Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

David Fray



Avec son allure élégante de jeune premier, David Fray attire tous les regards dès le début de sa carrière. Mais bien au-delà de la séduction se dévoile un profond talent pianistique. La décision de devenir pianiste s'est progressivement imposée à lui alors qu’il ressentait de plus en plus fortement ne pouvoir imaginer faire autre chose. Pour autant, il a d’autres centres d’intérêt comme la peinture italienne de la Renaissance et le cinéma dont il aurait aimé assouvir sa passion en devenant réalisateur. Il s’est d’ailleurs marié à une actrice (Chiara Muti, la fille du chef Riccardo Muti).



Né le 24 mai 1981 à Tarbes, de parents mélomanes, David Fray commence à apprendre le solfège, le chant et la flûte à bec dès l’âge de quatre ans. Un an après, il aborde le piano, avec son frère, sous la tutelle d’un professeur particulier, une tarbaise elle aussi. Remarquant très vite les dons musicaux du petit garçon, celle-ci conseille vivement à ses parents de le faire entrer au Conservatoire local où il étudiera la musique de chambre, en plus du piano et d’une formation musicale générale. Avant d’obtenir ses médailles à quatorze ans en 1995, il avait déjà rencontré à onze ans Jacques Rouvier qu’il n’aura de cesse de rejoindre au Conservatoire National de Musique de Paris. Il finira par y arriver, et à son plus grand bénéfice puisqu’il considère Jacques Rouvier comme « certainement la meilleure chose qui lui soit arrivée artistiquement ainsi qu’humainement » ; il en a appris le sens du rythme, du style en même temps que la connaissance de lui-même. Mais il dit s’être aussi enrichi aux côtés d’éminentes personnalités telles que Christian Ivaldi (« d’une culture, d’une intelligence et d’un don de communication exceptionnels), Alain Meunier, Dimitri Bashkirov, Paul Badura-Skoda, Christoph Eschenbach et Menahem Pressler.



Quant au répertoire, il reflète son goût pour les « architectures élaborées » qui « sollicitent autant l’affect que l’intellect » selon ses propres mots. Bach (auquel il voue une passion), Mozart, Beethoven, Schubert (dont la musique – les Lieder en particulier – a changé sa vie), Brahms, Schumann, sont ses compositeurs de prédilection. Comme tous les vrais musiciens qui aiment partager, il consacre une partie de son temps à la musique de chambre, « essentielle autant pour la richesse du répertoire que pour le sens de l’écoute qu’elle développe » dit-il.



N’aimant rien davantage qu’un jeu à la fois vocal et polyphonique, le sien est à cette image, qu’il enveloppe d’une qualité de sensibilité et de toucher exceptionnelle. Mais l’art de David Fray ne tient pas seulement à ses magnifiques moyens pianistiques mais aussi à son engagement, son éthique musicale fondée sur une intégrité artistique qui ne souffre aucune concession opportuniste et qui en fait le grand artiste qu’il est.



© Qobuz 03/2015 (GG)
Lire plus

Discographie

14 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums