Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Piano solo - Paru le 27 octobre 2014 | Sony Music Labels Inc.

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Piano solo - Paru le 27 juin 2018 | Sony Music Labels Inc.

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica
Il convient, avant tout, de préciser que c’est là un tout nouvel enregistrement (janvier 2018, dans l’église Jésus-Christ de Dahlem à Berlin, haut lieu planétaire de la musique classique enregistrée s’il en est) de ces deux monuments de la littérature schumannienne que sont les Davidsbündlertänze et l’Humoreske. Car Jean-Marc Luisada avait déjà confié les ouvrages au disque – en l’occurrence en 1988 –, mais voici sa re-lecture après trente ans de maturation, sur un autre piano : non pas un Yamaha comme voici trente ans, mais un Steinway. Il va sans dire, mais c’est toujours mieux de le préciser, que ces trois décennies ont eu sur l’artiste leur effet normal d’introspection, de remise en question, d’adoucissement, comme un beau tonneau façonne le goût d’un grand armagnac. Il ne s’agit pas tellement de tempi, car nombre d’entre eux sont un brin plus rapides dans la nouvelle conception, que d’une concentration du propos. À l’auditeur de comparer les deux versions, pourquoi pas, afin de se faire sa propre idée de ce que ce grand pianiste nous propose. © SM/Qobuz
A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 16 juin 2014 | Sony Music Japan International

Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama
C'est le fameux portrait présumé de Schubert, adolescent timide qui semble fuir l'intrusion du peintre assis en face de lui, qui nous invite à l'écoute du dernier album du pianiste Jean-Marc Luisada qui se fait trop rare au disque. Avec des musiciens parfaitement soudés, il nous offre une version particulièrement joyeuse et amicale du Quintette en la majeur, cette Truite que l'on partage dans le plaisir d'une Schubertiade. Comme tout est ici vivant, ensoleillé ; c'est à peine si un voile de mélancolie vient ombrer l'andante à variations. La majeur, la bémol majeur, la mineur, Luisada virevolte avec gourmandise et malice autour de cette note qui se décline sous trois habits différents, un peu comme un peintre (ou un cuisinier) restant dans un camaïeu de couleurs et de goûts.FH
A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 7 mai 2012 | Sony Music Japan International

Livret Distinctions Choc de Classica - Prise de Son d'Exception
Jean-Marc Luisada, piano
A partir de :
CD18,99 €

Musique de chambre - Paru le 18 juillet 2011 | Sony Music Japan International

Livret Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica
Jean-Marc Luisada refait aujourd’hui les Mazurkas de Chopin, après une première intégrale réalisée pour la Deutsche Grammophon au début des années 1990, pleine d’esprit et de personnalité. Ici, avec cette nouvelle version, Luisada s’approche encore davantage des racines folkloriques de cette musique, et essaie de retrouver un caractère polonais, fait d’élégance, de carrures très marquées. Étonnant !
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 27 octobre 2014 | Sony Music Labels Inc.

Hi-Res Livret
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1991 | Deutsche Grammophon (DG)

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 novembre 1997 | RCA Red Seal

A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1994 | Deutsche Grammophon (DG)

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 30 octobre 2000 | RCA Red Seal

A partir de :
CD10,99 €

Classique - Paru le 29 mai 2020 | Universal Music Division Decca Records France

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 5 janvier 2007 | RCA Red Seal

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 novembre 2010 | RCA Red Seal

Livret
A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 4 octobre 2004 | RCA Red Seal

Gabriel Fauré's Nocturnes reveal his great debt to Chopin, and this is pronounced in the selections Jean-Marc Luisada performs on this 2004 compilation. Sensitivity to textures, delicacy of line, and a private tone are features Fauré derived from the master, and one might easily mistake the melancholy Nocturne No. 1 for one of Chopin's preludes, or the moody Nocturne No. 2 for one of the etudes, so strong are stylistic resemblances. Yet there is an instability in Fauré's music, due to his more ambiguous harmonies and wider ranging modulations, which clearly mark the Nocturnes as an outpouring of late Romanticism, rather than early. Close listening reveals the differences, and these become more apparent when one is fully immersed in the album. Luisada's sympathetic performances subtly evoke the fin de siècle atmosphere of Fauré's music, and the hothouse fervor of the Nocturne No. 12 and the intense chromaticism of the Nocturne No. 13 dispel all confusion. Fauré's searching tone also comes through in the Sonata No. 1 for violin and piano, which Luisada and violinist Laurent Korcia deliver with remarkable clarity and heart-piercing sweetness. RCA's sound is fine in the Sonata, though it seems a little veiled in the Nocturnes. © TiVo
A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 mai 2019 | RCA Red Seal

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 7 mai 2012 | Sony Music Labels Inc.

Jean-Marc Luisada, piano
A partir de :
CD13,99 €

Piano solo - Paru le 1 janvier 1992 | Deutsche Grammophon (DG)

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 mai 2019 | RCA Red Seal

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 29 novembre 1999 | RCA Red Seal

A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 27 juin 2018 | Sony Music Labels Inc.

Hi-Res
Il convient, avant tout, de préciser que c’est là un tout nouvel enregistrement (janvier 2018, dans l’église Jésus-Christ de Dahlem à Berlin, haut lieu planétaire de la musique classique enregistrée s’il en est) de ces deux monuments de la littérature schumannienne que sont les Davidsbündlertänze et l’Humoreske. Car Jean-Marc Luisada avait déjà confié les ouvrages au disque – en l’occurrence en 1988 –, mais voici sa re-lecture après trente ans de maturation, sur un autre piano : non pas un Yamaha comme voici trente ans, mais un Steinway. Il va sans dire, mais c’est toujours mieux de le préciser, que ces trois décennies ont eu sur l’artiste leur effet normal d’introspection, de remise en question, d’adoucissement, comme un beau tonneau façonne le goût d’un grand armagnac. Il ne s’agit pas tellement de tempi, car nombre d’entre eux sont un brin plus rapides dans la nouvelle conception, que d’une concentration du propos. À l’auditeur de comparer les deux versions, pourquoi pas, afin de se faire sa propre idée de ce que ce grand pianiste nous propose. © SM/Qobuz

L'interprète

Jean-Marc Luisada dans le magazine