Artistes similaires

Les albums

13,49 €

Concertos pour violon - Paru le 21 février 2014 | Berlin Classics

Livret Distinctions 5 de Diapason - Prise de son d'exception
17,99 €

Classique - Paru le 4 juin 2012 | Zig-Zag Territoires

Livret Distinctions Choc de Classica - Prise de son d'exception
Après avoir réalisé un enregistrement des grandes sonates pour violon et piano de Mozart largement récompensé, la violoniste Midori Seiler et le pianofortiste Jos van Immerseel signent une intégrale des Sonates de Beethoven d'où éclot un dialogue subtil, tout empreint de lyrisme et de charme. Les ombres et la sérénité inébranlable de la Sonate "Le Printemps" introduisent cette intégrale passionnante - une grande réussite!
17,99 €
13,49 €

Concertos pour violon - Paru le 27 avril 2018 | Berlin Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Dans le célèbre couvent, conservatoire et orphelinat Ospedale della Pietà de Venise, où Vivaldi fut longtemps professeur de violon et compositeur principal, l’on venait déposer les bébés point désirés, en l’occurrence des filles. Bon nombre de ces filles, une fois grandes, devinrent musiciennes et beaucoup d’entre elles se hissèrent au plus haut niveau de renommée. Pour l’une de ces pupilles, une certaine Anna-Maria dal Violin (le « dal Violin » n’était pas un nom de famille mais un surnom soulignant sa qualité de musicienne) Vivaldi écrivit nommément quelque vingt-cinq concertos, preuve éclatante qu’elle avait acquis une maîtrise considérable ; à telle enseigne qu’on venait de loin pour l’écouter, semble-t-il. L’écouter et non pas la voir car les demoiselles devaient jouer derrière un paravent, de sorte qu’il était impossible de se faire une idée de leur apparence. Si, Rousseau y réussit en 1743 : « Si vous êtes si curieux de voir ces petites filles », lui dit un ambassadeur, « il est aisé de vous contenter. Je suis un des administrateurs de la maison. En entrant dans le salon qui renfermait ces beautés si convoitées, je sentis un frémissement d’amour que je n’avais jamais éprouvé. M. le Blond me présenta l’une après l’autre ces chanteuses célèbres dont la voix et le nom étaient tout ce qui m’était connu. Venez, Sophie… Elle était horrible. Venez, Cattina… Elle était borgne. Venez, Bettina… La petite vérole l’avait défigurée. » La violoniste Midori Seiler, accompagnée du Concerto Köln, a choisi une belle poignée des concertos conçus pour ladite Anna-Maria. Certes, on ne saura jamais comment elle jouait, mais on peut se faire une idée de certaines tendances puisque la jeune femme tenait un journal musical, dans lequel elle a noté quelques variantes pour le second mouvement du Concerto RV270a, que l’on peut entendre ici. À titre de parallèle, on entendra également un concerto de Galuppi et un d’Albinoni, certes pas écrits pour Anna-Maria, mais dans une veine approchante. En phase totale avec l’usage de l’Ospedale, le Concerto Köln n’a pas hésité à rajouter dans la partition des moments de bois doublant les cordes : flûtes, hautbois et même chalumeau, l’ancêtre de la clarinette que Vivaldi avait plusieurs fois utilisé dans ses concertos. © SM/Qobuz
15,99 €
11,49 €

Musique symphonique - Paru le 4 mars 2011 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Cet enregistrement est la suite d'une production scénographique associant l'orchestre au travail d'un danseur. Portés par le succès incroyable de ces représentations, l'Akademie für Alte Musik a eu à cœur de réenregistrer ces œuvres en studio. Loin cette fois de toute intention chorégraphique, leur interprétation s'est encore trouvée profondément renouvelée par cette expérience.
17,99 €
13,49 €

Violon solo - Paru le 18 mars 2016 | Berlin Classics

Hi-Res Livret
Il existe de Bach six œuvres pour violon solo : trois Sonates – ici présentées – et trois Partitas. Là où les Partitas déroulent le tapis traditionnel de la suite : préludes, gavottes, menuets, sarabandes etc., les danses héritées de la cour, les Sonates respectent le cadre formel de la sonata da chiesa (la « sonate d’église ») à l’italienne : lent-rapide-lent-rapide, avec une fugue pour deuxième mouvement. Enesco considérait ces œuvres, écrites à Cöthen en 1720, comme l’ « Himalaya des violonistes » et la chose est toujours vraie. Et c’est précisément à Cöthen où elles furent conçues que la violoniste germano-nipponne Midori Seiler, sur un somptueux Guarneri des années 1680 et avec un archet à la baroque, nous offre les trois Sonates, dans une lecture tout à la fois enflammée, émouvante et historiquement rigoureuse, ce qui n’est pas incompatible ! On remarquera que Bach devait tenir ses Sonates en quelque estime puisqu’il « recycla » plusieurs mouvements dans des pièces pour clavier ultérieures ; sans oublier que Busoni et Brahms en réalisèrent des adaptations fameuses. Enregistré en septembre 2014 dans la Salle Jean-Sébastien-Bach de Cöthen. © SM/Qobuz
13,49 €

Violon solo - Paru le 28 janvier 2011 | Berlin Classics

Livret
19,99 €

Classique - Paru le 12 mars 2013 | Zig-Zag Territoires

Livret
9,99 €

Classique - Paru le 1 mai 2006 | Zig-Zag Territoires