Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES40,29 €57,56 €(30%)
CD26,85 €38,36 €(30%)

Classique - Paru le 30 mars 2018 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice
Le titre d’une œuvre peut-il influer sur la manière dont l’approche l’interprète ? Les deux plus grands chefs-d’œuvre pianistiques de Messiaen, en tous cas, portent des titres qui suggèrent des expériences musicales très différentes : Vingt Regards sur l’Enfant-Jésus (1944) est plongé dans la ferveur religieuse et la contemplation, tandis que le Catalogue d’oiseaux (1956–1958) rappelle davantage un ouvrage de référence ornithologique. Voire… Le compositeur lui-même déclarait à Claude Samuel : « J’ai tenté de rendre avec exactitude le chant de l’oiseau type d’une région, entouré de ses voisins d’habitat, ainsi que les manifestations du chant aux différentes heures du jour et de la nuit ». Toutefois, il poursuivait en décrivant une dimension plus expressive et poétique de l’œuvre. Les chants d’oiseaux sont en effet « accompagnés dans le matériel harmonique et rythmique des parfums et couleurs du paysage où vit l’oiseau », d’autant qu’en effet, il n’est guère possible de transcrire « exactement » à quelque instrument humain que ce soit l’invraisemblable rapidité des chants d’oiseaux ; on a pu imaginer que l’idée de « reproduction sonore » était au centre de la conception de Catalogue d’oiseaux, mais dans l’œuvre achevée, c’est bel et bien un grand compositeur que nous entendons, un maître des structures innovantes trouvant une gamme étonnante de sonorités de piano. En d’autres termes, malgré son titre, Catalogue d’oiseaux n’est en aucun cas un simple documentaire musical, mais bien plus une série de poèmes musicaux explorant les oiseaux et les autres merveilles naturelles – en l’occurrence de la France, puisque tous ces délicieux volatiles ont été notés à travers l’Hexagone. Pierre-Laurent Aimard en donne une lecture à la fois hyper-précise et rigoureuse vis à vis de la (diabolique) partition, et pourtant si poétique et inspirée, qu’on a l’impression qu’il joue sous la dictée ornithologique. © SM/Qobuz
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama
Soutenu par Boulez et l’Orchestre de Cleveland, Pierre-Laurent Aimard offre un regard d’une précision méticuleuse sur les Concertos de Ravel. Enregistrées en "live" en février 2010, voici des interprétations fluides et d’un idoine équilibre sonore, complétées par le cycle des Miroirs, où le pianiste français fascine par son toucher épuré et son jeu, d’une clarté totale.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 11 août 2017 | Ondine

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice
La première oeuvre présente dans cet album, Dialogues, date de 2003. C’est une oeuvre pour piano et orchestre composée de courtes phrases se succédant de façon claire. Carter a composé une suite à cette oeuvre, Dialogues II (2010) pour le 70ème anniversaire de Daniel Barenboim. Soundings (2005) fut une commande de l’Orchestre Symphonique de Chicago pour son directeur musical de l’époque, Daniel Barenboim. Dans cette oeuvre composée de dix parties, des instruments solistes (ou de petits groupes) et des ensembles tutti se succèdent, à la manière d’un concerto grosso. Interventions (2007) - oeuvre composée pour l’Orchestre Symphonique de Boston, James Levine et Daniel Barenboim - rassemble un concerto pour piano et un poème symphonique. En 2010, Carter a composé Conversations, un mini-concerto pour piano et percussions commandé par Colin Currie. L’année suivante, sur une proposition d’Oliver Knussen, Carter y ajouta deux mouvements et renomma l’oeuvre Two Controversies and a Conversation. Instances (2012), pour orchestre de chambre, est dédié à Ludovic Morlot, Directeur Musical du Seattle Symphony. Carter a décrit cette oeuvre comme « une série d’épisodes liés mais de caractère différent. » Epigrams (2012) est la dernière composition de Carter. « Pour se distraire » (selon ses propos), il a commencé à composer des morceaux courts qu’il a assemblés plus tard dans une le cadre d'une suite. Carter, qui a étudié la poésie grecque à Harvard, a été attiré par la densité, les tournures surprenantes et l’esprit de ce genre littéraire auquel ses douze Épigrammes font allusion. © Ondine
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions 4 étoiles de Classica
Complete Preludes
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Prise de son d'exception
CD21,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions 5 de Diapason
Pour ce nouvel album, enregistré lors de deux concerts à Vienne, Pierre-Laurent Aimard choisit de confronter Liszt avec ses contemporains mais aussi des créateurs du XXe siècle, afin de montrer au-delà de son époque l'influence et le rayonnement du Hongrois cosmopolite. Si les Sonates de Berg, Wagner et Scriabine contrastent avec la monumentale Sonate de Liszt, les pages brèves (Nuages gris, Aux cyprès de la Villa d'Este No.1, Unstern! -Sinistre) évoquent Ravel et Bartók.
HI-RES19,49 €28,99 €(33%)
CD13,99 €20,99 €(33%)

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
Je le trouve impressionnant, si riche, si complet, tellement difficile à exécuter car finalement, il existe peu d’interprétations satisfaisantes de Bach au piano : c'est en ces termes que Pierre-Laurent Aimard parlait de Bach en 2006. Sept ans après un enregistrement consacré à L'Art de la fugue, le voici dans le premier livre du Clavier bien tempéré. On retrouve sa probité artistique qui met en valeur toutes les voix du contrepoint et la pureté de cette musique. FH
CD14,49 €

Classique - Paru le 11 décembre 1996 | Sony Classical

HI-RES13,49 €19,49 €(31%)
CD9,99 €13,99 €(29%)

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
CD24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
Pierre-Laurent Aimard, piano
CD19,49 €

Classique - Paru le 1 septembre 2006 | Warner Classics International

CD20,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
Je le trouve impressionnant, si riche, si complet, tellement difficile à exécuter car finalement, il existe peu d’interprétations satisfaisantes de Bach au piano, c'est en ces termes que Pierre-Laurent Aimard parlait de Bach en 2006. Huit ans, et un enregistrement consacré à L'Art de la fugue, plus tard, le voici dans le premier volume du Clavier bien tempéré. On retrouve sa probité artistique qui met en valeur toutes les voix du contrepoint et la pureté de cette musique. FH
CD26,49 €

Classique - Paru le 25 février 2000 | Warner Classics International

CD19,49 €

Classique - Paru le 1 septembre 2003 | Warner Classics International

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Deutsche Grammophon (DG)

CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1995 | Deutsche Grammophon (DG)

... Explosante-fixe... - Notations - Structures pour 2 pianos - Livre II / Pierre-Laurent Aimard, piano - Florent Boffard, piano - Sophie Cherrier, flûte - Emmanuelle Ophele, flûte - Pierre Andre Valade, flûte - Ensemble Intercontemporain - P. Boulez, dir
CD3,99 €

Classique - Paru le 12 juillet 2005 | Warner Classics International

CD19,49 €

Classique - Paru le 14 avril 2003 | Warner Classics International

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2002 | Universal Music Division Decca Records France

Quatuor pour la fin du Temps / Pierre-Laurent Aimard, piano - Alain Damiens, clarinette - Pierre Strauch, violoncelle - Maryvonne Le Dizes, violon
CD19,49 €

Classique - Paru le 1 avril 2002 | Warner Classics International

L'interprète

Pierre-Laurent Aimard dans le magazine