Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Compay Segundo

De son vrai nom Máximo Francisco Repilado Muñoz Telles, le guitariste et chanteur cubain Compay Segundo naît à Siboney (Cuba) le 18 novembre 1907. Il déménage à Santiago de Cuba alors qu’il n’a que 9 ans et commence à chanter dans divers groupes locaux, presque toujours en tant que seconde voix, ce qui lui vaudra de rapidement glaner un surnom : « Segundo ». Il se familiarise peu à peu avec le tres et la guitare, qui vont devenir ses instruments de prédilection et invente même en 1924 l’armónico, qui associe les qualités de la guitare et du tres par l'ajout d'une septième corde. En 1934, il part jouer de la clarinette dans un groupe à La Havane. À partir des années 1940, il ouvre sa discographie avec Sentimiento guajiro, puis forge sa notoriété en tant que second chanteur et joueur de tres au sein du duo populaire Los Compadres, qu’il forme avec Lorenzo Hierrezuelo à partir de 1947. Mais une gloire plus importante encore arrivera sur le tard pour Compay Segundo, alors octogénaire, avec la sortie en 1997 de l’album Buena Vista Social Club, par le groupe du même nom, qui est en réalité un ensemble de musiciens cubains oubliés dirigé par Juan de Marcos González et le guitariste américain Ry Cooder. L’album, dont Compay Segundo est l’un des piliers, récoltera plusieurs Grammy Awards et le film-documenatire du même nom, réalisé par Wim Wenders en 1999, permettra même à Compay Segundo de faire ses débuts au cinéma. Laissant derrière lui des chansons aussi célèbres que « Chan Chan », qu’il a enregistrée à plusieurs reprises, mais aussi « Sarandonga », « La calabaza », « Hey caramba », « Macusa », ou encore « Saludo Compay », Compay Segundo s’éteint le 13 juillet 2003 à La Havane (Cuba), à l’âge de 95 ans.


©Copyright Music Story Ollmedia Prod. 2023
Lire aussi

Discographie

118 album(s) • Trié par Meilleures ventes

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums