Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 22 avril 2013 | Avie Records

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Le Taverner Consort & Players dirigé par Andrew Parrott célèbre son 40è anniversaire en 2013 ! A cette occasion, l'ensemble présente un magnifique enregistrement du premier chef d'oeuvre opératique de l'histoire, l'Orfeo de Claudi Monteverdi, avec le ténor Charles Daniels dans le rôle-titre. Le résultat est exceptionnel de sensibilité et de musicalité : absolument superbe !
CD9,99 €

Classique - Paru le 2 avril 2013 | Coro

Livret Distinctions 5 de Diapason
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | Alia Vox

M. Figueras & M.C. Kiehr, sopranos - L. Picotti & P. Costa, contre-ténors - G. de Mey, G. Turk & G.P. Fagotto, ténors - P. Spagnoli, baryton... - La Capella Reial - Chœur du Centre de Musique Antique de Padoue - Schola Gregoriana - Jordi Savall, dir.
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 29 septembre 2014 | Coro

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 8 juin 2015 | Alia Vox

Hi-Res Livret
En plus d’être l’un des tout premiers opéras jamais écrits, L’Orfeo de Monteverdi présente cette rarissime qualité, pour l’époque, de donner des détails d’orchestration très précis – on se souvient que le Couronnement de Poppée, par exemple, ne nous est parvenu que sous forme de « script » : les parties chantées, la basse continue, et quelques lignes de violon dans des intermèdes instrumentaux… Pour L’Orfeo, la partition comporte la liste des instruments de la représentation de Mantoue en 1607 : deux clavecins, deux violes de gambe contrebasses, dix violes da braccio, une harpe double, deux petits violons à la française, deux chitarrones (une sorte de luth), deux orgues positifs, trois basses de viole, quatre trombones, un orgue « régale », deux cornets à bouquin, une petite flûte à bec, une trompette naturelle très aiguë et trois trompettes munies de sourdines. Un véritable grand orchestre donc, et l’on ne peut que se demander ce que Monteverdi aurait écrit s’il avait disposé de l’orchestre de Strauss… C’est ici Jordi Savall qui mène la troupe, avec la finesse de lecture qu’on connaît à ce singulier musicien. Les chanteurs évitent l’émission trop « à la baroque » telle qu’on a pu en abuser à une certaine époque, ce qui donne une étonnante sensation de modernité et, surtout, de véritable opéra intemporel. © SM/Qobuz
CD9,99 €

Classique - Paru le 28 avril 2017 | Coro

La Selva morale e spirituale (littéralement « Forêt morale et spirituelle ») est un recueil de quarante œuvres sacrées de Monteverdi publié en 1641, donc deux ans avant sa disparition. L'ensemble du recueil, et plus particulièrement certaines pièces, notamment les deux Magnificat qu’il contient, présentent des similitudes avec les Vespro della Beata Vergine. À en croire la dédicace de l’édition originale, la Selva regrouperait des pièces composées par Monteverdi pour la cour du duc de Mantoue, mais dans la réalité, il s'agit plutôt d'une collation de partitions destinées à la cathédrale Saint-Marc de Venise, où Monteverdi fut maître de chapelle à partir de 1613. Le recueil réunit donc ses ouvrages sacrés majeurs sous forme de quasi testament artistique, considérant qu’à l'âge de soixante-quatorze ans, le compositeur savait qu’il devrait bientôt tirer sa révérence. L’extraordinaire richesse du recueil, qui alterne des genres et des formats très divers, représente vraiment un « compendium » des plus indispensables ; c’est ici le superbe ensemble britannique The Sixteen qui tient la barre, et avec maestria. © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Coro

Hi-Res Livret
Comment ça, « Monteverdi, psaumes de 1650 » ? S’agit-il bien du Claudio que l’on sait, pourtant mort en 1643 à l’âge alors canonique de 76 printemps ? Mais oui, bien-aimé qobuzonaute, c’est lui en personne. Mais sa renommée était telle que, sept ans encore après sa disparition, un éditeur n’hésita pas à publier un grand recueil d’œuvres posthumes, dont beaucoup n’avaient jamais été publiées du vivant du compositeur, ou dans d’autres versions. C’est Francesco Cavalli qui signait la mise au propre éditoriale de ces chefs-d’œuvre monteverdiens, et il rajoutait un de ses magnificat en fin de volume, ici donné au beau milieu du présent album – la comparaison entre les deux langages, distants d’une bonne génération, s’impose d’elle-même, soit dit au passage. On a affaire au Monteverdi le plus tardif, des manuscrits sans doute légués à son fils et miraculeusement préservés, à une époque où le public voulait constamment de la musique contemporaine. Et c’est le tout aussi miraculeux chœur The Sixteen dirigé par Harry Christophers qui nous offre ce florilège de merveilles. À ne laisser passer sous aucun prétexte ! © SM/Qobuz
CD15,99 €

Classique - Paru le 27 février 2014 | CDKlassisk

CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 27 août 2012 | Signum Records

CD8,49 €

Classique - Paru le 11 mai 2018 | Classic Records Ltd.

CD9,99 €

Classique - Paru le 5 novembre 2007 | Signum Records

Livret
CD10,99 €

Classique - Paru le 21 août 2014 | Lindoro

Classique - Paru le 25 juillet 2020 | UMG Recordings, Inc.

Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 11 juillet 2020 | UMG Recordings, Inc.

Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 20 juin 2020 | UMG Recordings, Inc.

Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 18 juillet 2020 | UMG Recordings, Inc.

Téléchargement indisponible
CD9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 1 janvier 1995 | Claves Records

Claudia Clarich, mezzo-soprano - Enrico Facini, ténor - James Loomis, basse - Nuccia Focile, soprano - Paolo Coni, baryton - Orchestra da Camera Lucchese - Herbert Handt, direction
CD1,69 €

Classique - Paru le 19 mai 2020 | Classical Meditations

CD9,99 €

Classique - Paru le 3 septembre 2013 | Avie Records

Livret

L'interprète

Claudio Monteverdi dans le magazine
  • Christie et Monteverdi à Paris
    Christie et Monteverdi à Paris Le 4 mai, Il ritorno d'Ulisse in patria de Claudio Monteverdi sera joué en version de concert par Les Arts Florissants de William Christie à la Salle Pleyel.