Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 28 mars 2014 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Son premier album pour le label ECM était justement un solo, Open, To Love en 1972, cette entrée en matière imposa Paul Bley comme un musicien majeur dans ce style du « piano solo » alors fortement marqué par Keith Jarrett. Paul Bley se distingua ainsi en dehors de ses enregistrements en trio par lesquels il s’était fait connaître dans les années 60 ( Footloose!, Touching, Closer). Mais depuis, les enregistrements solo du pianiste canadien demeurèrent rares et ce Play Blue enregistré lors du Oslo Jazz Festival en 2008 par Manfred Eicher et Jan Erik Kongshaug est une petite perle exhumée des caves du label allemand. Le pianiste y exprime pleinement sa notion de la liberté en musique, lui qui fut l’un des artistes référents du mouvement free. Pour le canadien, le jazz, y compris celui des origines, doit être compris comme une forme d’art révolutionnaire. Sa discographie en fait foi, Paul Bley n’hésite pas à citer ou se référer au blues ou au bebop, à Berg ou à Charlie Parker, Albert Ayler et l’atonalité, etc. Qu’il soit dedans ou en dehors de la tradition, son toucher est immédiatement reconnaissable et c’est sa force. « J’ai tenté tout au long de ma vie de tenir compte de toutes ces avancées dans le jazz » raconta un jour Paul Bley au biographe Arrigo Cappelletti, « en essayant de les jouer le plus librement possible, de les ouvrir au maximum ».
CD16,49 €

Jazz - Paru le 31 mai 2019 | ECM

Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Jazz
En 1999, un an après Not Two, Not One, album des retrouvailles entre Paul Bley, Gary Peacock et Paul Motian paru chez ECM, le trio s’est lancé dans une grande tournée des deux côtés de l’Atlantique. Ce When Will the Blues Leave documente leur brillant concert à l’Aula Magna de Lugano en Suisse. En plus du mythique thème d’Ornette Coleman ayant donné son titre au disque, Bley et ses complices se partagent le répertoire et revisitent aussi le standard I Love You Porgy de Gershwin avec l’originalité que leurs fortes personnalités laissent présager. Evidemment, la subtilité que chacun apporte dans les échanges comme dans les improvisations rend cette musique plus que parfaite. © Marc Zisman/Qobuz
CD9,99 €

Jazz - Paru le 1 juin 2012 | ESP-Disk

Distinctions Qobuz Référence
CD9,99 €

Jazz - Paru le 1 décembre 2011 | Fresh Sound Records

Distinctions Choc Jazzman
Paul Bley, piano - Charles Mingus, contrebasse - Art Blakey, batterie - Percy Heath, contrebasse - Al Levitt, batterie - Peter Ind, contrebasse
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2001 | Universal Music Division Decca Records France

CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 septembre 1993 | ECM

CD14,99 €

Jazz - Paru le 12 juin 2007 | ECM

CD14,99 €

Jazz - Paru le 12 février 1999 | ECM

CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 février 1973 | ECM

CD16,49 €

Jazz - Paru le 2 novembre 2018 | ECM

Livret
CD9,99 €

Free jazz & Avant-garde - Paru le 11 octobre 2010 | hatOLOGY

CD6,99 €

Jazz - Paru le 13 octobre 2015 | Splasc(h) Records

CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2001 | Universal Music Division Decca Records France

CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 octobre 1986 | ECM

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Free jazz & Avant-garde - Paru le 17 octobre 2018 | RevOla

Hi-Res
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2001 | Universal Music Division Decca Records France

CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 mars 1971 | ECM

CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1995 | ECM

CD4,99 €

Jazz - Paru le 22 juillet 2019 | Cppo Dgital

CD8,99 €

Jazz - Paru le 26 février 2016 | Jazz Classics

L'interprète

Paul Bley dans le magazine