Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 17 juin 1964 | Blue Note (BLU)

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio - Jazzwise Five-star review
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 1986 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
This is the official soundtrack from the movie Round Midnight. Although tenor saxophonist Dexter Gordon (who is actually on only five of the 11 songs) was past his prime, his realistic acting gained him a nomination for an Oscar. In addition to Gordon, this historic and generally well-rounded album has performances by pianists Herbie Hancock and Cedar Walton, vocalist Bobby McFerrin, bassists Ron Carter and Pierre Michelot, drummers Tony Williams and Billy Higgins, guitarist John McLaughlin, trumpeters Freddie Hubbard and Chet Baker, Wayne Shorter on tenor and soprano, vibraphonist Bobby Hutcherson, and a vocal by Lonette McKee. [The 2002 reissue adds a live version of the title cut.] © TiVo
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Bandes originales de films - Paru le 11 octobre 1974 | SMSP

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Jazzman immense et grand compositeur, Herbie Hancock a écrit très peu de partitions pour le 7e Art. Celle qu’il signe en 1974 pour Un justicier dans la ville (Death Wish), polar réalisé par Michael Winner, premier volet d'une série avec Charles Bronson, est loin d’être anecdotique. Derrière sa vaste quincaillerie de claviers et synthés en tous genres (en vrac, Fender Rhodes, Hohner D-6 Clavinet, ARP Odyssey, ARP Soloist, ARP 2600, ARP String Ensemble, etc.), Hancock sculpte une ambiance urbaine oppressante et totalement en phase avec le suspense et l’évolution de l’intrigue du film. A (re)découvrir d’urgence. © MD/Qobuz
A partir de :
HI-RES11,99 €
CD8,49 €

Jazz - Paru le 28 mai 1962 | CM BLUE NOTE (A92)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Celui qui signe ce chef d’œuvre n’a que 22 ans ! Lorsqu’il entre dans le célèbre studio de Rudy Van Gelder, à Englewood Cliffs, ce 28 mai 1962, Herbie Hancock n’est alors qu’un brillant sideman mais pas encore un leader. Pourtant, avec ce classique de chez Blue Note qu’il signe avec Freddie Hubbard, Dexter Gordon, Butch Warren et Billy Higgins, Hancock bluffe l’assistance en signant les six thèmes du disque (dont le génial Watermelon Man) et en dirigeant l’esprit même de la séance. Au point qu’un certains Miles tendra l’oreille vers ce Takin’ Off et embarquera avec lui, dans son second quintet on ne peut plus mythique, ce jeune pianiste au style déjà très personnel… © MZ/Qobuz
A partir de :
HI-RES9,99 €
CD6,99 €

Jazz - Paru le 1 mars 1965 | Blue Note

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz fusion & Jazz rock - Paru le 26 octobre 1973 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Avec son ancien « employeur » Miles Davis, Herbie Hancock est l’autre père fondateur du jazz fusion. Et cet album portant le nom de son groupe les Headhunters établit les Saintes Ecritures de l’union la plus réussies entre improvisation jazz et transe funk. L’ère est alors au rock psyché emmené par Jimi Hendrix et au funk groovy de Sly & The Family Stone (le titre Sly lui rend ouvertement hommage). Certains jazzmen prennent alors le train en marche pour goûter eux aussi à cette orgie d’électricité et de rythmique survitaminée. Passionné de nouvelles technologies, Hancock trouve ici un ingénieux prolongement à l’approche pianistique qu’il avait développé dans les 60’s en utilisant de façon inédite ses synthés. L’essence du jazz demeure mais comme embarquée dans un ouragan de textures nouvelles où le groove est furieux (Sly) ou félin (Vein Melter). © MZ
A partir de :
HI-RES9,99 €
CD6,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2014 | Blue Note Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Parler d’Herbie Hancock sur Blue Note débouche dans 90 % des cas sur Maiden Voyage, album publié en 1965 certes essentiel pour la beauté de ses cinq thèmes (Maiden Voyage, The Eye of the Hurricane, Little One, Survival of the Fittest et Dolphin Dance) et le jeu très original de son auteur. Mais avec le temps, Inventions & Dimensions ne serait-il pas devenu l’un de ses disques les plus sous-estimés ? Après Takin' Off (1962) et My Point of View (1963), le pianiste alors âgé de seulement 23 ans opte pour une configuration atypique au cœur de laquelle les percussions sont volontairement mises en exergue. Paul Chambers est à la contrebasse, Willie Bobo à la batterie et aux timbales et Osvaldo "Chihuahua" Martinez aux percussions pour une embardée de jazz expérimental, afro-cubain et assez avant-gardiste pour l’époque. Sur cet enregistrement du 30 août 1963, son troisième pour la Note Bleue, son piano y est impressionnant, entre virtuosité et épure. Avec ses effluves latinos singulièrement traités, ses rythmes complexes savamment distillés et ses motifs répétitifs placés çà et là, Inventions & Dimensions était on ne peut plus en avance sur son époque. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Jazz - Paru le 15 août 1976 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 26 mars 1991 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Durant les années 1980, Herbie Hancock poursuit la fusion des genres et devient l’auteur d’immenses succès pop, à grand renfort d’expérimentations électroniques. Ses innovations musicales prennent avec Future Shock des allures visionnaires. En 1983, il s’entoure du bassiste et producteur Bill Laswell. Cet album contient notamment le très révolutionnaire jazz hip-hop, « Rock it », très contesté à sa sortie : prémices d'une explosion rap à venir. © ©Copyright Music Story Guillaume Enard 2017
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz fusion & Jazz rock - Paru le 6 septembre 1974 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz fusion & Jazz rock - Paru le 27 septembre 1988 | Columbia

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 6 mars 1968 | Blue Note (BLU)

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
A partir de :
CD14,49 €

Jazz - Paru le 21 juin 2010 | Hancock Records

Distinctions 4 étoiles Rock and Folk
Le caméléon Herbie Hancock était certainement l’homme qu’il fallait pour conduire ce projet ambitieux, celui de réunir des artistes de tous horizons géographiques et musicaux autour de standards intemporels. Et Herbie en fédérateur, ça donne Marcus Miller, Anoushka Shankar, Seal, Pink, John Legend, Juanes, Jeff Beck, etc. tous réunis pour le meilleur !
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 1 octobre 1980 | Contemporary Jazz Masters

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 22 novembre 2013 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES10,49 €
CD7,49 €

Jazz - Paru le 22 novembre 2013 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Ces trois-là se connaissent évidemment depuis le bac à sable, ou presque… Durant l’été 1977, nos ex-virtuoses du second quintet de Miles Davis s’enferment au studio Automatt de San Francisco pour rappeler à ceux qui l’avaient oublié à quoi pouvait ressembler leur complicité. Deux albums naîtront de ces sessions : Third Plane chez Milestone et Herbie Hancock Trio chez Columbia. Rebelotte cinq ans plus tard avec un exercice similaire publié cette fois sous le titre Herbie Hancock Trio With Ron Carter & Tony Williams. Chacun glisse ici un thème personnel (Dolphin Dance pour Hancock, Slight Smile pour Carter et Maison Goree pour Williams) entre deux standards (Stable Mates de Benny Golson et That Old Black Magic d’Harold Arlen et Johnny Mercer) dans une ambiance on ne peut plus raffinée. Les trois amis mettent ici en veilleuse leurs velléités fusion/jazz-rock qui les occupent depuis le milieu des années 70 pour retrouver une sorte de hard bop de velours, boisé comme il faut. La (nouvelle) révolution n’est certes pas à l’ordre du jour. Mais le swing musclé et les improvisations inspirées, si ! © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES19,99 €
CD17,49 €

Jazz - Paru le 1 février 1978 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
En février 1978, Herbie Hancock et son ami Chick Corea donnent plusieurs concerts en duo de piano acoustique à San Francisco, Los Angeles, San Diego et Ann Arbor. Une démarche qui surprend leurs fans, les deux musiciens passant la plupart de leur temps derrière des claviers électriques, s’adonnant sur disque comme sur scène aux joies du jazz fusion qui sévit alors aux quatre coins du monde… Comme un retour aux sources (un besoin ?), ils se retrouvent ici joliment nus, seuls face à leur instrument de prédilection, avec en main quelques standards (Liza (All The Clouds'll Roll Away) de Gershwin et Someday My Prince Will Come) et leurs propres compositions (Button Up, February Moment, Maiden Voyage et La Fiesta). Amusant de constater déjà que leurs parcours offrent de nombreuses similitudes : Herbie Hancock (sur la piste gauche de ce disque) et Chick Corea (sur la droite) ont quasiment le même âge (1940 et 1941), ont tous deux épaulé Miles Davis (à des périodes certes bien distinctes), partagent la même passion pour certains grands compositeurs classiques (Ravel et Debussy notamment) et sont donc des soldats actifs sur le front de la fusion. La beauté, la virtuosité et l’intérêt de ce que leur piano raconte le temps de ce double album est évidemment assez stupéfiant. Leurs échanges sont non seulement impressionnants mais rarement des duos de pianistes n’auront accouché d’un tel niveau de complicité et de compréhension mutuelle. Enfin, l’un comme l’autre demeure de démentiels improvisateurs. Un disque renversant. © MZ/Qobuz
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 16 septembre 2008 | Columbia

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
A partir de :
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1999 | Blue Note Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A partir de :
HI-RES15,49 €
CD10,99 €

Jazz - Paru le 18 avril 1969 | CM BLUE NOTE (A92)

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
As one of the first albums Herbie Hancock recorded after departing Miles Davis' quintet in 1968, as well as his final album for Blue Note, The Prisoner is one of Hancock's most ambitious efforts. Assembling a nonet that features Joe Henderson (tenor sax, alto flute), Johnny Coles (flugelhorn), Garnett Brown (trombone), Buster Williams (bass), and Albert "Tootie" Heath (drums), he has created his grandest work since My Point of View. Unlike that effort, The Prisoner has a specific concept -- it's a tribute to Dr. Martin Luther King, evoking his spirit and dreams through spacious, exploratory post-bop. Often, the music doesn't follow conventional patterns, but that doesn't mean that it's alienating or inaccessible. It is certainly challenging, but Hancock's compositions (and his arrangement of Charles Williams' "Firewater") have enough melody and space to allow listeners into the album. Throughout the record, Hancock, Coles, and Henderson exchange provocative, unpredictable solos that build upon the stark melodies and sober mood of the music. The tone is not of sorrow or celebration, but of reflection and contemplation, and on that level, The Prisoner succeeds handsomely, even if the music meanders a little too often to be judged a complete success. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo

L'interprète

Herbie Hancock dans le magazine