Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 23 juin 2017 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Le Choix de France Musique - 5 étoiles de Classica
« Ceux qui connaissent Kei Koito, notamment chez les prédécesseurs de Bach, sont habitués à ses registrations colorées, à son impétuosité. Les autres risquent d'être surpris ! [...] Galvanisée par les timbres de l'orgue Scherer-Schuke et l'insondable richesse des combinaisons qu'il suggère, Koito insuffle un dynamisme magistral à ce répertoire. [...] Sous ses doigts, l'orgue évoque autant l'enivrante virtuosité de la musique italienne du XVIIe siècle que le souffle chaleureux des instruments à vent lorsqu'ils sont joués lentement (O lux beata Trinitas de Praetorius). Semblant avoir trouvé le velours nécessaire à l'habillage de sa main de fer, elle relègue ses partenaires vocaux au second plan, et prouve que l'orgue a bien plus de ressources qu'eux pour clamer une louange et chanter une prière ! » (Diapason, octobre 2017 / Xavier Bisaro)
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 18 mars 2016 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica
L’art de la transcription fut l’une des bases de la transmission musicale internationale de l’époque baroque. Bach transcrivait Vivaldi, Johann Gottfried Walther (un cousin de JSB) transcrivait Albinoni ou Torelli, l’éditeur John Walsh transcrivait Haendel… Une bonne partie des transcriptions ainsi proposées par l’organiste japonaise Kei Koito procède de l’engouement pour la chose italienne du début du XVIIIe siècle, les tout nouveaux concertos faisant alors rage. C’est pour l’orgue solo que toutes ces pièces sont « réduites », si l’on peut parler de réduction dans le cas d’un instrument tel que l’orgue. Kei Koito a choisi l’orgue de 1702 de l’église Aa à Groningue aux Pays-Bas, une merveille de palette et de contrastes sonore permettant, justement, de restituer – ou plutôt de transcender – les divers plans musicaux inhérents au genre du concerto. On notera que c’est Kei Koito elle-même qui a établi une « Suite en sol » de Haendel à partir d’œuvres isolées, souvent des mouvements uniques, pour clavier. Ainsi que l’aurait fait Haendel lui-même, s’il avait pu en tirer quelque intérêt ! L’intérêt, pour nous, est d’entendre ces petits bijoux dans une sonorité riche donnant une idée bien précise de ce qui pouvait chatouiller les oreilles des Européens du Nord en 1702. © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 15 septembre 2014 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Prise de Son d'Exception
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 décembre 2007 | Claves Records

Livret Distinctions 5 de Diapason
Oeuvres pour orgue de Buxtehude, Rudeck, Strunck, Scheidemann, Hieronymous Praetorius III, Jakob Praetorius, Weckman, Tunder, Bach / Kei Koito, orgue
CD9,99 €

Classique - Paru le 30 septembre 2010 | Claves Records

Livret Distinctions Diapason d'or
Toccata & Fugue en ré mineur - Nun komm’ der Heiden Heiland - Fantasia & Fugue en sol mineur... / Kei Koito, orgue
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 20 septembre 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
Les disques de l’organiste japonaise établie en Suisse Kei Koito sont toujours fébrilement attendus, tant son approche est originale et excitante, sans parler du choix judicieux et scrupuleux des instruments. Pour ce nouvel album, elle a choisi le splendide orgue reconstruit en 1691 par Arp Schnitger sur la base d’un instrument plus ancien pour la Martinkerk de Groningen, aux Pays-Bas. C’est grâce au travail exceptionnel de ce facteur d’orgue allemand que l’orgue baroque d’Allemagne du Nord a pu atteindre son apogée. Restauré trois cents ans plus tard par Jürgen Ahrend, c’est un des plus célèbres orgues baroques du Nord de l’Europe. Kei Koito nous propose ici une approche fascinante de l’œuvre de Bach qu’elle aime considérer en trois parties distinctes : les pièces libres, les arrangements de chorals et les transcriptions. Ces trois grands volets de l’oeuvre de Bach sont magistralement représentés ici par des préludes et fugues à travers diverses tonalités. Suivent plusieurs chorals arrangés par Bach pour des registrations colorées. Ce disque se termine par le Trio en sol mineur, BWV 584 qui est une habile transcription d’un air de cantate. Ce nouvel album, enregistré en juin 2018, nous remplit d’allégresse grâce au jeu si inventif de Kei Koito et aux sonorités franches, claires et parfois insolites de ce superbe instrument magnifiquement enregistré par Jean-Daniel Noir qui a réalisé également la direction artistique. © François Hudry/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 20 septembre 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
CD9,99 €

Classique - Paru le 23 novembre 2009 | Claves Records

Livret
Des interprétations magnifiques, amples et toujours architecturées, par une artiste discrète, pourtant l’une des plus inspirées par l’œuvre du Cantor aujourd’hui. Ici, Bach est le contrapuntiste génial que l’on sait, en même temps que l’un des premiers grands explorateurs du timbre de l’histoire.
CD14,99 €

Messes, Passions, Requiems - Paru le 1 septembre 2006 | Tempéraments - Radio France

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 mars 1999 | Tempéraments - Radio France

HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 23 août 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 6 septembre 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res