Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 4 mars 2016 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Il existe un petit hic dans les fort justement célèbres Variations Rococo de Tchaïkovski : la version qui fut jouée pendant un bon siècle n’est pas celle initialement conçue par Tchaikovsky, mais une redistribution effectuée par le violoncelliste Wilhelm Fitzhagen, qui en fut le dédicataire mais qui n’hésita pas à couper la huitième variation, à modifier l’ordre des variations et à couper par-ci, réécrire par-là. Tchaikovsky n’en fut pas content du tout, du tout, mais ne s’opposa pas trop à leur publication dans cette version revue et corrigée. De nos jours, l’on est retourné à l’original en grande partie, mais quelques violoncellistes – dont le présent Jan Vogler – a maintenu quelques éléments de l’ordre modifié par Fitzhagen, tout en restituant la variation supprimée et tous les autres coupures. L’auditeur dispose donc d’un tout-Tchaikovsky, mais dans un enchaînement légèrement modifié. En grand complément de programme, Vogler s’associe avec les collègues du Moritzburg Festival Ensemble pour nous donner le bien trop rare et si superbe sextuor « Souvenir de Florence », un chef-d’œuvre de l’ultime maturité de Tchaikovsky, écrit à l’été 1890 lors d’un séjour, on l’aura deviné, des plus florentins. Après quelques révisions jusqu’en 1892, l’ouvrage fut enfin créé : Tchaikovsky déploie ici des matériaux musicaux largement suffisants pour une symphonie complète, à la vérité. Le violoncelliste allemand Jan Vogler (*1964) nommé à vingt ans comme le plus jeune premier violoncelle solo de la fameuse Staatskapelle de Dresde, se lança bientôt dans une brillante carrière de soliste international qui l’a mené à se produire avec le New York Philharmonic, les orchestres de Chicago, Boston, Pittsburgh, Montréal et Cincinnati, ainsi que l’Orchestre du Mariinsky, la Staatskapelle de Dresde, l’orchestre de la Radio Bavaroise ou encore le Symphonique de Vienne… Rien que ça ! Enregistré en avril et décembre 2015 dans les studios de la Hessische Rundfunk de Francfort. © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 14 juin 2019 | Sony Classical

Hi-Res
CD18,99 €

Classique - Paru le 13 juillet 2012 | Sony Classical

CD14,49 €

Classique - Paru le 23 août 2019 | Sony Classical

CD18,99 €

Classique - Paru le 15 mars 2013 | Sony Classical

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 14 juin 2019 | Sony Classical

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 19 juin 2020 | Sony Classical

Hi-Res Livret
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 octobre 2014 | Sony Classical

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 4 mars 2016 | Sony Classical

Hi-Res
CD14,49 €

Classique - Paru le 7 août 2007 | Sony Classical

CD14,49 €

Classique - Paru le 25 juillet 2011 | Sony Classical

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 11 mai 2018 | Sony Classical

Hi-Res Livret
Deux des trois concertos ici présentés ont été composés pour ce même duo, la violoniste Mira Wang et le violoncelliste Jan Vogler : celui de John Harbison en 2010, celui de Wolfgang Rihme en 2015. On se doute bien que le Double Concerto de Brahms n’est point de la liste, même si… même si… Mira Wang joue le Stradivarius que possédait Joseph Joachim – est-ce celui que ce dernier tenait lorsque lui-même créa le Double Concerto en 1887, allez savoir. Peu importe d’ailleurs. Ce qui importe ici, c’est de mettre en parallèle autant les différences radicales d’une partition à l’autre, mais aussi d’une certaine manière la parenté de langage : deux solistes qui s’opposent parfois, parois aussi font corps vis-à-vis de l’orchestre, ou se mêlent dans le giron orchestral comme deux enfants au sein, les possibilités sont légion et les trois compositeurs les ont tous exploitées. C’est sans doute chez Harbison que l’exercice est mené avec la plus grande rigueur : le premier mouvement décline de « légères incompréhensions » entre les solistes, le second tente de les rapprocher, le troisième les voit à l’unisson ; l’orchestre servant de conseiller matrimonial, en quelque sorte. Entre ces trois ouvrages, les deux solistes peuvent témoigner de tous leurs talents de solistes, de chambristes et de « primi inter pares » orchestraux. © SM/Qobuz
CD14,49 €

Classique - Paru le 21 octobre 2014 | Sony Classical

Livret
CD14,49 €

Classique - Paru le 12 janvier 2006 | Sony Classical

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 19 juin 2020 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 21 octobre 2016 | Sony Classical

Hi-Res Livret
CD14,49 €

Classique - Paru le 18 juin 2010 | Sony Classical

CD14,49 €

Classique - Paru le 14 septembre 2007 | Sony Classical

L'interprète

Jan Vogler dans le magazine