Artistes similaires

Les albums

9,99 €

Classique - Paru le 16 mars 2018 | Oehms Classics

Livret
Cet album, en partie enregistré en concert marque les débuts dans la salle de la Philharmonie de Berlin du jeune violoniste allemand d’origine thaï, Iskandar Widjaja, né à Berlin en 1986, une véritable star en Indonésie. Il est accompagné par le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, sous la direction de Christoph Eschenbach, éternel découvreur de nouveaux talents. Un programme consacré à Robert Schumann avec sa peu jouée Fantaisie (Phantasie) en ut majeur Op. 131, écrite en 1853 pour le violoniste Joseph Joachim. Tripatouillée par Joachim lui-même, puis par Fritz Kreisler, elle a été correctement publiée en 1887 par Clara Schumann et Brahms, puis, en 1960, dans une version plus proche de l’original. La grande œuvre de ce programme demeure la Sonate n° 2 en ré mineur Op. 121 qui bénéficie ici du jeu très soigné de Christoph Eschenbach, cette fois au piano. Sonate de dimension symphonique en quatre mouvements, elle est écrite dans la filiation de la « Sonate à Kreutzer » de Beethoven dont elle possède l’ampleur et le souffle romantique. Mais ne nous y trompons pas, c’est du meilleur Schumann. © François Hudry/Qobuz
17,99 €
13,49 €

Classique - Paru le 7 septembre 2018 | Neue Meister

Hi-Res Livret
16,99 €
14,49 €

Classique - À paraître le 22 février 2019 | Sony Classical

Hi-Res Livret
Tout le monde connaît le phénoménal pianiste turc Fazil Say ; mais sait-on aussi que c’est un compositeur de grand talent, capable d’allier l’héritage populaire de la Méditerranée orientale, du jazz, de la rigueur architecturale de Haydn et Mozart, de l’orchestration d’un Stravinski ou d’un Ravel, dans des œuvres puissamment originales ? Il est quand même à la tête d’un répertoire de quelque soixante-dix œuvres, allant du symphonique au piano solo, de la musique de chambre au concerto, du cinéma au jazz « classique ». Voici un album comportant entre autres deux créations discographique mondiales, le truculent Grand Bazaar pour orchestre de 2015 et la China Rhapsody pour piano et orchestre de 2016, preuve que Say ne s’interdit d’explorer aucune source, aussi éloignée soit-elle. En première partie de programme, on redécouvre le Concerto pour violon « 1001 nuits au harem » de 2007, tout un programme resplendissant à la fois des dorures des palais arabes, des parfums orchestraux dignes de Ravel, et des moiteurs sensuelles que l’on imagine au cours des mille et unes nuits en question… Howard Griffith, un chef d’orchestre habitué aussi aux principaux compositeurs turcs dont il a créé nombre d’ouvrages, est ici comme un poisson dans l’eau à la tête de l’Orchestre de la Radio autrichienne ; au violon pour le concerto, Iskandar Widjaja, à la fois Allemand et Indonésien, considéré à juste titre comme le croisement d’une pop-star et d’un soliste international de haut vol – digne successeur, disons, d’un Nigel Kennedy. © SM/Qobuz
9,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2014 | Oehms Classics

Livret
9,99 €

Classique - Paru le 6 septembre 2011 | Oehms Classics

Livret