Artistes similaires

Les albums

21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 3 août 1988 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
C’est un des enregistrements légendaires du Concerto en si mineur d’Antonín Dvořák. Pierre Fournier y fait montre d’une grande autorité musicale. Sa technique d’archet fait ici merveille, sa large sonorité traduit avec bonheur le lyrisme à fleur de peau d’une partition qui faisait l’admiration de Brahms. Heureusement que les micros de Deutsche Grammophon étaient là pour rétablir un équilibre difficilement conciliable en concert entre le frêle son du violoncelle et l’énormité de l’orchestration. En maître absolu de l’orchestre, en l’occurrence la Philharmonie de Berlin à son meilleur, George Szell donne une dimension symphonique au chef-d’œuvre du compositeur tchèque. Le Concerto de Sir Edward Elgar avait lui aussi les faveurs de Pierre Fournier qui en donne ici une interprétation vraiment chaleureuse, trop souvent éclipsée par celle, géniale au demeurant, de Jacqueline Du Pré qui semble avoir effacé toutes les autres. Un grand disque à écouter sans modération sur votre Qobuz. © François Hudry/Qobuz
6,99 €

Duos - Paru le 28 février 2014 | Les Indispensables de Diapason

Livret Distinctions Diapason d'or
Les Indispensables de Diapason N° 57
17,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2006 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Difficile de départager les trois intégrales des oeuvres pour violoncelle et piano de Beethoven enregistrées par Pierre Fournier, avec trois partenaires beethovéniens prestigieux : Arthur Schnabel (1947-48), Friedrich Gulda (1959) et Wilhelm Kempff (1965). Fournier et Gulda c'est un peu l'eau et le feu. Le violoncelliste français guide l'indomptable et solitaire Gulda qui avouera avoir appris la rigueur au cours de cet enregistrement et qui gardera durant toute sa vie une dette de reconnaissance pour Fournier. Le résultat est prodigieux d'écoute mutuelle, de clarté du propos et d'expression sans artifice ni emphase. FH
14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1988 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
C’est un des enregistrements légendaires du Concerto en si mineur d’Antonin Dvorak. Pierre Fournier y fait montre d’une grande autorité musicale. Sa technique d’archet fait ici merveille, sa large sonorité traduit avec bonheur le lyrisme à fleur de peau d’une partition qui faisait l’admiration de Brahms. Heureusement que les micros de la DGG étaient là pour rétablir un équilibre difficilement conciliable en concert entre le frêle son du violoncelle et l’énormité de l’orchestration. En maître absolu de l’orchestre, en l’occurrence la Philharmonie de Berlin à son meilleur, George Szell donne une dimension symphonique au chef-d’œuvre du compositeur tchèque. Le Concerto de Edvard Elgar avait lui aussi les faveurs de Pierre Fournier qui en donne une interprétation vraiment chaleureuse, trop souvent éclipsée par celle, géniale au demeurant, de Jacqueline Du Pré qui semble avoir effacé toutes les autres. Un grand disque à écouter sans modération sur votre Qobuz. FH
13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1989 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
C’est un des enregistrements légendaires du Concerto en si mineur d’Antonin Dvorak. Pierre Fournier y fait montre d’une grande autorité musicale. Sa technique d’archet fait ici merveille, sa large sonorité traduit avec bonheur le lyrisme à fleur de peau d’une partition qui faisait l’admiration de Brahms. Heureusement que les micros de la DGG étaient là pour rétablir un équilibre difficilement conciliable en concert entre le frêle son du violoncelle et l’énormité de l’orchestration. En maître absolu de l’orchestre, en l’occurrence la Philharmonie de Berlin à son meilleur, George Szell donne une dimension symphonique au chef-d’œuvre du compositeur tchèque. Un grand disque à écouter sans modération sur votre Qobuz. FH
34,99 €
24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1961 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 28 septembre 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
C’est un grand classique qui nous revient, un de ces disques d’un artiste mythique que le temps n’a pas oublié ni dévalorisé. Rostropovitch avait une admiration sans bornes pour Pierre Fournier. Il aimait sa conduite d’archet si française par son élégance souveraine, sa sonorité ample et claire, son style châtié. Quant à la main gauche, elle était précise, avec un vibrato non invasif, juste à sa place pour varier la couleur du son d’une manière fugitive. Présentation vintage reproduisant la pochette d’époque avec, là aussi, des couleurs ravivées et l’ajout de la belle interprétation du Schelomo d’Ernest Bloch, sous la direction d’Alfred Wallenstein. Un ajout qui, du coup, fait rivaliser l’Orchestre des Concerts Lamoureux avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin sans que le premier n’ait à rougir du second. Sous la direction ferme et précise de Jean Martinon, les concertos de Lalo et de Saint-Saëns (sans oublier le Kol Nidrei de Bruch) prennent un ton particulièrement chatoyant et l’éloquence du discours est en parfaite osmose avec le style impérial et chaleureux de Pierre Fournier qui reste, Rostropovitch l’avait bien compris, un des principaux représentants de la grande école du violoncelle français qui est encore si présente aujourd’hui grâce à de très nombreux jeunes solistes de qualité. © François Hudry/Qobuz
24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | Archiv Produktion

23,49 €
16,49 €

Classique - Paru le 1 mars 1966 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1999 | Universal Music Division Decca Records France

55,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

Livret
23,99 €

Classique - Paru le 9 août 2010 | Warner Classics

Le français Pierre Fournier (1906-1986), surnommé « The Aristocrat of the Cello », figure au panthéon des violoncellistes aux côtés de Mstislav Rostropovitch, Paul Tortelier ou Pablo Casals. Sa maîtrise de la technique d’archet était sans pareille, et lui valut les louanges et l’envie de tous les musiciens.
13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Universal Music Division Decca Records France

4,99 €
4,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1954 | BnF Collection

Hi-Res Livret
1,69 €
1,69 €

Divers - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret
4,99 €
4,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret
9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1999 | Deutsche Grammophon (DG)

L'un de ces disques d’un artiste mythique que le temps n’a pas oublié ni dévalorisé. Rostropovitch avait une admiration sans bornes pour Pierre Fournier. Il aimait sa conduite d’archet si française par son élégance souveraine, sa sonorité ample et claire, son style châtié. Quant à la main gauche, elle était précise, avec un vibrato non invasif, juste à sa place pour varier la couleur du son d’une manière fugitive. Présentation vintage reproduisant la pochette d’époque avec, là aussi, des couleurs ravivées et l’ajout de la belle interprétation du Schelomo d’Ernest Bloch, sous la direction d’Alfred Wallenstein. Un ajout qui, du coup, fait rivaliser l’Orchestre des Concerts Lamoureux avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin sans que le premier n’ait à rougir du second. Sous la direction ferme et précise de Jean Martinon, les concertos de Lalo et de Saint-Saëns - sans oublier la belle page de Bruch - prennent un ton particulièrement chatoyant et l’éloquence du discours est en parfaite osmose avec le style impérial et chaleureux de Pierre Fournier qui reste, Rostropovitch l’avait bien compris, un des principaux représentants de la grande école du violoncelle français qui est encore si présente aujourd’hui grâce à de très nombreux jeunes solistes de qualité. © François Hudry/Qobuz
8,99 €

Classique - Paru le 1 août 2018 | RTS Radio Télévision Suisse - Evasion Music

2,49 €
2,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1960 | BnF Collection

Hi-Res Livret
24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1992 | Deutsche Grammophon (DG)

L'interprète

Pierre Fournier dans le magazine
  • Pierre le Grand
    Pierre le Grand Accompagné par l’orchestre de l’ORTF dirigé par Jean Martinon, Pierre Fournier joue le Concerto pour violoncelle de Schumann. Ecoutez-le chanter…