Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Violoniste de réputation mondiale, Daniel Hope se distingue par un parcours sans faute et une oeuvre prolifique, ponctuée de nombreux concerts et enregistrements. En outre, le répertoire de ce soliste surdoué, formé à la méthode Yehudi Menuhin par le maître en personne, s'avère également éclectique. Parvenu à un moment clé de sa carrière où l'excellence de son art croise une popularité en hausse, voici qu'il s'adapte à un public élargi sans renier son exigeance de musicien haut de gamme. Comme son titre l'indique, Escape to Paradise - The Hollywood Album dresse en seize oeuvres, treize compositeurs et dix-huit pistes un panorama de l'illustration sonore au cinéma américain. C'est ainsi que le magnifique et méconnu Concerto pour violon en ré majeur op. 35 de Korngold, relevé par une interprétation émouvante, magistrale, rencontre des pièces aussi populaires que les thèmes principaux de La Liste de Schindler de John Williams, Cinema Paradiso d'Ennio Morricone, « As Time Goes By » d'Herman Hupfeld (Casablanca), ou Ben-Hur de Miklos Rozsa. Le compositeur hongrois, également représenté par le « Love Theme » du Cid et les « Prelude and Love Theme » de Spellbound (La Maison du docteur Edwardes d'Alfred Hitchcock), symbolise la ligne directrice du projet consistant à souligner l'apport des compositeurs d'Europe de l'Est ayant trouvé refuge aux États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. Les exemples abondent avec les citations d'Eric Zeisl (« Menuhin's Song »), Franz Waxman (Reminiscences from « Come Back Little Sheba »), Walter Jurmann et Bronislaw Kuper (« Tränen in der Geige »), Werner Richard Heymann (Irgendwo auf der Welt), et toujours le grand Erich Wolfgang Korngold (la Serenade de Der Schneemann). Afin de pimenter l'affaire et varier les plaisirs, Daniel Hope a invité au micro quelques personnalités dont la rock star Sting, à l'épreuve sur le thème lyrique de The Secret Marriage d'Hanns Eisler. Le récital met aussi à l'honneur le baryton Max Raabe dans « Speak Low » de Kurt Weill et Maria Todtenhaupt dans « Sea Murmurs » de Mario Castelnuovo-Tedesco. Plus récent, le thème de la belle partition American Beauty de Thomas Newman complète le tableau orchestré de belle manière par l'Orchestre philharmonique de Stockholm conduit par Alexandre Shelley. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2015
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions 5 de Diapason
Le violoniste Daniel Hope conçoit ici un programme autour de la personnalité influente et l'oeuvre de Joseph Joachim, ami notamment des grands créateurs de l'Allemagne romantique (Schumann, Brahms, Bruch). Des Danses Hongroises au grand chef-d'oeuvre que demeure le Concerto de Bruch, retravaillé en partie avec le concours de Joachim, voici un programme qui nous plonge au coeur de la création et de la vie musicale romantiques. Passionnant !
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 20 avril 2015 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions 5 de Diapason
A partir de :
HI-RES26,99 €
CD19,49 €

Classique - Paru le 7 février 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
Sur son Giuseppe Guarneri de 1742, le violoniste britanico-sud-africain Daniel Hope (élève de Yehudi Menuhin qui le prendra sous son aîle) joue ici un répertoire de l'entre-deux guerres (1871 à 1914) provenant des grandes nations européennes, principaux centres culturels de l'époque. Cette période étrange de l’histoire et pas si lointaine, dite "Belle Epoque", lui a toujours suscité une fascination dévorante : « Il m’arrive souvent de souhaiter avoir une machine à remonter le temps pour me retrouver dans les salons de Paris. C'était une époque où l’on commença à remettre en question l'idée même de l'art.» Du romantisme au modernisme, pas moins de dix-huit compositeurs structurent ce programme éclectique et diversifié, d'un large éventail de styles allant de la musique orchestrale à la musique de chambre, constitué de pièces connues voisinant avec d'autres si peu jouées qu'elles sont de vraies découvertes — des arrangements pour plusieurs d'entre elles ont été nécessaires. Pour le défendre, Daniel Hope s'est entouré de partenaires excellents dont, entre autres, son complice de longue date Simon Crawford-Phillips, la soprano mozartienne Mojca Erdmann et la pianiste Lise de la Salle. De son côté, Daniel Hope habite son programme avec émotion et goût, séduisant par la beauté de sa sonorité et la fluidité élégante de son jeu ardent et passionné qui peut s'animer d'un feu incandescent comme dans l'Introduction et Allegro d'Elgar et le Concerto de Chausson, qu'il dirige de son instrument avec une conviction absolue. (Qobuz / GG)
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 14 août 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 4 décembre 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 3 mars 2017 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 9 février 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 12 décembre 2020 | UMG Recordings, Inc.

Hi-Res
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2009 | Deutsche Grammophon (DG)

A partir de :
CD27,99 €

Classique - Paru le 1 mai 2009 | Warner Classics International

A partir de :
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 5 février 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
Dès l’âge de quatre ans, Daniel Hope – le fils de l’agent de Menuhin – avait décidé quelle serait sa voie : le violon ou rien. Ce fut le violon qui l’emporta ; et Hope, à l’occasion du centenaire de la naissance de Menuhin, nous offre ici un hommage à son maître, mentor et ami. Pour commencer, le Concerto en ré mineur de Mendelssohn – à ne pas confondre avec le célèbre Concerto en mi mineur – dont Menuhin avait acquis le manuscrit en 1951 et qu’il créa lui-même peu après, cette œuvre de jeunesse n’ayant jamais été publiée ni donnée en public. Hope mène lui-même l’orchestre de cordes requis pour l’occasion, en l’occurrence l’Orchestre de chambre de Bâle. Il poursuit ensuite avec un très large éventail d’œuvres qu’aimait à jouer le vieux maître, en particulier des duos qu’il aimait à donner lui-même avec ses élèves au titre d’expérience concertante. Ainsi donc l’un des concertos pour deux violons de Vivaldi, pour lequel Hope invite Simos Papanas ; ou les Duos de Bartók pour lesquels il invite le tout jeune Daniel Lozakovitj, dans un geste de transmission de savoir analogue à celui de Menuhin… Le programme musarde à travers les siècles, s’attardant parfois dans la fin du XXe avec Henze, Pärt ou Tavener, parfois bien plus en arrière dans le temps avec Elgar, Ravel, Takemitsu ou, bien sûr, Enescu qui fut le vénéré maître de Menuhin. Magnifique tribut à l’un des artistes majeurs du siècle passé. © SM/Qobuz
A partir de :
CD41,99 €

Classique - Paru le 8 juillet 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 20 avril 2015 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
A partir de :
CD19,49 €

Musique concertante - Paru le 1 janvier 2006 | Warner Classics International

A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Deutsche Grammophon (DG)

A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 14 août 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

A partir de :
HI-RES5,99 €
CD3,99 €

Classique - Paru le 20 novembre 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
A partir de :
CD13,99 €

Classique - Paru le 3 mars 2017 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret

L'interprète

Daniel Hope dans le magazine