Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD13,49 €

Intégrales d'opéra - Paru le 23 janvier 2009 | Berlin Classics

Qui dit mieux ? Lorsqu’il composa l’opéra Apollo und Hyacinthus – son premier véritable opéra – le petit Wolfgang Amadeus n’avait que… onze ans. On s’étonnera qu’un ouvrage chanté en latin porte un titre original allemand ; c’est qu’à l’époque de la création, les cinq arias, deux duos, le chœur et le trio, le tout noué de récitatifs, venaient s’insérer dans un grand drame hautement moral donné pour la fin de l’année universitaire salzbourgeoise. Ce n’est que quelques temps plus tard que la sœur de Mozart, inscrivant l’ouvrage dans le catalogue familial, lui donna ce nom… en allemand. Sachant que c’est du Mozart, l’auditeur se dira sans doute qu’il y a parfois quelques tournures un peu empruntées ; mais si l’œuvre n’était pas signée, ou était signée d’un illustre inconnu, on crierait au génie négligé ! La musique déborde d’imagination, d’effets géniaux, de trouvailles instrumentales – on y découvre même le premier récitatif accompagné à l’orchestre chez Mozart. Un an plus tard, le même enfant écrivait Bastien et Bastienne, son premier singspiel, d’après Le Devin du village de Rousseau. Pas de récitatifs donc, puisqu’il s’agit d’un singspiel : les intervalles sont comblés de courts dialogues en allemand. Le ton pastoral qu’emprunte Mozart, avec gourmandise, se retrouve à tous les détours mélodiques et instrumentaux, jusque dans une adorable musette instrumentale grinçante à souhait. Curiosité : dans l’ouverture, on retrouve exactement le même thème que dans le premier mouvement de la Troisième de Beethoven ; comme il est peu probable que Ludwig van connaissait Bastien et Bastienne, on peut imaginer que l’un comme l’autre piquèrent l’idée d’une source antérieure non identifiée. C’est l’excellent Max Pommer qui dirige cet enregistrement réalisé à la fin de l’existence de la RDA, à l’époque où il était directeur musical de l’Orchestre de la Radio de Leipzig, donc entre 1987 et 1991 ; avec la fine fleur de ce que pouvaient donner les excellentes troupes est-allemandes d’alors. © SM/Qobuz
A partir de :
CD13,49 €

Classique - Paru le 3 février 2009 | Berlin Classics

A partir de :
CD13,49 €

Classique - Paru le 30 mars 2012 | Berlin Classics

A partir de :
CD13,99 €

Classique - Paru le 14 décembre 2016 | Fontec

A partir de :
CD13,49 €

Musique symphonique - Paru le 26 janvier 2009 | Berlin Classics

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 16 avril 1999 | ARTE NOVA Classics