Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 9 mars 2018 | Groupe Analekta, Inc

Hi-Res Livret
Le violoniste canadien Blake Pouliot (né en 1995) a remporté en 2016 le Concours Manulife de l’Orchestre Symphonique de Montréal, ce qui lui a donné l’occasion de se produire avec ce bel orchestre peu après dans le Concerto de Korngold. Le Toronto Star l’a décrit comme « un de ces talents particuliers que l’on ne rencontre qu’une fois dans sa vie », alors que La Presse de Montréal le voyait comme « clairement, absolument, indubitablement un virtuose ». Avec de telles cartes de visite, Pouliot se lance à la fois dans une belle carrière internationale qui l’a déjà vu se produire avec tous les orchestres canadiens, puis nombre d’autres aux États-Unis ; et il propose un tout premier enregistrement consacré aux Sonates de Ravel et Debussy, couplage raffiné et dangereux à la fois, considérant la considérable concurrence discographique disponible depuis des lustres. Il s’en acquitte avec grand talent et conviction, préférant privilégier la clarté et la proximité plutôt qu’un quelconque aspect purement virtuose de surface dont cette musique, en vérité, n’a en rien besoin. On y (re)découvre donc l’aspect coloriste, français, spirituel de Ravel qui même dans son second mouvement Blues reste parisien jusqu’au bout de l’archet. On se plaît à imaginer que lors de la création en 1927, c’est ainsi qu’Enesco au violon et Ravel au piano auraient pu la jouer. Quant à la Sonate de Debussy, plus ou moins son dernier ouvrage achevé, il représente la quintessence de son langage, dépouillé de tous les éventuels pelléassismes pour revenir à une conception héritée de Rameau et Couperin. © SM/Qobuz