. On l'entend, cet album a été réalisé avec passion et goût, tout est réfléchi ; même la production de l'album est de haute tenue. Pour certains titres, seules les paroles ont été conservées, la partie instrumentale étant totalement recomposée pour l'occasion. On se retrouve donc face à un disque qui reprend l'essence de la musique des quatre guerilleros à savoir un groove inimitable et percutant, des envolées hors du commun à la guitare et toujours le charismatique Zack de la Rocha qui ne semble jamais perdre de sa fougue au micro. Ce sont donc douze titres qui sont repris sur Renegades au rang desquels on retrouve notamment la reprise de Bruce Springsteen, déjà sortie en face-b, « Ghost of Tom Joad » mais aussi plus surprenant, une incursion dans l'œuvre des Rolling Stones (« Street Fightin' Man »), de Bob Dylan (« Maggie's Farm ») ou encore des Stooges (« Down On The Street »). Il faut considérer ce disque comme un album hommage aux artistes qui ont marqué le groupe (Cypress Hill, MC 5, Minor Threat), comme si avant de se séparer, le groupe dévoilait les diverses et multiples influences qui ont fait Rage Against The Machine. © ©Copyright Music Story Guillaume Mougel 2015
CD14,49 €

Pop/Rock - Paru le 25 novembre 2003 | Epic

CD8,99 €

Metal - Paru le 21 juillet 2016 | Sonic Boom

CD4,99 €

Rock - Paru le 23 novembre 2015 | Doxy Records

L'interprète

Rage Against The Machine dans le magazine
  • Quinqua de la Rocha
    Quinqua de la Rocha Aujourd'hui, Zack de la Rocha, charismatique chanteur de Rage Against The Machine, souffle ses 50 bougies...
  • QIBUZ / Lundi 23 janvier 2012
    QIBUZ / Lundi 23 janvier 2012 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • Beast, la bête à deux têtes
    Beast, la bête à deux têtes Le duo français, Beast, disque d’or au Canada, sera à la Maroquinerie le 16 avril, et présentera son premier album éponyme.