Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD11,99 €

Opéra - Paru le 10 novembre 2017 | Musique en Wallonie

Livret
Ce qui était, voici un siècle, du « beau chant », peut ne plus l’être de nos jours, les modes et les styles ayant évolué, mais aussi – dans le cas de Pierre d’Assy – être encore et toujours du beau chant. Il est vrai que le nom de Pierre d’Assy n’a pas eu le temps de briller bien longtemps au firmament lyrique français et belge, puisque Pierre-Joseph-Alphonse Bordet (plus tard Pierre d’Assy) est né en août 1868 à Liège, pour s’éteindre en mars 1910 à Lyon, à l’âge de quarante et un ans seulement, en pleine gloire ; mais malgré son décès prématuré, d’Assy laisse un nombre significatif d’enregistrements, quelque 45 faces de 78-tours, gravées entre octobre 1908 et juillet 1909, ses meilleurs années où il chanta à Bruxelles (partageant les premiers rôles avec Marcel Journet), Paris et Lyon. Son répertoire de « basse chantante » couvre la majorité des grands rôles alors écrits, dont la majorité des grands Gounod – Méphisto bien entendu, Ourrias, Capulet –, Sarastro (en français…), Escamillo, quelques Rossini (en français aussi !). Cet album rend justice au très grand chanteur qu’il fut, et dont le nom aurais sans doute résonné sur toutes les scènes mondiales s’il en avait eu le temps. Les vieilles cires originales ont été « nettoyées » des bruits de surface et autres petits défauts, permettant à d’Assy de briller dans toute sa splendeur vocale. On remarquera que dans la majorité des cas, l’orchestre d’accompagnement est constitué uniquement de vents ; en effet, en cette première décennie du XXe siècle, les techniques d’enregistrement acoustiques – dans un seul et unique cornet acoustique, chanteurs devant et orchestre derrière – ne favorisaient guère les sonorités des cordes, dont on décidait donc souvent se passer, tout bonnement. Les amateurs de belles archives seront comblés. © SM/Qobuz