Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Lieder (Allemagne) - Paru le 9 octobre 2015 | Challenge Classics

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles du Monde de la Musique - 5 Sterne Fono Forum Klassik
« [...] À la poignée de lieder d’après Ernst Schulze s’ajoutent ici quelques standards, occasion pour Prégardien et Drake de faire valoir une complicité que l’on n’aurait pas forcément attendue si grande : d’un côté un ténor poétique, de l’autre un pianiste de vigueur sanguine. Mais le timbre s’est passablement assombri voire alourdi et l’élément poétique s’est transmué en sobre narration, d’une précision parfaite. Le pianiste, moins puissant qu’à l’habitude, se réglant sur la gravité du chanteur, sans rien perdre de sa fermeté. Cela fonctionne fort bien voire, dans quelques pages, magiquement [...] (Classica, mai 2016 / Sylvain Fort)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Lieder (Allemagne) - Paru le 5 octobre 2018 | Challenge Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Auf Flügeln des Gesanges (« Sur les ailes du chant »), c’est ce beau lied de Felix Mendelssohn qui donne son titre à cet album ludique et bienvenu comme le pianiste Cyprien Katsaris sait si bien les composer. Si le propos de réunir un lied suivi de sa transcription pour le seul piano par un autre compositeur peut paraître musicologique, la démarche se révèle passionnante, car cette transformation apporte un éclairage nouveau sur l’œuvre originale en ouvrant toutes grandes les portes de l’imagination. Ce projet est aussi le lieu de retrouvailles somptueuses entre un des meilleurs chanteurs du lied romantique, Christoph Prégardien, et un pianiste virtuose de la taille de Cyprien Katsaris qui dévoile ici un autre aspect de sa riche personnalité. À plus de soixante ans, la voix du ténor allemand possède toujours le même rayonnement solaire avec un aspect désormais barytonnant qui donne une belle patine à sa voix splendide. La qualité de sa diction et la noble expression de son chant restent aujourd’hui une référence dans ce répertoire. Beau programme racontant à sa manière l’histoire du chant romantique allemand de Schubert à Richard Strauss, en passant par Mendelssohn, Schumann, Brahms, Wagner et Wolf. Si Franz Liszt se taille la part du lion des transcripteurs, on découvrira aussi dans ce rôle les talents de Clara Schumann, Godowsky, Stradal, Hinke-Reinhold, Gieseking et Gerald Moore. On découvrira aussi Theodor Kirchner, comme compositeur et arrangeur, qui, par sa longue vie, connut pratiquement tous les compositeurs réunis sur ce disque admirable. © François Hudry/Qobuz
CD10,99 €

Classique - Paru le 6 octobre 2017 | Challenge Classics

Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
En 1955, Britten écrivit Still falls the Rain pour ténor, piano et cor d’après le poème éponyme d’Edith Sitwell – c’était là le troisième de ses cinq Canticles, écrits à divers moments de sa vie musicale entre 1947 et 1974, trois d’entre eux sont des hommages : ce n’est pas un cycle à proprement parler, seulement un assemblage tardif. Sitwell, qui assistait à la création, fut tellement enthousiasmée par l’œuvre que Britten l’invita pour travailler avec elle pour le prochain Festival d’Aldeburgh de 1956, où les deux devaient collaborer sur un programme commun : autour de Still Falls the Rain, Britten composerait d’autres pièces sur des poèmes de Sitwell autour du même effectif auquel s’ajouterait un narrateur pour quelques poèmes laissés sans musique. C’est ainsi qu’est né The Heart of the Matter, mais l’ouvrage ne fut jamais repris du vivant de Britten et ce n’est qu’en 1983 que Pears en établit une version légèrement remaniée, et qui est désormais donnée de nos jours. Pour la création, c’est justement Pears qui chantait, Britten était au piano, Dennis Brain au cor, et Edith Sitwell récitait ses poèmes ; dans le présent album, Christophe Prégardien chante et récite, Olivier Darbellay est au cor, Michael Gees au piano. Le trio complète son enregistrement avec quelques œuvres de l’époque romantique pour ce même effectif, signées Conradin Kreutzer, Franz Lachner et Henry Hugh Pierson, avant de refermer ce superbe album avec Auf dem Strom de Schubert. © SM/Qobuz
CD10,99 €

Classique - Paru le 6 septembre 2019 | Challenge Classics

Vingt-cinq ans séparent cette nouvelle version des Dichterliebe (« Les Amours du poète ») de l’enregistrement légendaire du même Christoph Prégardien avec le pianofortiste Andreas Staier. Le style est le même mais le chant est décanté, essentiel. À 60 ans passés, la voix de Christoph Prégardien a gardé un timbre juvénile et une étonnante fraîcheur. Ce nouvel album apporte son lot de sérénité grâce à l'épure de la ligne du chant, soutenu, porté, par Michael Gees au piano, son principal partenaire actuel. Bien sûr, on y entend çà et là quelques rides, bien sûr, le chanteur allemand s’arrange quelquefois avec le texte (Ich grolle nicht), mais l’ensemble est splendide. Christoph Prégardien est un conteur. Les histoires d’amour de Schumann et de Wagner auxquelles il prête sa voix sont tout simplement humaines et dépourvues de toute surcharge expressive. Écoutez les Sechs Gedichte von Nikolaus Lenau und Requiem, Op. 90 (« Six Poèmes de Lenau et Requiem »), si bouleversants. L’étrange mélancolie propre à ce cycle prend ici des accents douloureux. Dans Requiem, Schumann semble entrevoir sa propre fin et le futur veuvage de Clara à travers la triste histoire des amours tragiques d’Héloïse et Abélard. « À la fois supplication et fervente action de grâce, porté par des arpèges de harpe céleste, le chant s’élève comme les flèches des cathédrales gothiques en une fervente "arsis" vers le Seigneur » (Brigitte François-Sappey). Les Wesendock-Lieder de Wagner sont comme enchâssés au milieu des deux chefs-d’œuvre schumanniens qui lui sont légèrement antérieurs. Considérés par le compositeur lui-même comme des « études pour Tristan et Isolde », ils expriment à leur tour les délices et les troubles de l’âme amoureuse dans une perspective romantique que Wagner allait exalter jusqu’au paroxysme dans ses œuvres ultérieures. © François Hudry/Qobuz
CD29,99 €

Classique - Paru le 12 avril 2019 | haenssler CLASSIC

Livret
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 27 avril 2018 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
Deux cantates de Telemann – forcément méconnues, lui qui en a écrit quelque mille sept cent –, une seule de Bach – mais qui a accédé au statut de grand culte musical, puisqu’il s’agit de Ich will den Kreusztab gerne tragen, voilà ce que nous propose le ténor Christoph Prégardien (d’origine allemand malgré l’accent sur le « é »), et… Stop, direz-vous ; autant pour les cantates de Telemann, on ne sait pas forcément pour qui elles sont écrites, autant Ich will den Kreusztab est conçue pour baryton, point pour ténor, et il n’en existe pas de version transposée de la main de Bach. Eh non, cher lecteur : mais Christoph Prégardien, qui a dépassé la soixantaine, a préféré jouer la modestie (ou la sécurité) et se penche dorénavant sur des registres autrement plus graves que Tamino ou Ottavio, sachant qu’en ténor, il y a risque de perte de qualité. Très louable décision, car de la sorte, il s’offre encore de belles années de carrière et en profite pour changer de répertoire. Sa vision de ces trois cantates, très lyrique, témoigne de son attachement à l’opéra, et d’ailleurs ces cantates sont de véritables petites scènes dramatiques. Telemann, en particulier, nous étonnera toujours avec son invraisemblable imagination, et son élégance de tous les moments qui n’interdit pas la plus profonde émotion. En guise d’ouverture, de clôture et d’entractes, le Vox Orchester nous offre quelques pages purement orchestrales de Haendel, Hasse et Telemann. © SM/Qobuz
CD7,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1994 | naïve classique

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 27 janvier 2009 | Challenge Classics

Hi-Res Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 22 mars 2008 | Challenge Classics

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 septembre 2010 | Challenge Classics

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique chorale (pour chœur) - Paru le 6 septembre 2019 | Genuin

Hi-Res
CD14,49 €

Classique - Paru le 18 juillet 2001 | RCA Red Seal

CD20,49 €

Classique - Paru le 3 juillet 2006 | Warner Classics

CD14,49 €

Classique - Paru le 17 août 2012 | deutsche harmonia mundi

CD14,49 €

Classique - Paru le 2 mai 1994 | deutsche harmonia mundi

HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 30 octobre 2009 | Challenge Classics

Hi-Res Livret
CD19,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 janvier 1999 | Kairos

CD9,99 €

Lieder (Allemagne) - Paru le 1 janvier 2007 | ATMA Classique

Livret
CD14,49 €

Classique - Paru le 16 août 2013 | deutsche harmonia mundi

CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | Haenssler Classic

L'interprète

Christoph Prégardien dans le magazine