Artistes similaires

Les albums

14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 21 août 2015 | Aeolus

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Prise de son d'exception
Beethoven à l’orgue ? Mais oui, mesdames et messieurs, le compositeur a bel et bien consacré quelques heures de sa jeunesse à écrire pour l’orgue, dont ces Deux préludes par tous les douze tons majeurs pour le forte-piano ou l’orgue, pour reprendre l’intitulé de l’édition originale de 1803 – même si l’œuvre elle-même fut déjà écrite en 1789. Bien sûr, aucun disque de pièces pour orgue de Beethoven ne pourrait être complet sans celles écrites pour « horloge musicale » et « secrétaire mécanique », ces très complexes mécaniques sonores très en vogue au tournant du XIXe siècle, dans lesquelles un rouleau garni de picots commandait les notes d’un assez imposant orgue, souvent doublé de personnages, d’animaux ou de tableaux animés, mécaniques eux aussi. Quant aux quelques Bagatelles ici proposées, elles furent naturellement conçues pour le piano, mais l’organiste Maria-Magdalena Kaczor en a sélectionné une poignée dont l’écriture s’adapte parfaitement à l’orgue, et n’est d’ailleurs pas sans rappeler les accents musicaux des pièces pour orgue mécanique. Kaczor joue sur l’orgue Stieffell (1786, donc l’époque à laquelle Beethoven a conçu une bonne partie de ces œuvres) de la Ludwigskirche à Karlsbad-Langensteinbach, en Bade-Wurtemberg. © SM/Qobuz
22,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 6 août 2015 | Aeolus

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Prise de son d'exception
22,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 1 novembre 2016 | Aeolus

Hi-Res Livret
La grande majorité des albums d’œuvres pour orgue utilisent un seul et même instrument, ainsi mis en lumière avec le répertoire pour lequel il semble le plus adapté. L’organiste polonaise Maria-Magdalena Kaczor a fait le chemin inverse : son album fait appel à six orgues différents, pour un répertoire allant du premier baroque de Sweelinck jusqu’au symphonique début XXe de Karg-Elert, en passant par Bach père et fils et d’autres. Il s’agit, en l’occurrence, de six instruments sis en Rhénanie-Palatinat en Allemagne : l’orgue Hubert Fasen (2011) de l’église Saint-Remigius à Zemmer ; le Balthasar König (1715, restauré par le même Hubert Fasen en 1997/98) et situé à Saint-Leodegar à Niederehe ; l’orgue Hubert Fasen (décidément !) construit en 2010 dans l’église Saint-Luzia à Daun-Waldkönigen ; l’orgue Conacher (originalement construit en 1914, restauré en 2012 par… vous l’aurez deviné… Hubert Fasen) de l’église Saint-Amandus à Kordel; et l’orgue Alfred Hunter de 1870, réorganisé (allez, tous en chœur : par Hubert Fasen) en 2014, et sis dans l’église Saint-Ambrosius de Irrel, toujours dans cette même région de la Eifel en Rhénanie-Palatinat. On l’aura donc compris, Maria-Magdalena Kaczor a choisi des instruments d’une seule et même région allemande, d’une inspiration rhénane unifiée, mais de diverses dates originales. On notera que la remarquable technique d’enregistrement fait que les six instruments sont captés de manière très égale, un véritable tour de force lorsque l’on sait combien il est difficile de placer des microphones pour un orgue, alors pour six orgues présentés sur un seul et même album… © SM/Qobuz