Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 16 janvier 2015 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS - 5 Sterne Fono Forum Jazz
Entré dans sa septième décennie, Jack DeJohnette fait partie des géants de la batterie ; des géants du jazz tout court même. Si pour le grand public, il est surtout le batteur du trio de Keith Jarrett depuis 1983, le musicien a œuvré en sideman aux côtés d’autres virtuoses (Miles Davis, Sonny Rollins, Charles Lloyd, Joe Henderson, John Surman, Michael Brecker, etc.) et n’oublie pas d’enregistrer ses propres albums – une bonne vingtaine – à un rythme régulier mais raisonnable. Comme son nom l’indique, Made In Chicago est un disque totalement ancré dans la culture musicale free de cette citée où DeJohnette naquit durant l’été 1942. Enregistré en concert lors du Chicago Jazz Festival d’août 2013, il est aussi la réunion de confrères de luttes musicales, d’amis habités par la même quête de liberté permanente, à savoir le pianiste Muhal Richard Abrams et les saxophonistes Roscoe Mitchell et Henry Threadgill. Des camarades d’école également en ce qui concerne DeJohnette, Mitchell et Threadgill qui étudièrent ensemble, en 1962, au Wilson Junior College. Et lorsqu’en 1965, Abrams (de dix ans leur aîné) co-fonde l’AACM (Association for the Advancement of Creative Musicians), les trois autres furent de la partie… Ce superbe disque n’est pas pour autant la réunion d’anciens combattants désabusés, amers voire radoteurs. Bien au contraire. En jonglant avec les règles et les normes, ces anciens à l’esprit alerte inventent une poésie unique. Une musique singulière qui se mérite, que certains trouveront un brin osée voire ardue, mais qui lorsqu’on l’accueille, est enrichissante comme jamais. Un périple renversant où les escales sont multiples et variées. © MD/Qobuz
A partir de :
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Jazz - Paru le 9 juin 2017 | Motema

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - 5 Sterne Fono Forum Jazz
Le casting impressionne : Jack DeJohnette à la batterie, John Scofield à la guitare, Larry Grenadier à la basse et John Medeski aux claviers. Un carré d’as de brillants cadors réunis pour célébrer l’Hudson qui donne son nom à leur quartet d’un jour. Une vallée où résonne une certaine idée de la musique et à laquelle sont associés certains noms marquants de la musique populaire du siècle dernier : Big Pink, maison partagée par Rick Danko, Richard Manuel et Garth Hudson du Band et où passera Bob Dylan, le festival de Woodstock, Jimi Hendrix, Joni Mitchell, etc. L’album mêle ainsi compositions originales et reprises de titres logiquement signées Dylan, Hendrix, Joni Mitchell et Robbie Robertson. La virtuosité de ces quatre-là est telle que la cohésion de leur groupe impressionne d’un bout à l’autre de leur disque. On se laisse bercer par un état d’esprit joliment détendu, parfois presque mélancolique mais toujours pimenté par une improvisation visant juste. Et puis Hudson est aussi la 45879e preuve que Jack DeJohnette, grand maître de l’espace, du rythme et des silences, est l’un des plus grands batteurs de sa génération. Point. © MD/Qobuz
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 6 mai 2016 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Jazz
Jack accompagné par les fils de la vengeance. C’est un peu à cela que ressemble l’affiche de ce In Movement paru sur le label ECM. En effet, le grand batteur est entouré du saxophoniste Ravi Coltrane (fils de qui l’on sait) et du bassiste Matthew Garrison (fils de Jimmy Garrison, lui-même contrebassiste de John Coltrane !). On nage évidemment en pleine célébration du dieu du saxophone surtout que les festivités débutent par Alabama, sublime thème composé toujours par Coltrane après l’attentat raciste à l'église baptiste de la 16e rue de Birmingham dans l'État de l'Alabama, église fréquentée par des Afro-Américains, le 15 septembre 1963. Un choix osé et périlleux, surtout pour Ravi qui se sort merveilleusement bien de ce piège. Evidemment le but n’est pas de comparer avec les versions de son illustre géniteur mais plutôt d’apprécier sa propre improvisation, pleine de sérénité et de recueillement. Mais aussi de modernité, en grande partie liée à l’emploi de la basse électrique et de quelques légers effets électro tout en retenu. La modernité, oui, c’est elle qui caractérise ce superbe disque. Même si il est un élément clef du trio de Keith Jarrett, Jack DeJohnette est avant tout l’un des plus grands batteurs en activité. Et cet opus montre non seulement l’étendue de son art mais aussi de son talent en tant que leader. Déjà, l’ainé de ce trio hautement inspiré ne tire jamais la couverture à lui. Son jeu est d’une finesse folle et l’intensité des conversations qu’il offre ici avec ces deux complices est simplement magique. Sur un classique comme Blue In Green, les trois hommes trouvent d’incroyables ressources créatrices pour offrir une version à la fois habitée et légère du thème de Miles Davis. Et chacune des huit pièces d’In Movement est abordée avec la même précision. Même quand DeJohnette et ses complices s’amusent à reprendre Serpentine Fire d’Earth Wind & Fire ! Un grand disque. © MD/Qobuz
A partir de :
HI-RES38,99 €
CD27,99 €

Jazz - Paru le 30 novembre 2012 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Avec Special Edition, l’immense Jack DeJohnette s’est offert un groupe à géométrie variable. Un ensemble dont les membres changent en fonction des projets et qui, au fil du temps, a impliqué divers virtuoses tels que David Murray, Arthur Blythe ou bien encore Chico Freeman. Ce coffret qui regroupe les albums Special Edition (1979), Tin Can Alley (1980), Inflation Blues (1982) et Album Album (1984), souligne l’intense créativité de cette période dans la carrière du batteur. Des opus qui révèlent surtout un artiste qui, tout en gardant des références ancrées dans la tradition, rend hommage à ses idoles du jazz, en demeurant néanmoins à l’avant-garde de l’exploration musicale.
A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1980 | ECM

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1974 | Craft Recordings

Hi-Res
A partir de :
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Jazz - Paru le 1 septembre 1977 | ECM

Hi-Res
A partir de :
CD9,99 €

Jazz - Paru le 17 janvier 2012 | eOne Music

A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 26 janvier 2004 | ECM

A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 février 1977 | ECM

A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 8 septembre 1997 | ECM

A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 6 mai 2016 | ECM

Jack accompagné par les fils de la vengeance. C’est un peu à cela que ressemble l’affiche de ce In Movement paru sur le label ECM. En effet, le grand batteur est entouré du saxophoniste Ravi Coltrane (fils de qui l’on sait) et du bassiste Matthew Garrison (fils de Jimmy Garrison, lui-même contrebassiste de John Coltrane !). On nage évidemment en pleine célébration du dieu du saxophone surtout que les festivités débutent par Alabama, sublime thème composé toujours par Coltrane après l’attentat raciste à l'église baptiste de la 16e rue de Birmingham dans l'État de l'Alabama, église fréquentée par des Afro-Américains, le 15 septembre 1963. Un choix osé et périlleux, surtout pour Ravi qui se sort merveilleusement bien de ce piège. Evidemment le but n’est pas de comparer avec les versions de son illustre géniteur mais plutôt d’apprécier sa propre improvisation, pleine de sérénité et de recueillement. Mais aussi de modernité, en grande partie liée à l’emploi de la basse électrique et de quelques légers effets électro tout en retenu. La modernité, oui, c’est elle qui caractérise ce superbe disque. Même si il est un élément clef du trio de Keith Jarrett, Jack DeJohnette est avant tout l’un des plus grands batteurs en activité. Et cet opus montre non seulement l’étendue de son art mais aussi de son talent en tant que leader. Déjà, l’ainé de ce trio hautement inspiré ne tire jamais la couverture à lui. Son jeu est d’une finesse folle et l’intensité des conversations qu’il offre ici avec ces deux complices est simplement magique. Sur un classique comme Blue In Green, les trois hommes trouvent d’incroyables ressources créatrices pour offrir une version à la fois habitée et légère du thème de Miles Davis. Et chacune des huit pièces d’In Movement est abordée avec la même précision. Même quand DeJohnette et ses complices s’amusent à reprendre Serpentine Fire d’Earth Wind & Fire ! Un grand disque. © MD/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 octobre 1997 | ECM

A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 avril 1985 | ECM

A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 avril 1996 | ECM

Livret
A partir de :
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1991 | Fantasy Records

Equipoise - The Major General - Miles' Mode - Requiem n°1 & 2 - Mirror Image - Brown, Warm And Wintry / Jack DeJohnette, batterie - Bennie Maupin, clarinette basse - Stanley Cowell, piano - Eddie Gomez & Miroslav Vitous, contrebasse - Roy Haynes, batterie
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1974 | Craft Recordings

Hi-Res
A partir de :
CD1,49 €

Jazz - Paru le 15 mai 2017 | Motema

A partir de :
CD1,49 €

Jazz - Paru le 15 mai 2017 | Motema

L'interprète

Jack DeJohnette dans le magazine