Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD9,99 €

Opéra - Paru le 2 août 2019 | CPO

Livret
Enregistrés en janvier 2019 dans les studios de la radio de Brême, en Allemagne, ces deux petits opéras de Rameau étaient donnés à Versailles devant le Roi Louis XIV et sa Cour. Les Plaisirs de Versailles étaient joués dans les Appartements royaux pour une poignée de privilégiés, alors que Les Arts florissants, véritable vitrine d’Etat, illustrent l’importance des arts sous toutes leurs formes dans le Royaume de France. Ils expriment aussi la puissance politique et la pacification de l’Europe par le Roi. Aguerris depuis longtemps à la pratique de la musique française baroque, les musiciens et les chanteurs du Boston Early Music Festival sont absolument remarquables. Leur interprétation sonne juste grâce à des instrumentistes de haute valeur et des chanteurs maîtrisant parfaitement la prononciation française, sous la direction musicale de Paul O’Dette et Stephen Stubbs. Musique officielle certes, mais qu’on appréciera pour sa valeur intrinsèque loin des préoccupations politiques. L’insoutenable légèreté des êtres fait sourire, particulièrement dans la troisième partie des Plaisirs de Versailles qui fait appel à Comus, dieu des festins. Il propose alors des vins fins, des gâteaux exquis et du chocolat chaud. « La Musique » refuse, elle craint que le chocolat ne fasse que stimuler « La Conversation ». Dépassé, Comus leur suggère alors de jouer pour régler leurs disputes. Toute cette allégorie est bien plaisante et donne à réfléchir sur une société uniquement préoccupée d’elle-même au mépris de la « vraie vie » en dehors des limites du château et dont elle ignore tout. © François Hudry/Qobuz
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2016 | CPO

Livret
C’est du Nouveau Monde que nous vient cette nouvelle interprétation d’une musique fort ancienne, le semi-opéra Acis et Galatée de Haendel, écrit dès 1718 mais présenté seulement en public en 1731 à Londres. Un semi-opéra, pour mémoire, est ce que les Anglais appellent « Mask » : un hybride, spécifiquement anglais, entre opéra et théâtre, avec divertissements instrumentaux, scènes vocales, tandis que le déroulement dramatique est plutôt parlé. L’excellent Boston Early Music Festival se saisit avec gourmandise de cette partition truculente et colorée – c’est ici la version originale de 1718 pour petit ensemble de chambre, pas la version grand format de 1731 –, dans laquelle le compositeur fait preuve d’une grande originalité instrumentale, puisque hautbois, flûtes à bec et bassons viennent iriser le propos à tout moment. Interprétation sur instruments d’époque, mais dans une vision historique tempérée par un très grand sens de la beauté du son et de la conduite mélodique ! L’enregistrement a été réalisé en studio, dans la foulée d’une série de représentations mémorables lors du Boston Early Music Festival. © SM/Qobuz 2016
CD9,99 €

Opéra - Paru le 26 avril 2011 | CPO