Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Marie-Claire Alain

Née à Saint-Germain-en-Laye au sein d'une famille très musicienne, dont le père Albert et les deux frères Jehan et Olivier Alain sont compositeurs, Marie-Claire Alain (10 août 1926 - 26 février 2013), surnommée "The First Lady of the Organ" par les Américains, compte parmi les plus illustres personnalités et organistes du XXe siècle. Louée pour la clarté lumineuse de son jeu, la pureté de son style et sa maîtrise dans l'art de la registration, elle passe pour être l'une des plus grandes interprètes de Bach. Durant toute sa carrière, de 1950 à l'année 2010 où elle y met un terme, elle donnera plus de 2500 concerts à travers le monde.



Dès l'âge de 11 ans, elle est suppléante de son père à l'orgue de l'église Saint-Germain de Saint-Germain-en-Laye dont elle deviendra titulaire quand il disparaît en 1971. Après un cursus au Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe d'orgue et improvisation de Marcel Dupré, d'harmonie de Maurice Duruflé et de contrepoint et fugue de Simone Plé-Caussade, Marie-Claire Alain décroche les cinq premiers prix dans chaque discipline. Bien qu'en affinité particulière avec le répertoire de l'orgue classique, elle aborde volontiers l'orgue romantique, notamment Franck, Widor, et même Messiaen. Elle a aussi consacré beaucoup de son talent à promouvoir l'oeuvre de son frère Jehan Alain. À partir de 1950, année où elle est la brillante lauréate du Concours international de Genève, sa réputation a déjà largement dépassé les frontières. Au fil du temps, sa notoriété internationale est immense.



Pédagogue très recherchée, justement réputée pour ses conférences avec illustrations musicales qui l'ont amenée dans les plus prestigieuses universités américaines, canadiennes, japonaises et dans tous les grands conservatoires européens, Marie-Claire Alain fonde son enseignement sur des études musicologiques approfondies qu'elle ne cesse d'effectuer dans les domaines de la littérature organistique et de l'exécution de la musique ancienne, romantique et symphonique. Après avoir été professeur à l'Académie d'été de Haarlem aux Pays-Bas, aux côtés de Anton Heiller, Luigi Ferdinando Tagliavini et Gustav Leonhardt, de 1956 à 1972 puis ponctuellement en 1974, 1982, 1994..., elle a enseigné au Conservatoire de Rueil-Malmaison de 1978 à 1994.



Son nom reste attaché au Festival International Bach de Saint-Donat dans la Drôme, créé en 1962 par trois bachofiles désireux de faire partager leur passion pour le compositeur : le Docteur Henri Lémonon, le colonel Théophile-Jean Delaye et André Parrot, chanoine et curé de la paroisse. C'est en 1962 que Marie-Claire Alain s'y produit pour la première fois pour y revenir chaque année jusqu'en 1986 et en devenir le directeur artistique. C'est le 28 juillet, date de la mort de Bach, qu'elle prend l'habitude de donner son concert annuel. À partir de la restauration (financée par Henri Lémonon) de l'orgue de la Collégiale en 1977 par le facteur alsacien Schwenkedel, elle a animé jusqu'en 1991 l'Académie Jean-Sébastien Bach de Saint-Donat dédiée aux organistes, qui fut initiée en 1975 par le notaire Jean Crozat. Par ailleurs, de 1991 à 2009 elle est l'invitée permanente de l'Académie d'orgue de Romainmôtier en Suisse où elle a dispensé ses cours sur l'orgue restauré de la famille Alain.



La liste de ses enregistrements, en majeure partie chez Erato, est impressionnante : plus de quatre millions de disques vendus, deux disques d'or, un laser d'or remis par l'Académie du disque français, seize grands prix du disque de l'Académie Charles Cros, deux Prix Edison à Amsterdam, Prix Franz Liszt à Budapest... Elle a réalisé plus de 220 gravures sur disque et plus d'une soixantaine de CD dont trois intégrales de l'oeuvre pour orgue de Bach.



Quant à ses distinctions, elles sont très nombreuses : Membre de l'Académie royale de musique de Suède et membre de l'Académie royale de musique de Londres (2002), Marie-Claire Alain est docteur honoris causa de l'Université du Colorado à Fort Collins (1971), de l'Université de Dallas (1976), de l'Académie Sibelius d'Helsinki (1998), du Conservatoire de Boston (1999), de l'Université McGill à Montreal (2001) et de l'Université Johns-Hopkins à Baltimore (2006). Elle est par ailleurs Grand Officier dans l'Ordre de la Légion d'Honneur (juillet 2012), Commandeur dans l'Ordre National du Mérite, Commandeur dans l'Ordre des Arts et Lettres et Chevalier dans l'Ordre royal de Dannebrog (Danemark).



Mariée en 1950 à Jacques Gommier (décédé en 1992), Marie-Claire Alain a eu deux enfants et six petits-enfants.
Lire plus

Discographie

75 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 4
1 sur 4

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums