Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Nicolau de Figueiredo

Quand on dit « musique au Brésil », on pense tout de suite samba et lambada. C’est tragiquement oublier que le pays a connu une immense apogée culturelle baroque, de sorte que l’on ne s’étonnera pas qu’il y existe aussi une très considérable scène baroque en général, et plus particulièrement un intérêt marqué pour le clavecin. Et c’est précisément du Brésil que nous vient le claveciniste et organiste Nicolau de Figueiredo (*1960). Certes, il s’installa en Europe dès les années 80, d’abord pour y étudier – avec Lionel Rogg, Kenneth Gilbert, Gustav Leonhardt et Scott Ross, un impressionnant parcours. Après plusieurs années passées dans le monde de l’enseignement (opéra baroque à Schola Cantorum Basiliensis ainsi qu’au Centre de musique baroque de Versailles et au Festival de Aix-en-Provence, chant baroque au Conservatoire de Paris...), il se produisit en tant qu’instrumentiste avec des ensembles tels que Europa Galante, the Orchestra of the Age of Enlightenment, le Freiburger Barrockorchester ou le Concerto Köln. Puis il passe de l’autre côté de la baguette, dirigeant Bach, Haendel, Mozart, Vivaldi, bref, le grand répertoire baroque et classique. Son ample discographie couvre, au clavecin, les œuvres de Soler, Bach, Carlos De Seixas – le compositeur baroque portugais pour l’instrument –, Scarlatti et même Haydn dont les sonates étaient à l’époque destinées tout autant au forte-piano qu’au clavecin, histoire de vendre le plus de partitions possible aux amateurs de musique domestique ! Nicolau de Figueiredo est décédé le 6 juillet 2016 d'un infarctus : le monde musical baroque (et pas que) perd alors l'un de ses talents les plus précieux. © 2016 Qobuz

Lire plus

Discographie

4 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums