Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 11 décembre 2020 | Anti - Epitaph

Hi-Res
Pour oser aujourd’hui reprendre en entier l’album Lady in Satin de Billie Holiday, tardif chef d’œuvre (comme on dit vendange tardive) sorti peu avant la mort de la légendaire chanteuse, il faut être ambitieux jusqu’à la prétention, ou le faire en douce. Le guitariste chanteur M. Ward, référence discrète de la pop américaine et de l'americana depuis une vingtaine d’années, a bien sûr choisi la deuxième solution : en douce et en douceur. Alors que Billie Holiday chantait en 1958 au milieu d’un orchestre de quarante musiciens, comme une naufragée dans la tempête, M. Ward aborde les chansons de Lady in Satin seul avec une guitare sèche et un magnéto Tascam 4 pistes. Depuis toujours, M. Ward est l’ami des chanteuses. Il a joué avec Cat Power, Norah Jones ou Zooey Deschanel dans le duo She & Him. Peut-être qu’en plus de penser au printemps, il rêvait d’accompagner Billie Holiday sur ce disque. En tout cas, dans son chant de chat, il retrouve de la torpeur et du détachement des versions de Lady Day. Son jeu de guitare est faussement simple et minimaliste, façon accords gratouillés chez soi quand personne n’écoute. On dirait parfois des petites bossas jazz enrouées, suspendues hors du temps. Enregistré avec de petits moyens et terminé pendant l’épidémie de Covid alors que M. Ward ne pouvait plus faire de concerts, Think of Spring sonne comme un album de démos domestiques, un disque en pyjama. © Stéphane Deschamps/Qobuz.
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 3 avril 2020 | Anti - Epitaph

Hi-Res
Électron libre polyvalent et ami de Cat Power, Neko Case, Conor Oberst, Mavis Staples, Jenny Lewis, Norah Jones, Lucinda Williams et de la clique de Tucson (Giant Sand/Calexico), Matthew Stephen Ward alias M. Ward poste régulièrement d’étonnantes cartes postales sépia. Des ovnis discographiques entrecoupés par son duo She & Him avec Zooey Deschanel… S’éloignant progressivement d’une certaine impression début de siècle dernier avec production éthérée et cotonneuse qui faisait le charme de Transistor Radio, son chef-d’œuvre de 2005, ce vrai-faux crooner continue à déambuler tel un Roy Orbison sous cortisone. Dans ses ballades faussement rock, parfois jazz et pas totalement country, Ward ne se contente jamais de vivre et respirer en noir et blanc. Et son art aux accents “anciens” n’est jamais taxidermiste, même s’il fleure parfois bon le poste à galène.Pour ces Migration Stories, il a jeté l’ancre au Québec pour travailler avec Tim Kingsbury et Richard Reed Parry d’Arcade Fire ainsi que le producteur Craig Silvey (Arcade Fire, Arctic Monkeys, Florence + The Machine). Ensemble, ils ont enregistré 11 titres assez langoureux, inspirés d'histoires sur les migrations humaines issues de photos de journaux et de reportages télé, d’anecdotes racontées par des amis et de récits de la propre famille de Ward. Dans les studios montréalais d’Arcade Fire sont ainsi nées ces ballades folk souvent touchantes. Au cœur de ce paysage, M. Ward a glissé une reprise qui lui va bien. Celle d’Along the Santa Fe Trail, obscure ballade de cow-boy des années 40 popularisée par Glenn Miller et que Clint Eastwood chantera sur son album Rawhide's Clint Eastwood Sings Cowboy Favorites de 1963. Une chanson qui colle parfaitement au personnage de Ward traversant les années avec l’aisance d’un flamboyant poor lonesome cow-boy imperméable à l’éphémère air du temps… © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 8 juin 2018 | M.Ward Records

A partir de :
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 juillet 2001 | M.Ward Records

L'interprète

M. Ward dans le magazine
  • M. Ward, migrant folk
    M. Ward, migrant folk Avec "Migration Stories" qu'il a enregistré chez Arcade Fire, le songwriter américain signe un grand disque de folk rock onirique sur la thématique des migrations humaines...
  • Elle, lui et le Père Noël
    Elle, lui et le Père Noël Quand She & Him roucoulent au pied du sapin…