Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Musique concertante - Paru le 8 novembre 2011 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica - Hi-Res Audio
Dénommées “Ouvertures” en Allemagne parce qu'elles débutaient par une ouverture à la française de grande ampleur, les Suites pour orchestre de Bach offrent une synthèse unique entre style français et style italien. Le Cantor de Leipzig ne se contente pas d'aligner quelques danses aimables pour son “Collegium musicum”, il restaure le genre à sa manière, accentue les contrastes, affine l'instrumentation, apporte une dimension contrapuntique jusque-là inexistante. Deux siècles plus tard, ces admirables pièces d'orchestre continuent d'enchanter.
A partir de :
HI-RES25,19 €
CD17,99 €

Opéra - Paru le 29 novembre 2019 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Créé en 1804 à Vienne devant un parterre d’officiers français qui ne comprenaient rien à la langue allemande, Leonore, l’unique opéra de Beethoven, n’a obtenu aucun succès. Basé sur un fait divers véridique survenu en France pendant la Terreur révolutionnaire – l’histoire d’une jeune femme intrépide se déguisant en homme pour tenter de sauver son mari, victime de l’arbitraire, emprisonné au fond d’un noir cachot –, l’unique opéra de Beethoven s’abreuve à plusieurs sources. Cette histoire tout à fait dans l’air de ces temps troublés a en effet été mise en musique en 1798 par le compositeur français Pierre Gaveaux, sur un livret de Nicolas Bouilly, puis un peu plus tard, en 1804 dans une œuvre de moindre envergure, en italien, par Ferdinando Paër. Le compositeur italien d’origine allemande Simon Mayr en fera une « farce sentimentale » créée à Padoue peu de temps après la Leonore de Beethoven. Rêvant toute sa vie à la fois d’une fraternité humaine universelle tragiquement utopique en même temps que d’une relation de couple idéalement basée sur le mariage et la fidélité, Beethoven a trouvé là un livret qui répondait parfaitement à ses opinions politiques issues des Lumières et de la Révolution française avant l’avènement de Napoléon. On sait qu’il révisa par deux fois son ouvrage lyrique pour lui donner la forme que l’on connaît aujourd’hui sous son nouveau titre de Fidelio. Pour René Jacobs, la version originale de 1804 est bien préférable aux corrections et suppressions successives. On ne peut lui donner tort, tant son nouvel enregistrement fait ressortir toutes les beautés et la modernité de cette Leonore au destin injuste. En 1804, Beethoven est en pleine possession de ses moyens. C’est l’année de la Symphonie héroïque et de la Sonate Appassionata. Par la vigueur de sa direction, son sens aigu de la théâtralité et une distribution remarquablement choisie, René Jacobs rend justice à une première version recelant de merveilles impitoyablement supprimées par un Beethoven soucieux d’être joué à l’opéra et qui finira peut-être par s’imposer. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Musique concertante - Paru le 25 mars 2013 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
A partir de :
CD19,99 €

Musique symphonique - Paru le 11 mars 2011 | harmonia mundi

Livrets Distinctions Gramophone Editor's Choice
Freiburger Barockorchester - Petra Müllejans & Gottfried von der Goltz, direction
A partir de :
HI-RES24,99 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 10 février 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Voilà une nouvelle version des Concertos Brandebourgeois de Bach avec laquelle il faut désormais compter, car elle pose une vraie question stylistique. Il y règne certes une sorte de climat festif et gourmand produit par les sonorités pleines et sensuelles de tous les instrumentistes du fameux Orchestre Baroque de Fribourg. Les tempi sont vifs sans être exagérément rapides. C'est un retour aux sources, pour ne pas dire en arrière, après les versions essoufflées qui émaillent depuis quelques années la riche discographie de ce corpus. Si les instruments anciens sont de mise dans ce nouvel enregistrement, cette version se rapproche finalement curieusement de celles des années soixante par Karl Richter, I Musici, Münchinger et autres Ristenpart. L'histoire de l'interprétation, comme l'histoire tout court, est un vaste mouvement de balancier qui va d'un pôle à l'autre sans que rien ne soit jamais acquis, ce que ce disque nous prouve avec éloquence. FH
A partir de :
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Musique de chambre - Paru le 9 février 2018 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 étoiles de Classica
C’est à l’occasion de la création à Covent Garden de son oratorio Joshua en 1748 que Haendel composa – ou plutôt arrangea le premier de ses trois Concerto a due cori HWV 332. « Cori » étant ici à prendre au sens non pas de groupe vocal, mais d’ensemble instrumental, en l’occurrence deux hautbois, deux cors et un basson pour chacun des deux groupes, donc dix solistes en tout, se répondant sur un terrain de jeux fourni par les cordes. À cette époque, il était d’usage d’agrémenter l’exécution de très grands ouvrages, oratorios ou opéras, d’un aimable saupoudrage d’œuvres purement instrumentales. Mais Haendel était un homme occupé, et un businessman de première force ; écrire tant de musique à la fois n’était pas une mince affaire. Ce qui explique le nombre considérable d’œuvres instrumentales nées de recyclages – transcriptions, transpositions, réorchestrations, pillages même, toutes les options étaient ouvertes – d’œuvres antérieures, souvent les siennes, parfois celles d’autres compositeurs qui n’étaient pas forcément informés au passage. Dans le cas du Premier Concerto, Haendel n’a pillé que son propre répertoire, opéras et oratorios en particulier. Le Deuxième Concerto HWV 333, écrit aux alentours de 1747, fut créé en 1748 à Covent Garden pour servir d’entremets au plat de résistance qu’était la création de l’oratorio Alexander Balus. Ici, le compositeur a tiré ses sources de trois de ses propres oratorios, dont Esther et Le Messie qui n’était pas encore aussi célèbre. Dans la réécriture, les groupes solistes de vents se chargent des parties initialement confiées aux chanteurs ou au chœur. Pour le Troisième Concerto HWV 334, toutefois, Haendel n’a presque rien recyclé – oui ! presque exclusivement du neuf ! – ; seulement le premier mouvement, réécrit à partir de l’ouverture dite Fitzwilliam, et l’allegro final qui reprend une aria de chasse de son opéra Partenope. Pour cet enregistrement signé de l’exemplaire Freiburger Barockorchester, les musiciens ont décidé d’ajouter un petit plus : chacun des deux ensembles solistes est accompagné par son propre orchestre de cordes, générant ainsi un effet stéréophonique d’une grande force. L’un des orchestres est mené du violon par Gottfried von der Goltz, l’autre – également du violon à l’ancienne – par Petra Müllejans. © SM/Qobuz
A partir de :
HI-RES25,19 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 19 février 2021 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
Véritable "apothéose de la danse" selon les mots de Richard Wagner, la Septième de Beethoven n’a jamais vu sa popularité décroître depuis sa création... contrairement à son unique ballet, Les Créatures de Prométhée dont seule l’Ouverture nous est restée (un peu) familière. Proposer une nouvelle version d’un incontournable du corpus beethovénien tout en ressuscitant la version intégrale de l’un de ses chefs-d’œuvre les plus injustement oubliés : tel est le défi relevé avec brio par les musiciens du Freiburger Barockorchester, sous la direction de leur premier violon Gottfried von der Goltz. © harmonia mundi
A partir de :
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 26 juin 2020 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
Une fantaisie devenue symphonie ? Ce double album consacre d’abord le travail exemplaire d’un ensemble dont l’appellation « orchestre baroque » ne saurait limiter l’envergure dans des répertoires plus tardifs : portés par un chef aussi attentif que talentueux, « les Freiburger » (et cie) nous offrent une vision renouvelée de la Neuvième, mythe parmi les mythes, parangon d’un genre en quête d'absolu et descendante directe d’une lointaine Fantaisie chorale. Celle-ci laissait d'ailleurs la part belle à l'un des plus extraordinaires talents de Beethoven : l’improvisation. Kristian Bezuidenhout s’est associé une nouvelle fois à ses partenaires de concerto pour nous faire revivre cette partition peu connue comme si elle venait d’être créée… puis retranscrite par Beethoven lui-même ! © harmonia mundi
A partir de :
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 26 février 2021 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
Après une trilogie consacrée avec succès aux concertos et trios de Schumann, l’équipe réunie autour du Freiburger Barockorchester et Pablo Heras-Casado ne pouvait ignorer l’un des ouvrages les plus singuliers de Beethoven : le Triple Concerto. C’est en véritables chambristes qu’ils font revivre cette partition, révélant ses couleurs et ses équilibres les plus subtils. La transcription pour trio de la Symphonie No. 2 supervisée par le compositeur lui‑même complète judicieusement cette exploration où l’intime se mêle au grandiose. © harmonia mundi
A partir de :
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 21 août 2020 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
Les cinq Concertos pour piano de Beethoven racontent à leur manière une partie de la vie de Beethoven. Dans le volume précédent de cette intégrale, Kristian Bezuidenhout, Pablo Heras-Casado et les musiciens du Freiburger Barockorchester avaient exploré le début (Concerto n° 2, véritable tremplin viennois) et la fin ("L'Empereur") de l'histoire ; ils se consacrent à présent au plus personnel de tous les concertos beethovéniens, ce quatrième qui, alors que le spectre de la surdité totale menace, fait voler en éclats les conventions du genre – à l'image de pièces d'orchestre telles que Coriolan et l'Ouverture des Créatures de Prométhée. © harmonia mundi
A partir de :
CD22,99 €

Opéra - Paru le 3 mai 2013 | harmonia mundi

A partir de :
CD77,49 €

Classique - Paru le 29 juillet 2011 | deutsche harmonia mundi

A partir de :
CD21,98 €

Opéra - Paru le 24 mars 2003 | harmonia mundi

A partir de :
CD11,49 €

Classique - Paru le 13 avril 2010 | harmonia mundi

A partir de :
CD6,49 €

Classique - Paru le 22 décembre 2004 | harmonia mundi

A partir de :
CD14,49 €

Musique concertante - Paru le 26 août 1990 | deutsche harmonia mundi

A partir de :
HI-RES15,39 €
CD10,99 €

Musique symphonique - Paru le 17 avril 2020 | harmonia mundi

Hi-Res
A partir de :
CD14,49 €

Musique symphonique - Paru le 4 juin 2002 | deutsche harmonia mundi

A partir de :
CD18,99 €

Classique - Paru le 27 août 2009 | deutsche harmonia mundi

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 31 août 1990 | deutsche harmonia mundi