Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 18 octobre 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
L’œuvre considérable de Mieczysław Weinberg (1919-1996) sort de l’oubli grâce à de nombreux interprètes en tête desquels il faut citer cet inlassable découvreur qu’est le violoniste Gidon Kremer auquel on doit plusieurs enregistrements consacrés à ce compositeur. Balloté par la guerre dès l’invasion de la Pologne par le Troisième Reich en 1939, Weinberg parvient à fuir son pays natal pour gagner l’U.R.S.S., alors que toute sa famille est exterminée par les nazis. Mais l’invasion de l’U.R.S.S. l’oblige à nouveau à fuir en Ouzbékistan. Après la guerre il est protégé par Chostakovitch qui ne parvient toutefois pas à le faire sortir des geôles staliniennes où il est incarcéré pour de prétendues « activités sionistes. » Une fois libéré après la mort de Staline, il continue à composer intensément, et il est peu à peu joué dès les années 1960 par les grands musiciens soviétiques. En 2015, une association internationale est créée pour promouvoir sa musique. Depuis lors, de nombreux enregistrements sortent sa musique de l’ombre, même s’il reste encore beaucoup à faire pour enregistrer la totalité de son très vaste catalogue. Comparée en importance à la musique de ses compatriotes Chostakovitch ou Prokofiev, la musique de Weinberg est d’un langage moins immédiat et plus torturé. Très influencé par la musique de son ami Chostakovitch, particulièrement dans ses dix-sept quatuors à cordes et ses vingt-six symphonies, Weinberg construit une œuvre vaste, aux nombreuses réminiscences qui deviennent la base de son propre style. Composé en 1945, le Trio Op. 24 multiplie les climats, alliant le rêve au sarcasme et à l’émotion la plus pure. L’austère Sonate n° 6 de 1982 est dédiée à ses parents et à sa sœur disparus dans un camp de concentration. Son âpreté ne doit plus rien à personne et représente la quintessence de sa dernière manière. © François Hudry/Qobuz
CD14,99 €

Classique - Paru le 18 octobre 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret

L'interprète

Gidon Kremer dans le magazine
  • Rencontres Musicales d'Evian : le retour
    Rencontres Musicales d'Evian : le retour En 2000, les Rencontres Musicales d'Evian faisait retentir ses dernières notes. Quatorze ans plus tard, poussé par le souffle du groupe Danone et du quatuor Modigliani, le festival alpin refait sur...
  • Bon anniversaire Gidon Kremer !
    Bon anniversaire Gidon Kremer ! Epaulé par son ensemble Kremerata Baltica et son amie la pianiste Martha Argerich, le violoniste Gidon Kremer soufflera ses 65 bougies, à la Salle Pleyel, le 27 janvier.
  • Gidon Kremer, un, deux, trois…
    Gidon Kremer, un, deux, trois… En solo, en duo et en trio, le violoniste letton Gidon Kremer se produira au Théâtre de la Ville le 10 décembre.
  • Gidon Kremer - Paavo Järvi : duo de titans
    Gidon Kremer - Paavo Järvi : duo de titans Le 10 mars, Paavo Järvi à la tête de l’Orchestre de Paris et le violoniste Gidon Kremer donnent un concert à la Salle Pleyel autour d'œuvres signées Berg et Beethoven. RETIREZ VOS PLACES AVEC QOBUZ...
  • Gidon Kremer, chambrisme à Pleyel
    Gidon Kremer, chambrisme à Pleyel Emmené par le grand violoniste Gidon Kremer son fondateur, l’esprit du Festival de Lockenhaus s’installera à Paris, Salle Pleyel, le 1er décembre.