Artistes similaires

Les albums

20,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2013 | Island

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
12,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2013 | UMC (Universal Music Catalogue)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
15,99 €
13,49 €

Rock - Paru le 2 novembre 2018 | BMG Rights Mgmt France SARL

Hi-Res Livret
Au siècle dernier déjà, le chant de Marianne Faithfull était une faille. Une fêlure vocale, sublime et unique, reconnaissable en deux syllabes. Le temps n’a finalement qu’amplifié ce gouffre de vie et de mort toujours fascinant. Régulièrement, celle que les paresseux réduisent à son statut d’ancienne muse des Rolling Stones donne de ses nouvelles. Et celles issues de son 21e album sont renversantes. La reine Marianne de Negative Capability signe un tourbillon assez folk brassant aussi bien son passé que notre présent. Ce disque mélancolique est surtout un puzzle qui lui ressemble. Pour ce qui est des souvenirs, en plus de reprendre It's All Over Now, Baby Blue de Dylan, déjà présent sur son album Rich Kid Blues, ainsi que Witches' Son échappé de Broken English, elle ose revisiter – sur l’insistance de Warren Ellis des Bad Seeds – la chanson qui la symbolise le mieux. Celle que Mick Jagger, Keith Richards et Andrew Loog Oldham lui avaient offerte en 1964 : As Tears Go By. L’émotion est sincère et sa voix se laisse porter par la poésie du violon dénudé d’Ellis. Un autre Bad Seeds a fait le déplacement. Le boss, Nick Cave, qui cosigne et chante avec elle The Gypsy Faerie Queen, autre temps fort nostalgique et dépouillé qui sent davantage le bout du chemin que le lever du soleil. Pourtant, ni l’âge de la maîtresse de maison, ni les thématiques abordées ne transforment Negative Capability en disque testament. Marianne Faithfull a ouvert les fenêtres, aucun relent de naphtaline à l’horizon. Même lorsque la mort rôde pour celle qui a perdu des êtres chers comme l'écrivain et comédien Heathcote Williams, le gourou de la musique traditionnelle irlandaise Garech Browne sans oublier Anita Pallenberg. Une mort qu’elle attrape par le colbac sur They Come at Night, blues sombre, impressionnant et grandiloquent coécrit avec Mark Lanegan sur les attentats du Bataclan… Avec Negative Capability, Marianne Faithfull a enregistré son cœur, ses tripes et le temps qui passe. Et l’introspection est magnifique. © Marc Zisman/Qobuz
13,49 €

Rock - Paru le 2 novembre 2018 | BMG Rights Mgmt France SARL

Livret
Au siècle dernier déjà, le chant de Marianne Faithfull était une faille. Une fêlure vocale, sublime et unique, reconnaissable en deux syllabes. Le temps n’a finalement qu’amplifié ce gouffre de vie et de mort toujours fascinant. Régulièrement, celle que les paresseux réduisent à son statut d’ancienne muse des Rolling Stones donne de ses nouvelles. Et celles issues de son 21e album sont renversantes. La reine Marianne de Negative Capability signe un tourbillon assez folk brassant aussi bien son passé que notre présent. Ce disque mélancolique est surtout un puzzle qui lui ressemble. Pour ce qui est des souvenirs, en plus de reprendre It's All Over Now, Baby Blue de Dylan, déjà présent sur son album Rich Kid Blues, ainsi que Witches' Son échappé de Broken English, elle ose revisiter – sur l’insistance de Warren Ellis des Bad Seeds – la chanson qui la symbolise le mieux. Celle que Mick Jagger, Keith Richards et Andrew Loog Oldham lui avaient offerte en 1964 : As Tears Go By. L’émotion est sincère et sa voix se laisse porter par la poésie du violon dénudé d’Ellis. Un autre Bad Seeds a fait le déplacement. Le boss, Nick Cave, qui cosigne et chante avec elle The Gypsy Faerie Queen, autre temps fort nostalgique et dépouillé qui sent davantage le bout du chemin que le lever du soleil. Pourtant, ni l’âge de la maîtresse de maison, ni les thématiques abordées ne transforment Negative Capability en disque testament. Marianne Faithfull a ouvert les fenêtres, aucun relent de naphtaline à l’horizon. Même lorsque la mort rôde pour celle qui a perdu des êtres chers comme l'écrivain et comédien Heathcote Williams, le gourou de la musique traditionnelle irlandaise Garech Browne sans oublier Anita Pallenberg. Une mort qu’elle attrape par le colbac sur They Come at Night, blues sombre, impressionnant et grandiloquent coécrit avec Mark Lanegan sur les attentats du Bataclan… Avec Negative Capability, Marianne Faithfull a enregistré son cœur, ses tripes et le temps qui passe. Et l’introspection est magnifique. © Marc Zisman/Qobuz
14,99 €

Pop/Rock - Paru le 1 janvier 1965 | Decca

13,49 €
8,99 €

Rock - Paru le 29 septembre 2014 | Naive

Hi-Res Livret
A première vue, Nick Cave, Anna Calvi, Steve Earle, Tom McRae, Adrian Utley de Portishead, Roger Waters, Ed Harcourt et Brian Eno, pour n’en citer que huit, ne se déplacent que très rarement ensemble sur un même disque. Sans doute que l’auteur du disque en question incarne un champ magnétique des plus puissant… Pour son vingtième album, Marianne Faithfull s’est donc joliment entourée, tant dans l’écriture que dans la réalisation. Casting éclectique et méchamment goûtu donc pour un enregistrement kaléidoscopique au cœur duquel brille son inimitable organe rauque, identifiable dès les premières notes et qui, malgré l’empreinte appuyée du temps, fait toujours son petit effet dévastateur et hypnotique. L’écrin est, au choix, chambriste ou prophétique. Le menu, original et neuf ou constitué de reprises bien vues (Everly Brothers, Leonard Cohen). Et l’ensemble, une belle œuvre d’art total, souvent sombre, dans laquelle on plonge corps et âme. Magnifique. © MZ/Qobuz
21,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1998 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

2,99 €
2,29 €

Pop - Paru le 14 septembre 2018 | BMG Rights Mgmt France SARL

Hi-Res
19,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2005 | UMC (Universal Music Catalogue)

13,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1995 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

Album sorti en 1995 de Marianne Faithfull composé & arrangé par Angelo Badalamenti
8,99 €

Pop/Rock - Paru le 28 septembre 2004 | Naive

13,99 €

Pop/Rock - Paru le 1 janvier 1965 | Decca

1,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 1964 | ABKCO (US)

13,99 €

Pop - Paru le 16 novembre 2015 | UMC (Universal Music Catalogue)

10,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1983 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

Album sorti en 1983 de Marianne Faithfull
9,99 €

Rock - Paru le 24 juin 2002 | Demon

13,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1967 | Decca Music Group Ltd.

13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1990 | Universal-Island Records Ltd.

10,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1981 | Universal-Island Records Ltd.

Album sorti en 1981 de Marianne Faitfull
13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1994 | Island Records (The Island Def Jam Music Group / Universal Music)

Compilation des meilleures chansons de Marianne Faithfull

L'interprète

Marianne Faithfull dans le magazine