Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Hilary Hahn

Outre des qualités musicales reconnues dans le monde entier, Hilary Hahn est unanimement appréciée pour son approche simple et conviviale et sa nature sans prétention qui cherche à rendre la musique classique accessible à un jeune public. En artiste de son temps, elle est très présente sur le Web, sur son propre site comme sur les réseaux sociaux. Elle produit sa propre chaîne sur YouTube où l’on peut voir des interviews et de nombreux concerts. Née à Lexington dans l’Etat de Virginie (Etats-Unis) en 1979, Hilary Hahn commence à apprendre le violon selon la méthode Suzuki dès l’âge de 4 ans. Ses progrès sont tels qu’elle intègre le fameux Curtis Institut de Philadelphie six ans plus tard et se produit pour la première fois comme soliste d’un orchestre l’année suivante. Elle a 16 ans lorsque Sony Classical lui fait signer un contrat d’exclusivité pour six ans, avant de se lier à DG en Allemagne. Hilary Hahn aime citer les chefs David Zinman et Lorin Maazel parmi les mentors qui ont entouré sa carrière naissante. Parallèlement, elle a pratiqué assidûment la musique de chambre avec des maîtres comme Felix Galimir, Gary Graffman et Jaime Laredo.

Hilary Hahn a enregistré le répertoire classique et romantique du violon avec les chefs et les orchestres les plus en vue en proposant des couplages souvent inédits, mêlant la musique d’aujourd’hui, souvent écrite pour elle, aux œuvres attendues par le grand public. La violoniste américaine aime cependant repousser toujours plus loin les limites de son horizon musical. C’est ainsi qu’elle s’est lancée dans le crossover avec le chanteur folk Josh Ritter ou l’auteur-compositeur Tom Brosseau. Voulant apporter la musique dans les lieux non spécialisés, Hilary Hahn donne des thé-concerts gratuits dans des crèches et dans des ateliers de tricot, de yoga ou de danse communautaire.

Ne se contentant pas de jouer des extraits des Sonates et Partitas de Bach comme bis de ses concerts, elle a commandé 27 courtes pièces, les Hilary Hahn Encores à des compositeurs de tous horizons. Elle a aussi suscité des concertos à Edgar Meyer et à Jennifer Higdon. Mais c’est avant tout la musique de Bach qui, dit-elle, « lui permet de reste honnête, en gardant une intonation pure » et en présentant la structure des œuvres de la manière la plus claire pour ses auditeurs sans tomber dans une approche pédagogique pédante.

Hilary Hahn joue sur un instrument historique français réalisé par le luthier Jean-Baptiste Vuillaume en 1864, comme copie du fameux « Cannone », le Guarneri del Gesu que Paganini lui avait confié pour restauration. La réplique est si parfaite et sa sonorité si puissante que le violoniste italien l’a ensuite gardé avec enthousiasme.

Amusée par la résurrection du vinyle comme support physique de la musique, Hilary Hahn a participé avec DG à la publication, en janvier 2018, d’un LP « à l’ancienne » (mais disponible en numérique sur Qobuz rassurez-vous !). Sous le titre Retrospective, on y trouve des extraits des 12 derniers enregistrements réalisés pour l’étiquette jaune, ainsi qu’un récital inédit, enregistré à Berlin en analogique direct avec le pianiste Cory Smythe, sans montage, comme on le faisait au début du siècle dernier. Cette expérience old fashioned a captivé Hilary Hahn qui a grandi avec les vinyles de la discothèque familiale. © François Hudry/QOBUZ

Lire plus

Discographie

44 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 3
1 sur 3

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums