Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Pop - Paru le 10 novembre 2014 | Columbia

Hi-Res Distinctions Grammy Awards
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 12 janvier 2015 | Columbia

Hi-Res
Uptown Special livre un casting impressionnant pour dévoiler 11 titres aiguisés prêts à répandre leur funk-soul authentique. Le single principal, Uptown Funk, accueille Bruno Mars, co-producteur de l’album au même titre que Jeff Bhasker (Kanye West, Alicia Keys), James Ford (Arctic Monkeys), Hudson Mohawke (de TNGHT) et DJ Zinc. S’ajoutent à cela la collaboration du leader de Tame Impala Kevin Parker sur des riffs de batterie, guitare, synthés, chœurs, ainsi que la présence de l’arrangeur Emile Haynie (Lana Del Rey, FKA Twigs). Directement influencé par Biggie, Chaka Khan, Boz Scaggs et Earth Wind & Fire, Mark Ronson a voulu retranscrire ici l’ambiance des clubs new-yorkais des années 90 où le funk et la soul coulaient à flots et dont les gens profitaient toute la nuit. A l’exception du single principal, le romancier Michael Chabon (Prix Pulitzer) a écrit toutes les paroles de l’opus. En bref, un petit monstre groovy à découvrir ! © HR/Qobuz
A partir de :
CD14,49 €

Pop/Rock - Paru le 16 avril 2007 | Columbia

A partir de :
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Pop - Paru le 21 juin 2019 | Columbia

Hi-Res
La pop – dénomination nébuleuse dans le meilleur des cas – pourrait se résumer à une préoccupation centrale : l’amour. De sa germination à la passion libérée, en passant par la fanaison ou la dispute, c’est le sujet dominant du Top 40 depuis les années 60. Aucune surprise alors, lorsque Mark Ronson annonce un album de treize collaborations, dont le thème principal est… le divorce. Comme en écho à sa propre expérience, il explique : « J’ai atteint un point où je n’en pouvais plus d’essayer de faire de la musique exubérante. » Le DJ-devenu-super-producteur a choisi de travailler avec neuf chanteuses différentes, parmi lesquelles Angel Olsen, Lykke Li, YEBBA, Alicia Keys et Miley Cyrus. Face à ce casting hétéroclite, on imagine mal un ensemble cohérent, malgré l’intention de Ronson, qui déclare : « C’est la première fois que le public devrait être réellement excité par la sortie de l’album en entier. » Son premier disque depuis Uptown Special (2015) comporte une poignée de titres réellement excellents, à commencer par Late Night Feelings. Sur ce single disco-lounge très seventies, Lykke Li pose une topline mi-enjouée, mi-mélancolique. La Suédoise, surtout connue des cercles de l’indie-pop (Wounded Rhyme, I Never Learn) médite l’insomnie, le désir et la frustration : I ask myself a million questions in the dark / I lay in silence, but silence talks. Les angoisses nocturnes de la solitude post-séparation et les sonorités retro du beatmaker anglo-américain se retrouvent sur True Blue, avec Angel Olsen cette fois. La voix fantomatique si propre à cet emblème de l’indie rock flotte sur un groove lancinant, à mi-chemin entre Abba et The Alarm ; c’est une des collaborations les plus abouties et les plus sombres de Late Night Feelings. Cependant, la palme revient au featuring de Miley Cyrus sur Nothing Breaks Like a Heart.Le plus gros tube de la superstar depuis Wrecking Ball en 2013 combine country, beats contemporains et violons lo-fi pour un sad banger qui est autant tributaire de la pop de 2019 que de Dolly Parton ; un triomphe total, évoquant à la perfection la douleur, la résignation et l’indifférence face à la rupture amoureuse. Certaines chansons comme Knock Knock Knock feat. YEBBA ou Find U Again feat. Camila Cabelo n’ont pas reçu le même niveau d’attention ou de production… Un résultat disparate mais addictif. © Alexis Renaudat/Qobuz
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Pop - Paru le 29 novembre 2018 | Columbia

Hi-Res
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 12 janvier 2015 | Columbia

Hi-Res
Producteur surdoué dont les hauts faits figurent tout simplement parmi les meilleurs albums du début du millénaire (Back to Black pour Amy Winehouse en étant l'exemple le plus flagrant), Mark Ronson n'était pas encore parvenu à traduire cette suprématie en terme d'engouement populaire pour son propre nom. C'est chose faite depuis la fin de l'année 2014 avec le tube mondial « Uptown Funk », chanté par Bruno Mars.Mark Ronson a une passion largement avouée pour le funk et la soul des années 1980. Une inclinaison partagée par beaucoup et qui n'en fait pas pour autant un simple copieur tourné vers le passé et la nostalgie facile. Au niveau du son, « Uptown Funk » est bien une création des années 2010 qui s'enchaîne parfaitement avec des titres comme « Lucky » de Daft Punk ou « Happy » de Pharrell Williams, qui, eux aussi, s'inspiraient peu ou prou de périodes antérieures fantasmatiques.Malgré des réminiscences et des influences multiples, c'est bien le funk d'aujourd'hui que Mark Ronson fait entrer massivement dans les oreilles de ses contemporains. Rarement un disque aura été aussi jouissif et enlevé que cet Uptown Special. Entre scratches et basse guillerette, « Daffodils » donne à Kevin Parker, de Tame Impala, le rôle inattendu de chanteur funk. C'est également lui qui fait revivre la soul cool d'Hall & Oates sur le magnifique « Summer Breaking ». Caution historique de poids, Stevie Wonder intervient à bon escient sur « Crack in the Pearl, Pt. II ».Uptown Special s'écoute avec facilité et possède cette universalité si difficile à atteindre, touchant autant le véritable amateur du style que la ménagère de plus de 50 ans. Un disque consensuel dont le seul message est un funk dégoulinant du meilleur groove actuel, troussé par le meilleur orfèvre en la matière de son époque. © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2016
A partir de :
CD4,99 €

Pop - Paru le 13 avril 2015 | Columbia

A partir de :
CD14,99 €

Électronique - Paru le 29 août 2003 | Elektra Records

A partir de :
CD14,49 €

Pop - Paru le 16 avril 2007 | RCA Records Label

Si un producteur méritait son propre projet perso en 2007, c'est bien Mark Ronson. C'est lui qui est à l'origine de deux des meilleurs albums de pop britannique en 2006, Alright, Still de Lily Allen et Back to Black de Amy Winehouse. Pour son album Version, Mark Ronson a fait appel à Lily, Amy et toute une armada de stars britanniques du moment pour reprendre des tubes modernes et classiques de la pop britannique contemporaine. Il a passé toutes les mélodies à la moulinette, et en a fait des mélanges clinquants, astucieux mais sans être trop effeminés, de hip-hop old-school, de soul des années 60, de pop postmoderne et de kitsch classique. C'est un très bon disque festif, illuminé par deux moments forts : l'interprétation de Lily Allen de "Oh My God" de Kaiser Chiefs et la formidable reprise de "Valerie" de the Zutons par Amy Winehouse, qui en fait un vieux classique Motown. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
A partir de :
CD14,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 21 septembre 2010 | Columbia

Pour son troisième album, le DJ le plus hype de la planète, par ailleurs immense producteur d’Amy Winehouse, s’est offert un casting de stars Boy George, Q-Tip, D’Angelo, Rose Elinor Dougall (ex-Pipettes), Kyle (The View), Ghostface Killah, Andrew Wyatt (Miike Snow) et Spank Rock. A l’arrivé, ce Record Collection porte bien son nom, dans son génial éclectisme pop, soul, rap et dance. Un disque festif réellement novateur.
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 21 juin 2019 | Columbia

Hi-Res
A partir de :
CD2,49 €

Pop - Paru le 4 janvier 2019 | Columbia

A partir de :
CD7,49 €

Pop - Paru le 30 juillet 2021 | Columbia

A partir de :
CD2,49 €

Pop - Paru le 18 octobre 2019 | Columbia

A partir de :
CD4,99 €

Pop/Rock - Paru le 8 février 2008 | Columbia

A partir de :
CD2,49 €

Pop - Paru le 27 septembre 2019 | Columbia

A partir de :
CD2,49 €

Pop - Paru le 13 mai 2020 | Columbia

A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Pop - Paru le 29 juin 2015 | Columbia

Hi-Res
A partir de :
CD2,49 €

Pop - Paru le 10 mai 2019 | Columbia

A partir de :
CD16,99 €

Électronique - Paru le 29 août 2003 | Atlantic Records UK