Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES15,49 €
CD10,99 €

Jazz - Paru le 26 mars 2021 | Blue Note Records

Hi-Res
En 2016 avec Evolution, Dr. Lonnie Smith signait un come-back assez flamboyant. La dernière fois que le nom de ce toubib pas comme les autres avait orné une pochette d’un album Blue Note, c’était il y a quarante-cinq ans… C’était d’ailleurs sur ce fameux label, d’abord comme sideman de Lou Donaldson puis en tant que leader, que ce maître de l’orgue Hammond B-3 s’était fait un nom à la fin des années 60, prouvant qu’il n’y avait pas QUE Jimmy Smith pour tripoter brillamment le clavier électrique… En 2018, il enchaînait avec All in My Mind, un album live enregistré au Jazz Standard de New York avec le guitariste Jonathan Kreisberg et le batteur Johnathan Blake. Même équipe et même salle de concert pour ce Breathe. En plus de ses deux fidèles complices, le bon vieux Doc développe cette fois son groove unique en septet, avec les saxophonistes John Ellis et Jason Marshall, le trompettiste Sean Jones et le tromboniste Robin Eubanks. Cerise sur son gâteau groovy, il tend même le micro à la chanteuse Alicia Olatuja et surtout, plus inattendu, à Iggy Pop ! L’Iguane qui raffole de plus en plus, l’âge aidant, de jouer les crooners, se lance ici dans une version suave du Why Can't We Live Together de Timmy Thomas et une reprise tout aussi inspirée du psychédélique Sunshine Superman de Donovan. Délicieux. © Max Dembo/Qobuz
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 29 janvier 2016 | Blue Note (BLU)

Hi-Res
La dernière fois que le nom de Dr. Lonnie Smith ornait une pochette d’un album Blue Note, c’était il y a 45 ans… C’est d’ailleurs sur ce fameux label, d’abord comme sideman de Lou Donaldson (Alligator Bogaloo, Mr. Shing-A-Ling, Midnight Creeper), puis en tant que leader (Think !, Turning Point, Move Your Hand, Drives et Live At Club Mozambique) que ce maître de l’orgue Hammond B-3 s’est fait un nom à la fin des années 60, prouvant qu’il n’y avait pas QUE Jimmy Smith pour tripoter brillamment le clavier électrique. Avec Evolution, le Doc fait un comeback, inattendu mais brillant et groovy à souhait, pour lequel il a notamment convié le pianiste Robert Glasper et le saxophoniste Joe Lovano (qui fit d’ailleurs ses débuts au disque, en 1975, comme sidemen de Smith sur l’album Afrodesia !), renforts de haut niveau. Les années n’ont guère élimé le groove et le sens du swing de l’organiste qui font des étincelles tout au long d’un disque à l’humeur festive. © CM/Qobuz
A partir de :
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Jazz - Paru le 12 janvier 2018 | Blue Note Records

Hi-Res
Avec Evolution paru en 2016, Dr. Lonnie Smith signait un come-back assez flamboyant. La dernière fois que le nom de ce toubib pas comme les autres avait orné une pochette d’un album Blue Note, c’était alors il y a quarante-cinq ans… C’est d’ailleurs sur ce fameux label, d’abord comme sideman de Lou Donaldson (Alligator Bogaloo, Mr. Shing-A-Ling, Midnight Creeper), puis en tant que leader (Think !, Turning Point, Move Your Hand, Drives et Live at Club Mozambique) que ce maître de l’orgue Hammond B-3 s’était fait un nom à la fin des années 60, prouvant qu’il n’y avait pas QUE Jimmy Smith pour tripoter brillamment le clavier électrique… Toujours aussi brillant et groovy à souhait malgré les années, le Doc signe ici un album live enregistré au Jazz Standard de New York lors d’un concert donné en trio à l’occasion de son 75e anniversaire. Le live, un acte essentiel selon Smith lui-même : « C’est tellement difficile de retranscrire ce que vous ressentez sur le moment lorsque vous enregistrez en studio. M’écouter en concert, c’est me surprendre en train de jouer dans l’instant. J’aime cette idée. » Avec le guitariste Jonathan Kreisberg et le batteur Johnathan Blake, le trio possède le dévouement d’une confrérie. « Mes musiciens savent ce que j’essaie de faire et ils développent ma pensée. Je suis tout le temps dans l’instant quand je joue. Ils savent s’adapter et être là pour moi. » Du fameux Juju de Wayne Shorter à 50 Ways to Leave Your Lover de Paul Simon (avec, en second batteur, Joe Dyson), l’organiste revisite ici un répertoire on ne peut plus éclectique tout en conservant son style propre. Car le temps n’a guère élimé le groove et le sens du swing de Dr. Lonnie Smith, qui font de véritables étincelles tout au long d’un disque viscéralement bouillant. © CM/Qobuz
A partir de :
CD9,99 €

Jazz - Paru le 7 novembre 2014 | Palmetto Records

A partir de :
CD19,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2004 | Blue Note Records

A partir de :
CD9,99 €

Jazz - Paru le 7 novembre 2014 | Palmetto Records

A partir de :
CD19,49 €

Jazz - Paru le 2 janvier 1970 | Blue Note Records

Lonnie Smith had the raw skills, imagination, and versatility to play burning originals, bluesy covers of R&B and pop, or skillful adaptations of conventional jazz pieces and show tunes. Why he never established himself as a consistent performer remains a mystery, but this 1970 reissue shows why he excited so many people during his rise. Smith's solos on "Spinning Wheel" and his own composition, "Psychedelic PI," are fleet and furious, boosting the songs from interesting to arresting. He's also impressive on "Seven Steps to Heaven," while the array of phrases, rhythms, and voicings on "Who's Afraid of Virginia Woolf?" demonstrate a mastery of the organ's pedals and keys rivaling that of the instrument's king, Jimmy Smith. © Ron Wynn /TiVo
A partir de :
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1995 | Blue Note Records

A partir de :
CD19,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2003 | Blue Note Records

A partir de :
CD9,99 €

Jazz - Paru le 7 novembre 2014 | Palmetto Records

A partir de :
CD10,99 €

Jazz - Paru le 26 mars 2021 | Blue Note Records

En 2016 avec Evolution, Dr. Lonnie Smith signait un come-back assez flamboyant. La dernière fois que le nom de ce toubib pas comme les autres avait orné une pochette d’un album Blue Note, c’était il y a quarante-cinq ans… C’était d’ailleurs sur ce fameux label, d’abord comme sideman de Lou Donaldson puis en tant que leader, que ce maître de l’orgue Hammond B-3 s’était fait un nom à la fin des années 60, prouvant qu’il n’y avait pas QUE Jimmy Smith pour tripoter brillamment le clavier électrique… En 2018, il enchaînait avec All in My Mind, un album live enregistré au Jazz Standard de New York avec le guitariste Jonathan Kreisberg et le batteur Johnathan Blake. Même équipe et même salle de concert pour ce Breathe. En plus de ses deux fidèles complices, le bon vieux Doc développe cette fois son groove unique en septet, avec les saxophonistes John Ellis et Jason Marshall, le trompettiste Sean Jones et le tromboniste Robin Eubanks. Cerise sur son gâteau groovy, il tend même le micro à la chanteuse Alicia Olatuja et surtout, plus inattendu, à Iggy Pop ! L’Iguane qui raffole de plus en plus, l’âge aidant, de jouer les crooners, se lance ici dans une version suave du Why Can't We Live Together de Timmy Thomas et une reprise tout aussi inspirée du psychédélique Sunshine Superman de Donovan. Délicieux. © Max Dembo/Qobuz
A partir de :
CD9,99 €

Jazz - Paru le 7 novembre 2014 | Palmetto Records

A partir de :
CD5,99 €

Soul - Paru le 2 juillet 2012 | LRC Ltd. - Groove Merchant Records

A partir de :
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1996 | Blue Note Records

A partir de :
CD9,99 €

Jazz - Paru le 2 novembre 2009 | Criss Cross Jazz

A partir de :
CD1,99 €

Jazz - Paru le 3 mars 2021 | Blue Note Records

A partir de :
CD10,99 €

Jazz - Paru le 5 octobre 2018 | JOC Records

A partir de :
CD13,99 €

Jazz - Paru le 12 janvier 2018 | Blue Note (BLU)

Avec Evolution paru en 2016, Dr. Lonnie Smith signait un come-back assez flamboyant. La dernière fois que le nom de ce toubib pas comme les autres avait orné une pochette d’un album Blue Note, c’était alors il y a quarante-cinq ans… C’est d’ailleurs sur ce fameux label, d’abord comme sideman de Lou Donaldson (Alligator Bogaloo, Mr. Shing-A-Ling, Midnight Creeper), puis en tant que leader (Think !, Turning Point, Move Your Hand, Drives et Live at Club Mozambique) que ce maître de l’orgue Hammond B-3 s’était fait un nom à la fin des années 60, prouvant qu’il n’y avait pas QUE Jimmy Smith pour tripoter brillamment le clavier électrique… Toujours aussi brillant et groovy à souhait malgré les années, le Doc signe ici un album live enregistré au Jazz Standard de New York lors d’un concert donné en trio à l’occasion de son 75e anniversaire. Le live, un acte essentiel selon Smith lui-même : « C’est tellement difficile de retranscrire ce que vous ressentez sur le moment lorsque vous enregistrez en studio. M’écouter en concert, c’est me surprendre en train de jouer dans l’instant. J’aime cette idée. » Avec le guitariste Jonathan Kreisberg et le batteur Johnathan Blake, le trio possède le dévouement d’une confrérie. « Mes musiciens savent ce que j’essaie de faire et ils développent ma pensée. Je suis tout le temps dans l’instant quand je joue. Ils savent s’adapter et être là pour moi. » Du fameux Juju de Wayne Shorter à 50 Ways to Leave Your Lover de Paul Simon (avec, en second batteur, Joe Dyson), l’organiste revisite ici un répertoire on ne peut plus éclectique tout en conservant son style propre. Car le temps n’a guère élimé le groove et le sens du swing de Dr. Lonnie Smith, qui font de véritables étincelles tout au long d’un disque viscéralement bouillant. © CM/Qobuz
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD1,99 €

Jazz - Paru le 8 septembre 2021 | Blue Note Records

Hi-Res
Move Your Hand was recorded live at Club Harlem in Atlantic City on August 9, 1969. Organist Lonnie Smith led a small combo -- featuring guitarist Larry McGee, tenor saxist Rudy Jones, bari saxist Ronnie Cuber, and drummer Sylvester Goshay -- through a set that alternated originals with two pop covers, the Coasters' "Charlie Brown" and Donovan's "Sunshine Superman." Throughout, the band works a relaxed, bluesy, and, above all, funky rhythm; they abandon improvisation and melody for a steady groove, so much that the hooks of the two pop hits aren't recognizable until a few minutes into the track. No one player stands out, but Move Your Hand is thoroughly enjoyable, primarily because the group never lets their momentum sag throughout the session. Though the sound of the record might be somewhat dated, the essential funk of the album remains vital. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
A partir de :
CD13,99 €

Jazz - Paru le 29 janvier 2016 | Blue Note (BLU)

La dernière fois que le nom de Dr. Lonnie Smith ornait une pochette d’un album Blue Note, c’était il y a 45 ans… C’est d’ailleurs sur ce fameux label, d’abord comme sideman de Lou Donaldson (Alligator Bogaloo, Mr. Shing-A-Ling, Midnight Creeper), puis en tant que leader (Think !, Turning Point, Move Your Hand, Drives et Live At Club Mozambique) que ce maître de l’orgue Hammond B-3 s’est fait un nom à la fin des années 60, prouvant qu’il n’y avait pas QUE Jimmy Smith pour tripoter brillamment le clavier électrique. Avec Evolution, le Doc fait un comeback, inattendu mais brillant et groovy à souhait, pour lequel il a notamment convié le pianiste Robert Glasper et le saxophoniste Joe Lovano (qui fit d’ailleurs ses débuts au disque, en 1975, comme sidemen de Smith sur l’album Afrodesia !), renforts de haut niveau. Les années n’ont guère élimé le groove et le sens du swing de l’organiste qui font des étincelles tout au long d’un disque à l’humeur festive. © CM/Qobuz

L'interprète

Dr. Lonnie Smith dans le magazine