Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD10,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 janvier 2001 | Alpha

Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles du Monde de la Musique - 10 de Répertoire - Recommandé par Classica
CD10,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 janvier 1999 | Alpha

Distinctions 5 de Diapason - Choc du Monde de la Musique - Recommandé par Répertoire - Recommandé par Classica
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 20 octobre 2015 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Le Choix de France Musique - Choc de Classica
Jean Barrière (1707–1747), natif de Bordeaux, devenu « musicien ordinaire de l’Académie Royale de Musique » (aujourd’hui l’Opéra de Paris) se rendit en Italie sans doute autant pour perfectionner son art instrumental que pour s’imprégner plus profondément de cette culture qui rayonnait alors sur l’Europe entière depuis plusieurs décennies. Loin d’une confrontation « querelleuse et bouffonesque », c’est un subtil métissage qu’il nous offre avec ses quelque vingt-quatre Sonates consacrées au violoncelle, publiées en quatre Livres, se jouant de plusieurs styles et trouvant un ton qui lui est propre. Techniquement, Jean Barrière nous prouve comment il aimait explorer son instrument et comment il devait être habile à en jouer. Le violoncelliste Bruno Cocset nous propose un large éventail de choix parmi ces quatre volumes, au milieu desquels certaines sonates sont dédiées non pas au violoncelle mais au « violoncelle ténor ». Pour plus de variété, le continuo est confié parfois au clavecin, parfois au théorbe. On pourra également découvrir deux pièces extraites d’autres volumes, dont deux pour « pardessus de viole » (ici tenu par Guido Balestracci), et deux fort intrigantes pour clavecin seul. Jean Barrière, oublié la plupart du temps, fait désormais un nouveau retour en force ! © SM/Qobuz« Les violoncellistes "modernes" sont donc toujours plus nombreux à s'essayer aux cordes en boyau. [...] Qu'ils écoutent Bruno Cocset [...] se laisser porter par toute une gamme de résonances propres à la matière et à la tension moindre du boyau ; résonances dont Cocset est un magicien, et que ses Basses Réunies colorent avec une sensibilité fusionnelle. [...] L'articulation, dans ce jeu et dans cette écoute de l'instrument, est indissociable du timbre. Voyez cette gigue, plage 4, qui semble phraser court, mais rebondit largement sur le matelas des résonances. Libérer la phrase en lâchant la note : leçon d'un long compagnonnage avec Savall, dont Cocset rappelle également le lyrisme dans des adagios volupteux.» (Diapason, décembre 2015 / Gaëtan Naulleau)
CD15,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2002 | Alpha

Distinctions 5 de Diapason - Choc du Monde de la Musique - 9 de Répertoire
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Musique de chambre - Paru le 21 septembre 2018 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 5 étoiles de Classica
Pour cet album consacré à Boccherini compositeur pour violoncelle – l’instrument dont il fut apparemment un virtuose inégalé en son temps – Bruno Cocset et son ensemble Les Basses réunies ont choisi quatre formes d’accompagnement fort diverses pour souligner la ligne soliste. La première se résume à un deuxième violoncelle, sans clavier ni le moindre autre instrument polyphonique, mettant ainsi en lumière l’art de la ligne mélodique de Boccherini. La deuxième fait appel au clavecin et au violoncelle continuo en plus du soliste ; la troisième au fortepiano seul ; la dernière au fortepiano flanqué du violoncelle continuo. On notera que dans les sonates faisant appel au deuxième violoncelle « d’accompagnement », il n’est pas rare qu’en réalité, ledit deuxième se voie confier une partie quasi soliste en plus du premier soliste. Encore une fois, Boccherini réussit à stupéfier son monde avec son invention mélodique, sa fraîcheur de tous les instants, et la diabolique virtuosité qu’il impose à son soliste. Le fortepiano choisi est une copie de Stein viennois – Boccherini vécut longtemps à Vienne –, le clavecin une copie de Vater parisien – le compositeur séjourna des années dans la capitale ! Rien de plus normal et historique donc. © SM/Qobuz
CD5,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 janvier 1999 | Alpha

Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Alpha

Livret Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica
« La fusion d’Alpha et Zig-Zag Territoires nous vaut de retrouver leurs catalogues jumelés dans une quinzaine de rééditions unifiées par la dominante jaune de leurs pochettes. La sélection s’avère habile — ce n’était pas une gageure vu le flair avec lequel Sylvie Brely (madame Zig-Zag) et Jean-Paul Combet (monsieur Alpha) ont mené leur barque ! Saluons avec une humble révérence le courage de Bruno Cocset dans un Bach à vif et musclé (Diapason d'or 2007).» (Diapason, octobre 2016 / Gaëtan Naulleau)
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 26 mai 2011 | Ricercar

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Les œuvres pour baryton de Haydn sont aussi nombreuses (on en dénombre 170) que rapprochées chronologiquement (grosso modo une décennie, entre 1765 et 1775). Guido Balestracci, Alessandro Tampiero et Bruno Cocset en proposent une anthologie autour de sept trios.
CD10,99 €

Musique de chambre - Paru le 12 février 2009 | Alpha

Distinctions Diapason d'or - Choc du Monde de la Musique
Nun komm, der Heiden Heiland, BWV 659 - Sonate en sol majeur, BWV 1027 - Trio a 2 Clavier e Pedale, BWV 528a - Allein Gott in der Hoh sei Ehr, BWV 711... / Bruno Cocset, violoncelle - Bertrand Cuiller, clavecin - Richard Myron, contrebasse & violon
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 20 mars 2020 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Le dernier album de l’ensemble Les Basses réunies nous plonge dans le monde fantasmagorique du Trattado de Glosas (littéralement "Traité de la glose") publié par Diego Ortiz, témoignage unique de la musique instrumentale de la Renaissance espagnole mêlant poésie, profondeur, inventivité et virtuosité. Publié en 1553 à Rome à la fois en espagnol et en italien, ce traité propose une série de variations pour plusieurs instruments. Dans le second volume, intégralement enregistré sur cette production, on trouve une succession de Ricercares (forme musicale typique du XVIe siècle basée sur le procédé de l’imitation) d’une rare richesse mélodique et rythmique, qui trouvent leur source dans des pièces de danse alors populaires tels que les passamezzo antico et passamezzo moderno, le ruggiero, la folia et romanesca. L’interprétation de ce deuxième livre alterne les deux musiciens principaux, Bruno Cocset et Guido Balestracci, auxquels viennent se joindre basses de viole, orgue, clavecin et vihuela (guitare baroque espagnole). Le travail de relecture de ce répertoire réalisé par Les Basses réunies est intimement lié à l’organologie, à travers la redécouverte d’instruments disparus et recréés pour l’occasion sur la base de la peinture de l’époque (en particulier les toiles du Greco) et d’un ensemble de gravures représentant des musiciens et des instruments rares et parvenus jusqu’à nous souvent dans un piteux état. L’œuvre pionnière et visionnaire de Diego Ortiz, à la fois instrumentiste, compositeur et théoricien, préfigure l’art de la "diminution" (ornementation d’une mélodie) qui régnera sur toute la musique italienne de la Renaissance. © François Hudry/Qobuz
CD5,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 janvier 2001 | Alpha

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Alpha

Livret Distinctions Choc de Classica
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Musique de chambre - Paru le 24 mars 2017 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Venus « faire bonne fortune » à Londres, certains musiciens italiens seront marqués par la Terre Celte et sa riche tradition musicale populaire. Ils seront par ailleurs admirés, voire parfois copiés par leurs homologues britanniques. Cet enregistrement est le fruit de cette rencontre. Lorenzo Bocchi sera sans doute le premier violoncelliste italien à s’installer à Edinburg en 1720. Francesco Geminiani (1687-1762) arrive à Dublin en 1733. Présent à Londres depuis 1714 où il s’est produit avec Haendel, sa passion pour le commerce de l’art le conduisit en prison. Le Comte d’Essex le prendra alors sous sa protection à Dublin où il acquerra vite une grande réputation. En 1749 il publie à Londres un recueil de songs et tunes arrangés sous forme de sonates pour plusieurs instruments, doublé d’un traité livrant moult informations sur la manière de jouer cette musique. James Oswald (1710-1769), adulé par Geminiani, est un prolifique compositeur écossais. Turlough O’Carolan (1670-1738), harpiste devenu aveugle à 18 ans, parcourt l’Irlande, barde itinérant au service des familles aristocratiques. Ce programme mêle ces quatre protagonistes musiciens dans une rencontre imaginaire (ou pas !), à Dublin.« [...] Ce disque, [...] centré sur la figure de Francesco Geminiani (1687-1762), met en regard certains des arrangements de mélodies traditionnelles par le violoniste italien [...] Il fait ainsi surgir des liens insoupçonnés entre le style italien et les styles britanniques, imprégnés de tradition orale. Outre l'intérêt de découvrir un pan méconnu de l'œuvre de Geminiani, ainsi qu'un peu de l'immense répertoire de mélodies des Îles britaniques, on apprécie la liberté avec laquelle sont abordés chacun des genres. [...] » (Classica, mai 2017 / Guillaume Bunel)
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 23 septembre 2014 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
CD19,99 €

Classique - Paru le 30 septembre 2016 | Alpha

Livret
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 15 juin 2014 | Musica Omnia

Livret

L'interprète

Bruno Cocset dans le magazine