Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Mélodies (France) - Paru le 5 mai 2017 | Signum Records

Hi-Res Distinctions Gramophone Editor's Choice
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Mélodies (France) - Paru le 17 juin 2016 | Signum Records

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles du Monde de la Musique
Après son intégrale des mélodies de Poulenc, unanimement saluée par la presse et le public, le pianiste écossais Malcolm Martineau se lance dans la grande intégrale mélodique française par excellence, celle de Fauré. Avec à ses côtés la fine fleur des gosiers de la sphère anglo-saxonne – où la mélodie française est une véritable passion ! – il nous offre ici le premier volume : on y retrouvera la mezzo-soprano Ann Murray, John Chest et Nigel Cliffe, les sopranos Joan Rodgers, Janis Kelly et Lorna Anderson, le ténor Ben Johnson ; mais aussi, plus singulier, le contreténor Iestyn Davies. Un contreténor dans Fauré, il fallait oser. A l’auditeur de se faire sa propre opinion sur ce choix, sachant que Martineau, l’un des meilleurs pianistes-accompagnateurs de notre temps, ne se hasarderait pas dans ce genre d’entreprise sans bonnes raisons et après avoir dûment pesé le pour et le contre. © SM/Qobuz
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 2 février 2018 | Signum Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 28 février 2011 | Signum Records

Hi-Res Livret
CD9,99 €

Divers - Paru le 15 novembre 2010 | Etcetera

CD9,99 €

Divers - Paru le 1 septembre 2008 | Etcetera

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 20 mai 2011 | Signum Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 1 juin 2015 | Signum Records

Hi-Res Livret
Les œuvres principales proposées par ce cinquième volume de l’intégrale des mélodies de Poulenc débute avec la Rapsodie nègre de 1917, pour flûte, clarinette, quatuor à cordes, piano et baryton, un chef-d’œuvre du tout jeune Poulenc âgé de dix-huit ans ! La partie chantée est, en vérité, limitée à deux morceaux sur les cinq que compte la pièce : la Rapsodie n’est donc « mélodie » que très périphériquement. Le texte est en un sabir imaginaire fait de paroles absurdes et de quelques termes empruntés à l’argot des bas-fonds parisiens. Il en est tout autrement pour le Bestiaire de 1918-19, encore une pièce de jeunesse certes, mais sur des textes d’Apollinaire, et dans un langage résolument poulencien. Ici encore le compositeur fait appel à quelques bois, un quatuor à cordes et piano pour assurer l’accompagnement ; la réécriture date de 1922, puisque la première mouture était conçue pour piano solo. Encore plus poulencien sont les « Quatre poèmes de Max Jacob », mis en musique en 1921. La voix est accompagnée par un quintette à vents inhabituel puisqu’il est fait appel à flûte, hautbois, clarinette, basson et trompette au lieu du cor habituel dans cette formation. En 1931, ce sont les « Quatre poèmes d’Apollinaire », de richissimes miniatures dont chacune dure une petite minute bourrée de Poulenc… Suivent les cinq Banalités de 1940, un superbe essai dans la raillerie musicale. L’album s’achève avec le très stravinskien Bal masqué de 1931, une « cantate profane » pour voix et petit orchestre. Les voix de ce cinquième volume sont celles de Thomas Allen, Thomas Oliemans, Joshua Elicott, Catherine Wyn-Rogers, Ann Murray et Sarah Fox ; au piano Malcolm Martineau. © SM/Qobuz
CD8,99 €

Classique - Paru le 3 octobre 2011 | Onyx Classics

CD9,99 €

Classique - Paru le 10 octobre 2007 | Onyx Classics

CD9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 26 avril 2019 | Signum-Cala