Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Metronomy

Deux singles auront suffît à faire rentrer Metronomy dans les oreilles du monde. Le groupe est devenu, en l’espace d’un album, une nouvelle référence de la pop anglaise 2.0. S’il compte actuellement quatre membres, c’est à la base le projet d’un seul homme. Joseph Mount, producteur et multi instrumentiste, bidouille sur son ordinateur et fait quelques remixes plus ou moins officiels (Gorillaz, Roots Manuva, Britney Spears, Franz Ferdinand). Il sort un premier album sous le nom de Metronomy en 2006 : Pip Paine (Pay The £ 5000 You Owe) . Un travail qui restera relativement confidentiel jusqu’à l’explosion commerciale de la formation quelques années plus tard. Alors qu’il part s’installer à Londres, il recrute des musiciens pour l’accompagner sur scène. Gabriel Stebbing rejoint Metronomy, avant de se consacrer à son autre projet, Your Twenties. Anna Prior devient quant à elle la batteuse du groupe, tandis qu’Oscar Cash et Gbenga Adelekan officient respectivement au saxophone, au clavier et à la basse.







La musique instrumentale et assez expérimentale du premier album laisse place à des compositions plus structurées et rendues accessibles par la présence nouvelle du chant. Nights Out, premier opus de la formation au complet, garde néanmoins cet aspect bidouillage propre à la musique de Joseph Mount.







Le troisième album qui voit le jour en 2011 est synonyme de renouveau. Les expérimentations laissent place à une pop à la fois moderne et marquée par l’héritage des années 70 et surtout 80. Plus acoustique, The English Riviera donne réellement l’impression d’écouter un groupe, ce qui n’était pas systématiquement le cas auparavant. Porté par les tubesques The Look et The Bay, le disque remporte l’adhésion du public et de la critique. Les Zéniths se remplissent, leurs singles passent à la radio et habillent des publicités : Metronomy est devenu un groupe « bankable » et « hype ». Fort de ce statut, ils reviennent en 2014 avec Love Letters, précédé du single I’m Aquarius, où l’on retrouve la pop nonchalante et teintée d’électro qui a fait le succès de leur précédent album. © Nicolas Gal
Lire plus

Discographie

48 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 3
1 sur 3

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums