Artistes similaires

Les albums

8,99 €

Jazz - Paru le 23 mars 2018 | ESP Disk'

9,99 €

Free jazz & Avant-garde - Paru le 13 avril 2018 | hatOLOGY

Enregistré en 1995 pour le label No More Records, Symbol Systems réapparaît en 2018 en version remastérisée grâce à Hat Hut, label expert en free et jazz d’avant-garde. Un genre certes un brin fourre-tout dans lequel Matthew Shipp a joliment creusé son trou. En ce milieu des années 90, le pianiste américain alors âgé de 35 ans a déjà signé cinq disques et rassemble pas mal de fans. Avec cet album, il signe son premier essai en solo. Une sorte d’épreuve du feu inévitable pour un hors-la-loi que certains décrivent alors comme le fils spirituel de Cecil Taylor. Sauf que les quatorze pièces de Symbol Systems prouvent que la filiation est assez réductrice, Shipp jouant avec les textures et les tonalités différemment de son illustre aîné. Comme chez ses consœurs ingérables Marilyn Crispell et Myra Melford, son piano se nourrit à diverses sources et n’est pas exclusivement percussif. Il lorgne parfois vers Bud Powell, Andrew Hill ou Herbie Nichols notamment. Matthew Shipp réussit surtout à agencer ici ses nombreuses influences de manière assez originale et singulière. Les 23 ans qui séparent la sortie de Symbol Systems de sa réédition montrent au bout du compte que le temps a rendu cette œuvre à ne pas mettre entre toutes les oreilles encore plus profonde et belle. © Marc Zisman/Qobuz