Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 1 mai 1968 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
CD13,99 €

Country - Paru le 1 janvier 1994 | American Recordings

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Stereophile: Record To Die For
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 3 novembre 1958 | Columbia Nashville Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD9,99 €

Country - Paru le 1 octobre 1964 | Columbia Nashville Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
CD13,99 €

Country - Paru le 1 janvier 2002 | American Recordings

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Les légendaires American Recordings mis en boîte par Rick Rubin ne furent pas seulement les sublimes testaments de Johnny Cash mais parmi ses plus grands disques. Dans les bacs en novembre 2002, ce quatrième volume est le dernier à sortir du vivant de l’Homme en noir, qui disparaîtra dix mois plus tard… La recette des relectures de compositions d’autrui, parfois récentes, a beau être la même, on ne se lasse pas d’écouter Cash les attraper par le col pour les faire totalement siennes. Et lorsqu’elles émanent de Nine Inch Nails, Depeche Mode ou Sting, on en oublierait bien entendu les originaux… Comme à l’accoutumée, Rubin s’applique, derrière sa console, à mettre essentiellement en exergue l’organe du chanteur. Cette voix a beau puer la mort, elle n’est jamais pathétique. Bien au contraire. C’est même la clé d’American IV ! Le tremblement sur Hurt fait frissonner (le clip émeut à chaque visionnage et Trent Reznor dira, après avoir entendu cette version : « C’est comme si j’avais perdu ma copine, cette chanson ne m’appartient plus… »), la langueur de Give My Love to Rose va droit au cœur et la candeur sur I Hung My Head impressionne.Même lorsqu’il touche au patrimoine country, parfois sur des compositions qu’il enregistra par le passé (Sam Hall, Give My Love to Rose, I'm so Lonesome I Could Cry, Streets of Laredo, Danny Boy), Johnny Casg apporte la sensibilité de celui qui sait qu’il n’en a plus pour longtemps tout en restant digne et fier. Et comme pour une mise en bière festive, Rick Rubin a convié un casting éclectique pour célébrer la légende. Fiona Apple et Nick Cave viennent poser leurs voix, John Frusciante des Red Hot Chili Peppers et Marty Stuart plaquent quelques accords, le vieux complice Cowboy Jack Clement déballe son dobro, Joey Waronker a abandonné Beck et Air pour tambouriner sur ses fûts, et Benmont Tench a sorti toute sa quincaillerie avec orgue, harmonium, mellotron, vibraphone et autre Wurlitzer. Le public suivra plus que jamais Cash avec ce quatrième volume sacré disque d’or, le premier de son auteur depuis trente ans ! © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 4 juin 1969 | Columbia Nashville Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En 1969, Neil Armstrong posait un pied sur la Lune et Johnny Cash le sien au pénitencier de San Quentin. The Man in black, l’homme qui, pour les prisonniers, les pauvres et les affamés, les vieillards et les malades, ne porte que du noir. L’homme qui depuis toujours côtoie ces êtres familiers de la misère, le rebelle de Nashville, le pionnier des outlaws, fédère des publics toujours très disparates. En 1968, la légende en épouse une autre : June Carter, de la célèbre Carter Family. L’amour est bien sincère pour suivre en lune de miel un époux épuisé par des tournées marathons et une série de concerts au sein des prisons. Une idée de Cash qui se réalise en Californie sur At Folsom Prison, puis un an plus tard avec le show mythique de San Quentin. Il n’a que 37 ans, mais le visage est déjà marqué sur ce 31e album, sans mentionner les addictions et autres dérives qu’il traverse. Pourtant, il signe une œuvre majeure de la country music et laisse des images d’archive uniques de ce concert filmé à l’époque par la chaîne britannique Granada.Cash est un roi au royaume des fous. Tous l’écoutent, le respectent et une complicité évidente se crée. L’Homme en noir est dans son élément. Accompagné de Carl Perkins à la guitare, June le rejoint sur Darlin’ Companion, un brin intimidée par le cadre général. Ouverture symbolique par Wanted Man, la sélection des titres parle aux détenus. Applaudissements passionnés, cris de joie ou à l’inverse silence absolu, les charmes de Johnny Cash sont impénétrables. Provocateur sans jamais manquer d’humour, il est parfois censuré par des « bips » et n’hésite pas à interpréter deux fois de suite une nouvelle chanson risquée pour l’occasion : San Quentin. « San Quentin, tu es l'enfer pour moi, San Quentin, je déteste tous tes recoins. » S'ensuit une composition glaçante de Shel Silverstein intitulée A Boy Named Sue que Cash chante pour la première fois et dont les paroles réjouissent la foule. Une country sanguine et noire qui rappelle le Psycho d’Eddie Noack ou le Knoxville Girl des Louvin Brothers. Un concert où Cash parle presque autant qu’il ne chante, honore les détenus et achève ce moment magique par les vibrations sauvages de Folsom Prison Blues. © Clara Bismuth/Qobuz
CD55,99 €

Country - Paru le 1 janvier 2003 | American Recordings

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Une somme ! Un monument ! Témoignage palpitant des dernières années de la carrière de l’Homme en Noir, ce coffret de cinq disques paru le 25 novembre 2003 propose quatre disques d’enregistrements totalement inédits. Les trois premiers réunissent des prises alternatives des quatre albums enregistrés par Cash pour American Recordings, le label de Rick Rubin. Le quatrième disque est exclusivement composé de gospels tirés du livre de cantiques de la mère de Johnny Cash enregistré à l’époque d’American III: Solitary Man. Quant au cinquième disque, il pioche dans les albums déjà parus. Tout sauf une vaine compilation de reliques inutiles, ce génial et riche coffret était à l’origine destiné à célébrer les dix ans de la collaboration entre l’Homme en Noir et Rubin : l’intéressé décèdera le 12 septembre 2003, quelques jours avant de recevoir le mix final…
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 25 mars 2014 | Columbia Nashville Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
C’est de l’au-delà que l’Homme en Noir nous écrit en ce début de printemps 2014. Disparu il y a dix ans, Johnny Cash n’avait pas livré tous ses secrets puisque la maison Columbia vient de sortir de ses archives un album totalement inédit qu’elle n’avait pas daigné publier durant les années 80. A l’époque, avant son grand comeback des années 90 grâce au producteur Rick Rubin, l’aura du chanteur avait légèrement décliné et ces séances pilotées par Billy Sherrill avaient donc terminé à la cave... Intitulé Out Among The Stars, cet album redécouvert par le fiston de l’Homme en Noir, John Carter Cash, réunit douze titres pour lesquels Marty Stuart et Buddy Miller ont réenregistré leurs parties de guitare, offrant à ces pièces restées cachées du parrain de la country music une parure idéale.
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 15 février 1965 | Columbia Nashville Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 26 mai 1971 | Legacy Recordings

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 1 septembre 1983 | Columbia Nashville

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 1 janvier 1960 | Columbia Nashville Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 1 septembre 1959 | Columbia Nashville Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 14 novembre 1963 | Columbia Nashville Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
CD14,49 €

Country - Paru le 1 septembre 1965 | Columbia Nashville Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 1 septembre 1960 | Columbia Nashville Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
CD13,99 €

Country - Paru le 1 janvier 2000 | American Recordings

CD34,99 €

Country - Paru le 8 avril 2011 | Mercury Records

CD13,99 €

Country - Paru le 1 janvier 2010 | American Recordings

Le dernier enregistrement du bad boy du rock américain. Quelques temps avant sa disparition, Johnny Cash enregistrait cet opus sombre resté confidentiel jusqu’à nos jours. L’un des événements de ce printemps 2010.
CD13,99 €

Country - Paru le 1 janvier 2006 | American Recordings

L'interprète

Johnny Cash dans le magazine
  • Et Bob Dylan rencontra Johnny Cash...
    Et Bob Dylan rencontra Johnny Cash... Les mythiques sessions de ces deux icônes américaines paraissent enfin officiellement et c'est assez surpuissant...
  • Ils chantent l'Homme en Noir
    Ils chantent l'Homme en Noir Un album de textes inédits de Johnny Cash mis en musique par Willie Nelson, Kacey Musgraves, Chris Cornell, Alison Krauss, Elvis Costello, Robert Glasper, les Jayhawks, etc.
  • Un Noël Cash
    Un Noël Cash Quand Johnny Cash fêtait Noël avec les siens…
  • Johnny Cash chez les Danois
    Johnny Cash chez les Danois La résurrection d'un superbe live de 1971 de l'Homme en Noir...
  • Larmes amères
    Larmes amères Il y a 50 ans, l’Homme en Noir chantait l'histoire de la nation indienne...
  • La Minute Qobuz #28
    La Minute Qobuz #28 Cette semaine, La Minute Qobuz présente toute l’actualité musicale : 5 minutes, 5 artistes, 5 albums avec Johnny Cash, Aloe Blacc, Ambrose Akinmusire, Edgar Moreau, Melingo et, pour la séquence Rét...
  • Un Cash caché
    Un Cash caché Un album totalement inédit de l'Homme en Noir...
  • QIBUZ / Lundi 16 décembre 2013
    QIBUZ / Lundi 16 décembre 2013 Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, n...
  • Marshall Grant est mort
    Marshall Grant est mort Bassiste mythique de Johnny Cash de 1954 à 1980, Marshall Grant est décédé à l’âge de 83 ans.
  • Un mausolée virtuel pour Johnny Cash
    Un mausolée virtuel pour Johnny Cash Le Johnny Cash Project est un clip d’animation malléable par l’internaute ad vitam aeternam, hébergé sur le site éponyme, et rendant hommage à l’Homme en Noir. Explications.