Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD11,19 €15,99 €(30%)

Classique - Paru le 1 janvier 2004 | Alpha

Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles du Monde de la Musique - 4F de Télérama - 5 croches d'Opéra International - 10 de Classica-Répertoire
Jeu de l'Ame et du Corps, drame lyrique & sacré allégorique en un prologue & 3 actes / Johannette Zomer, Marco Beasley, Jan van Elsacker, Stéphan MacLeod…, voix - L’Arpeggiata & Christina Pluhar, harpe baroque
CD7,69 €10,99 €(30%)

Classique - Paru le 1 janvier 2002 | Alpha

Livret Distinctions 4 étoiles du Monde de la Musique - 10 de Répertoire - 5 croches d'Opéra International - Diapason découverte
Pièces vocales / L'Arpeggiata & Christina Pluhar (Johannette Zomer, soprane - Marco Beasley, ténor - Stephan van Dyck, ténor - Alain Buet, basse - et instrumentistes)
CD7,69 €10,99 €(30%)

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Alpha

Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles du Monde de la Musique - 10 de Répertoire
Pièces vocales et instrumentales / Johannette Zomer, soprano - Pino de Vittorio, ténor - Hans-Jörg Mammel, ténor - L'Arpeggiata, dir. Christina Pluhar
HI-RES20,49 €
CD17,49 €

Musique vocale profane - Paru le 15 novembre 2019 | Erato - Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Voilà longtemps que Christina Pluhar s’intéresse à la musique vocale du XVIIe siècle italien, en particulier celle du compositeur Luigi Rossi, né vers 1597 dans la belle province des Pouilles. Il fut le compositeur attitré des Médicis à Florence, puis du cardinal Barberini à Rome. En France, le cardinal Mazarin lui commanda le premier opéra italien écrit spécifiquement pour la Cour de France. On peut donc dire que Rossi fut, en quelque sorte, aux origines des productions qu’un autre Italien, Lully, écrira plus tard pour Louis XIV. En 2005, Christina Pluhar avait enregistré la Lyra d’Orfeo, laissée dans les tiroirs avec son ensemble L’Arpeggiata, avec la voix de Véronique Gens dans toute sa plénitude, un gros problème juridique étant venu bloquer cette production discographique pendant près de quinze années. Le litige étant désormais levé, Christina Pluhar a complété son projet avec La Harpe de David, une nouvelle compilation originale d’œuvres de Luigi Rossi qu’elle a retrouvées avec ses assistants dans diverses bibliothèques. Son choix s’est porté sur une série de pièces virtuoses et théâtrales, étroitement pensées en fonction du texte, car Rossi mettait en musique les plus beaux poèmes de son temps. En engageant les meilleures voix du moment, Cécile Scheen, Giuseppina Bridelli, Philippe Jaroussky, Jakub Józef Orliński et Valer Sabadus, Christina Pluhar a mis tous les atouts de son côté pour faire revivre une musique envoûtante d’une incroyable richesse musicale. Le peu d’indications concernant l’accompagnement instrumental contenues dans les manuscrits laissent une liberté presque totale aux interprètes. Ils peuvent ainsi imaginer toutes sortes de combinaisons instrumentales pour épouser les mélismes compliqués et la virtuosité des lignes vocales voulues par le compositeur. L’interprétation se double ici d’une totale recréation. © François Hudry/Qobuz
CD7,69 €10,99 €(30%)

Classique - Paru le 1 janvier 2004 | Alpha

Livret Distinctions 4 étoiles du Monde de la Musique - Timbre de platine
Chaconnes, bergamasques et un peu de folies / Gianluigi Trovesi, clarinette - Marco Beasley & Lucilla Galeazzi, chant - L'Arpeggiata & Christina Pluhar, harpe baroque, théorbe & direction
CD14,99 €

Classique - Paru le 22 mars 2010 | Warner Classics

Livret Distinctions Choc de Classica - Prise de Son d'Exception
Pour son nouvel opus, Christina Pluhar et L'Arpeggiata réinvitent l'équipe gagnante de leur opus précédent consacré à Monteverdi. Un nouveau voyage lumineux et envoûtant !
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Musique vocale sacrée - Paru le 31 janvier 2011 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
L'Arpeggiata de Christina Pluhar s'attaque à l'une des plus hautes oeuvres du premier baroque italien, les Vêpres à la Vierge de Claudio Monteverdi. Très éloignée du faste flamboyant à la Jordi Savall dans son ancien enregistrement Astrée, davantage dans une perspective madrigaliste, la vision de la musicienne autrichienne étonne par son dépouillement absolu, une certaine forme d'austérité. A découvrir impérativement !
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 1 septembre 2017 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Qobuzissime
« Händel goes wild » : c’est un peu « Haendel se lâche » et en effet, le moins que l’on puisse dire, c’est que dans cet album signé Christina Pluhar, il se lâche jusque dans les extrêmes. Car la harpiste, théorbiste et luthiste autrichienne s’est emparée d’une bonne poignée d’arias, mouvements de concertos et ouvertures du compositeur (ainsi qu’un peu de Vivaldi) pour les confier non seulement aux musiciens baroques de l’ensemble L’Arpeggiata, mais aussi à une demi-douzaine de musiciens de jazz de tous styles. Il en résulte une relecture tour à tour manouche, klezmer, salsa, New Orleans, lounge, blues etc., que chacun peut adorer ou détester selon son propre degré d’adaptabilité. Il est évident que clarinette et piano dans ce langage peut en dérouter plus d’un… Le principe de Pluhar est simple : Haendel a lui-même repris, remodelé, trafiqué, maquillé, pillé, réécrit en puisant autant chez lui-même que chez d’autres compositeurs, toujours avec sa plume personnelle et dans le style de son temps le plus immédiat. Alors pourquoi n’en pas faire autant à notre époque ! Quoi qu’il en soit, ce mélange d’instruments et voix baroques avec des instruments et des genres musicaux du XXe siècle est des plus ébouriffants. Parmi les artistes invités, on notera le clarinettiste Gianluigi Trovesi, le pianiste Francesco Turrisi et le contrebassiste Boris Schmidt dans le domaine du jazz, mais aussi le contreténor Valer Sabadus et la soprano Nuria Rial. © SM/Qobuz
CD12,59 €17,99 €(30%)

Classique - Paru le 9 octobre 2013 | Alpha

Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES12,99 €19,49 €(33%)
CD11,49 €16,99 €(32%)

Classique - Paru le 28 février 2014 | Warner Classics International

Hi-Res Livret + Vidéo Distinctions Hi-Res Audio
De Music for a while de Henry Purcell à My Funny Valentine, il n’y a qu’un pas, que l’Arpeggiata franchit avec un naturel déconcertant, tandis que ses invités, héritiers du monde baroque et du jazz, se prêtent au jeu avec le plaisir manifeste d’une fraîche collaboration. Car après tout, l’art de l’improvisation, fer de lance de Christina Pluhar et ses musiciens, est aussi celui de tous les jazzmen. Une relecture des plus inédites, qui offrira aux auditeurs les voix de deux grands contre-ténors de notre époque, Philippe Jaroussky et Dominique Visse, sous un jour complètement nouveau.
CD14,99 €

Classique - Paru le 12 janvier 2009 | Warner Classics

Distinctions 9 de Classica-Répertoire
Ouvres vocales de Monteverdi / Philippe Jaroussky, contre-ténor - Cyril Auvity, ténor - - Jan van Elsacker, ténor - Nicolas Achten, baryton - Joaõ Ferndandes, basse - Lauren Armishaw, soprano - L'Arpeggiata - Christina Pluhar, direction - etc.
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 5 octobre 2018 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Ce n’est pas la théorbiste, harpiste et luthiste Christina Pluhar que nous rencontrons ici, mais la chef d’orchestre, en l’occurrence à la tête de l’ensemble baroque Arpeggiata. Elle accompagne plus particulièrement le contreténor Philippe Jaroussky et la soprano Céline Scheen dans un florilège d’arias, de duos et d’ensembles pour la plupart du répertoire sacré, et dont les textes mènent d’une manière ou d’une autre au ciel, d’où le titre « Himmelsmusik », « Musique des cieux ». La majorité de ces pièces sont de grandes raretés, hormis tel Bach ou tel Schütz : on y découvre des compositeurs de ces mêmes époques tels que Johann Theile (avec sa sublimissime berceuse Nun, ich singe, Gott, ich knie), Crato Bütner, Christian Ritter, Antonio Bertali, Philipp Erlebach, un éventail allant des années 1600 à 1750, mais dont le point commun est qu’ils furent tous actifs dans la sphère germanophone, de Vienne à Lübeck, de Halle au fin fond de la Thuringe. Les accompagnements instrumentaux vont de l’ensemble de cuivres aux cordes seules, ou diverses combinaisons, superbe alternance de sonorités pour un album de pièces certes éclectiques de par les époques et les régions qui les ont vu naître, mais dont l’unité d’esprit semblera évidente à l’auditeur – ne serait-ce que par la langue, l’allemand de tous les jours ainsi que le préconisait l’habitude luthérienne. © SM/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 7 octobre 2016 | Erato - Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 16 janvier 2012 | Warner Classics

Hi-Res Livret
Ce programme plutôt explosif de Christina Pluhar et son Arpeggiata sur les rythmes furibards des musiques latino-américaines est porté à bout de voix par Lucilla Galeazzi, Vincenzo Capezzuto, Raquel Andueza, Luciana Mancini et un certain Philippe Jaroussky. Ils explorent des chansons traditionnelles et baroques du Paraguay, du Chili, du Venezuela et de l’Argentine, sur fond de luth, psaltérion, guitare et harpe baroques, cuatro, charango et maracas, associés ici pour livrer des couleurs inédites. Une vision autre du Nouveau Monde.
CD14,99 €

Classique - Paru le 4 mars 2013 | Warner Classics

Livret
Dans une industrie discographique en pleine mutation et avec la course à la rentabilité à laquelle n'échappe pas la musique classique en général, le succès des albums de Christina Pluhar est proprement étonnant. Depuis la formation de son ensemble L'Arpeggiata en 2000, ses sorties successives sont couronnées d'éloges par la critique et rencontrent qui plus est les faveurs d'un public fidèle et de plus en plus large, toutes proportions gardées à l'échelle de la musique ancienne ou baroque.L'opus précédent Los Pajaros Perdidos voyait la harpiste, luthiste et directrice d'orchestre s'aventurer en Amérique du Sud pour un surprenant projet alliant instruments anciens, voix de contre-ténor (Philippe Jaroussky) et chanteurs locaux (Raul Orellana) deviser sur des airs traditionnels séculaires. Le nouveau projet Mediterraneo prolonge le tour d'horizon vers les côtes de l'Europe méridionale. Totalement investie dans le projet, la chanteuse de fado Misia apparaît à cinq reprises dont le virtuose « Sem Saber » et le joyeux « Rosa Negra No Meu Peito ». De son côté, la Grecque Katerina Papadopoulou entame les festivités avec « Are Mou Rindineddha » et duettise avec la soprano espagnole Raquel Andueza et le contre-ténor Vincenzo Capezzuto sur « Tres Sirenas » tandis qu'une autre soprano espagnole, Nuria Rial, enchante sur « La Dama d'Arago » et « De Satanyi Vaig Partir ». Après tous ces détours par le Portugal, l'Espagne, l'Italie et la Grèce, c'est au tour de la Turquie d'être visitée par les guitares d'Aytac Dogan et d'Ismail Tuncbilek. Le voyage d'une terre et d'un instrument à l'autre est un ravissement continu jusqu'au finale « Los Delfines » entonné par le doux et fin timbre de Raquel Andueza.Ce choc des cultures entre les musiques savante et populaires se déroule tout en finesse grâce aux douceurs mélodieuses des voix et au souci d'authenticité prodigué par la maîtresse des lieux. À n'en pas douter, Mediterraneo est susceptible de plaire à un public plus étendu qu'on ne le pense. Il suffit pour cela d'un peu de curiosité. © Loïc Picaud / Music-Story
CD13,49 €

Classique - Paru le 5 octobre 2018 | Warner Classics

Livret
CD13,49 €

Classique - Paru le 1 septembre 2017 | Warner Classics

Livret
CD2,29 €

Classique - Paru le 7 septembre 2018 | Warner Classics

HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Classique - Paru le 1 novembre 2019 | Warner Classics

Hi-Res

L'interprète

Christina Pluhar dans le magazine